Gagner de la place chez soi, l’éternel combat contre nos habitudes de consommation ! Difficile de résister, quand on passe à côté d’un magasin, au doux chant des produits dans les rayons, à la merveilleuse mélodie des vêtements sur les cintres et au tentant appel des chaussures sur les étagères…

Et pourtant…

Vous souhaitez gagner de la place chez vous ? Arrêtez d’acheter !

Ah ah, plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ? 😉 C’est un état d’esprit que l’on doit progressivement apprivoiser et faire nôtre.

Alors, concrètement, comment on gagne de la place ?

1. Ayez un minimum de meubles et d’objets de déco

L’Homme et moi sommes d’accord sur ce point (heureusement car il est déterminant quand on vit ensemble !). Nous préférons avoir des pièces désencombrées du superflu : seuls quelques meubles, objets et tableaux pour personnaliser l’endroit et nous sentir chez nous. Nous avons besoin de respirer et de circuler facilement. C’est primordial dans notre équilibre. Avoir vécu dans de petites surfaces parisiennes a dû nous traumatiser un peu !

Faites l’expérience chez vous et dites moi.

C’est toujours plus agréable de vivre dans une pièce rangée et avec de l’espace que dans un désordre et un amas d’affaires permanent, qu’en dites-vous ?

En photo, notre entrée et le début de notre pièce à vivre :

2. Vendez/donnez les affaires que vous n’utilisez pas 

Garder des affaires qu’on n’utilise pas prend TELLEMENT de place ! En fait, quand on y pense, on ne manque pas forcément de place, on a simplement trop d’affaires !

Si vous avez lu La Magie du rangement de Marie Kondo, vous avez vu que son premier conseil, avant même d’entamer la partie rangement, c’est : « commencer par jeter ». De mon point de vue, jeter, si l’objet n’est pas cassé, est un peu fort mais donner et/ou revendre sont de bonnes alternatives. Je ne m’attarderai pas sur ce sujet ici, je vous invite plutôt à lire mon article détaillé : Revendre ses affaires d’occasion : pourquoi, quoi, comment – mode d’emploi.

.

3. Repassez le linge de maison

Drap, drap housse, taie d’oreiller, nappe. C’est fastidieux, pensez-vous. Oui, c’est vrai (surtout quand il commence à faire 25-30° à l’intérieur). Mais voyons le côté positif : repasser, c’est gagner des centimètres d’épaisseur et ça, ça n’a pas de prix ! De plus, je peux vous assurer que se coucher dans un lit aux draps propres et repassés, c’est un plaisir incommensurable ! Et puis la séance de repassage, surtout avec une centrale vapeur, c’est un peu comme une séance de hammam gratuite 😉

Tout est toujours une question de temps et de priorité. Pour moi, ce temps de repassage est précieux quand je pense à la douceur de me glisser dans les draps non froissés.

Nota bene : avec ma famille, on a visité l’Atelier de soierie de Lyon il y a quelques temps et le gérant nous a dit que c’était très mauvais de repasser avec la vapeur car elle brûle les fibres textiles et le tissu s’abîme beaucoup plus vite. Je partage cela avec vous mais pour le moment, je trouve qu’il n’y a rien de telle que la centrale vapeur pour ne pas passer trop de temps à repasser ses draps !

.

4. Rangez les valises cabine dans les grandes valises

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai 3 valises à la maison : une valise cabine, une valise pour les longs séjours et une 3e valise encore plus grande, reliquat de ma vie d’étudiante quand je descendais en vacance chez mes parents en emportant mes bouquins de classe prépa et mon gros Gaffiot (dictionnaire français/latin) en plus de mes fringues. Si si, je vous assure, ça faisait une valise qui pesait environ 25 à 30 kg, je ne vous raconte pas la galère dans le métro et le train… le poids de la valise excluant automatiquement le voyage en avion… Bon soyons honnêtes, cette 3e valise est un exemple typique du au cas où, que je pourrais revendre mais finalement notre déménagement récent a prouvé qu’elle était encore fort utile ! Bref. En plus de mes 3 valises, l’Homme en a au moins 2. Inévitablement, ça prend de la place.

***Là, je m’arrête de taper sur mon ordinateur et je réfléchis quelques secondes***

Bon, ok, soyons très honnêtes, j’ai 4 valises. Dans mon décompte, j’ai oublié une 2e valise cabine, illustrant elle aussi le au cas où car la valise cabine achetée en remplacement de la première a des dimensions qui ne correspondent pas tout à fait à certaines compagnies aériennes. On parle de quelques centimètres (peut-être 1 cm de haut, 2 cm de large, je ne me souviens plus exactement) mais on n’est jamais trop prudent et quand on voyage à l’économique (ce qui est le principe du bagage cabine !), on n’a pas envie de devoir payer au dernier moment les frais majorés d’une valise en soute. Oui bon, l’Homme dit que je chipote et que les compagnies n’iront pas vérifier quelques centimètres mais, pour le moment, je préfère garder cette valise !

Bref je m’égare à nouveau, revenons au propos.

Mes 4 valises prennent la place de 2. Chaque valise cabine est rangée dans une valise grand-format. Et j’ai rangé les grandes valises de telle sorte à pouvoir récupérer facilement les valises cabine sans devoir retirer les grandes de l’étagère sur laquelle elles sont :

5. Rangez des affaires dans les petites valises

Mieux vaut que ce soit des affaires que vous n’utilisez pas souvent et surtout assez légères, afin de ne pas vous compliquer la vie si, comme moi, vous rangez vos valises en hauteur dans une penderie. Moi j’y range des peluches, souvenirs auxquels je tiens. À une époque, j’ai essayé de m’en séparer et puis maintenant je me dis qu’elles iront très bien, un jour, dans une chambre d’enfant.

Vous pouvez très bien y mettre des sacs à dos, pochette d’ordinateur, trousse de toilette ou autre sac que vous utilisez lorsque vous partez.

 .

6. Organisez vos réserves

Que ce soit des réserves de chocolat (toujours utiles pour un petit plaisir ou pour faire de la pâtisserie), de produits ménagers ou de papier toilette, elles évitent d’être pris(e) au dépourvu. Quelle situation lassante quand il ne reste d’un fond de produit dans une bouteille au moment où on en a besoin… Ou lorsqu’il nous manque un seul ingrédient une fois qu’on est lancé(e) dans la préparation d’un gâteau (pour cette situation, mieux vaut d’ailleurs vérifier avec la recette si on a tous les ingrédients avant de se lancer^^).

Toutefois, les réserves prennent de la place, surtout si, comme nous, pour des raisons économique et écologique, vous achetez des packs famille. Je pense typiquement au papier toilette et à la lessive. Le jour où on achète un lot de « 24 + 6 gratuits » rouleaux de papier toilette, il faut vraiment réfléchir à comment les stocker !

Par conséquent, chez nous, dans le placard de la pièce à vivre, assez petit, il n’y a que de petits contenants. Comme nous n’avons ni buanderie, ni loggia, ni cave, ni grenier, les réserves sont stockées à l’étage dans un placard exprès. Pas l’idéal mais on fait comme on peut ! Et c’est là qu’on voit que nos préoccupations évoluent considérablement entre 25 et 35 ans, quand on rêve d’avoir chez soi, en plus d’un dressing (aaaah le dressing !) une buanderie…

Je tiens tout de même à préciser qu’il faut bien sûr limiter les réserves pour ne pas se laisser envahir ! Le tout est d’avoir sous la main un nouveau rouleau de papier d’alu le jour où on termine le précédent, pas d’avoir une réserve de 10 rouleaux pour 6 mois 😉

.

7. Utilisez peu de produits ménagers 

Dans le même esprit que l’organisation des réserves, on gagne de la place en restreignant le nombre de produits ménagers et en privilégiant les produits naturels. Cette restriction a plusieurs avantages :

  • On fait des économies non négligeables. Quand on compare les prix des produits ménagers, on sait que pour certains, on paie davantage la marque et la publicité…
  • Les produits naturels sont souvent plus efficaces que les produits de marques marketés
  • Les produits naturels lavent tout aussi bien une cuisine qu’une salle de bain que des taches sur un tissu. Pas besoin d’avoir un produit par pièce ou par utilisation !
  • Comme leur nom l’indique les produits naturels sont… naturels ! Oust les produits soit disant miracle mais surtout très toxiques !

.

8. Utilisez tout l’espace disponible chez vous

Mais de quel espace parle-je ? Eh bien de l’espace auquel on ne pense pas nécessairement ! Voici une série d’exemples :

  • L’espace au-dessus d’une porte. Avec une planche, des tasseaux ou des équerres, on fait vraiment des miracles 😉
  • l’espace sous les meuble, au-dessus des meubles ou entre les meubles et le mur :
  • l’espace sous les lits :

Sous le canapé, nous stockons le plan de travail initial de la cuisine, trop petit et que nous avons préféré remplacer pendant que nous occupons cet appartement. Mais comme il fait partie des meubles de l’appartement, nous ne pouvons pas nous en débarasser.

Sous notre lit (photo de gauche), ce sont des cartons de déménagement. Je sais que ça semble étrange et surprenant ! Pour comprendre, je vous invite à lire mon article à venir à ce sujet lorsqu’il sera en ligne : Pourquoi garder ses cartons après un déménagement et comment les ranger ?

Sous le lit de la chambre d’amis, c’est un matelas une place très utile quand il y a du monde à la maison !

Bref, il y a de l’espace exploitable partout, il suffit de le chercher !

 

9. Résistez au gratuit

Le gratuit, c’est la tentation. On assiste à une conférence, on se rend dans un Salon et hop on récupère un stylo et/ou des goodies. Un commercial vous démarche pour vous proposer de signer un contrat avec sa boîte, hop encore des goodies. On achète du parfum dans un magasin de cosmétiques et hop des échantillons.

Stop !

Certes, le « gratuit » est attirant. Posséder un objet sans l’avoir payé a un petit côté satisfaisant et irréfléchi qu’on aime. Et finalement cette satisfaction dure les quelques secondes qu’on met à attraper l’objet.

Ensuite, on se retrouve avec une énième chose dans notre sac à main, dans le tiroir du bureau au travail, sur la table basse du salon ou dans le fameux plat à l’entrée, vous savez ce plat où il y a aussi souvent un stylo qui ne fonctionne plus et une pièce d’un meuble Ikéa dont on ne sait quoi faire ? (spéciale dédicace à un humoriste que j’apprécie beaucoup)

Bref, résister au gratuit vous fera gagner de la place ou en tout cas vous évitera d’en perdre ! Le seul gratuit que je m’autorise, c’est le consommable 😉 Toujours agréable une tranche de saucisson ou un morceau de fromage en faisant le marché !

.

10. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place

Cet adage vous semble anodin ? Il est pourtant porteur de vérité. Attribuer une place précise à chaque objet, déterminer l’utilisation de chaque placard, de chaque tiroir facilite grandement le rangement quotidien ! Et quand une pièce est rangée, la sensation d’espace est beaucoup plus grande 😉 Pour compléter ce conseil, je vous renvoie une nouvelle fois vers La Magie du rangement. En effet, le fondement de la méthode Marie Kondo est de faire un tri exhaustif (le fameux « commencer par jeter » dont je parlais au début de cet article) et de ranger efficacement ce qui reste, en trouvant une place pour chaque chose.

.

11. Déterminez l’emplacement des choses ensemble

Trouver une place pour chaque chose c’est bien ; si vous vivez en couple, le faire à 2, c’est mieux ! Il est primordial de choisir l’emplacement de chaque chose et la logique d’utilisation des différents placards ensemble. Je vous parle en connaissance de cause^^ Après le déménagement, c’est moi qui ai vidé les cartons et rangé les affaires car j’avais plus de temps que l’Homme. Or :

1. Nous n’avons pas nécessairement la même logique de rangement et il vaut mieux chercher une logique commune (si la situation vous le permet).

2. Il ne retient pas encore toujours où sont rangées les choses qu’il cherche. Chaque fois que j’ai rangé ou optimisé un placard, je lui ai montré fièrement (oui oui, je suis fière de ce genre d’action !) et expliqué la logique mais il finit par oublier. Oubli à cause du lot d’informations qu’il a dû digérer et/ou oubli car, comme il n’a pas lui-même pensé le rangement, il n’est pas forcément naturel et logique pour lui.

Bref, déterminer l’emplacement des objets ensemble vous évite une grande source de disputes ou d’objets mal rangés !

.

12. Remettez en place au fur et à mesure

Ce dernier conseil est peut-être le plus anodin mais dans une pièce en désordre, on manque inévitablement d’espace, d’autant plus si la pièce est petite. On peut même se sentir oppressé(e).

Et le désordre arrive si vite !

Dans une même journée, on est amené à utiliser de nombreux objets (vêtement, chaussure, sac, livre, vaisselle, étendage, aspirateur, tournevis, etc.) et dans différentes pièces ! Remettre en place au fur et à mesure chaque objet permet de garder une pièce rangée. C’est une habitude à prendre. Il s’agit d’une question de régularité 😉 Et vous verrez que plus vous serez régulier et moins vous aurez besoin de passer 2h (ou plus !) de votre week-end à ranger votre chez vous.

Si vous prenez la résolution de le faire, donnez-vous du temps, ne vous découragez pas ! Un geste met environ 3 semaines à devenir une habitude.

Alors, convaincu(e) de vous y mettre ? Et vous, quelles sont vos méthodes pour gagner de la place ?

.

.

.

.

Suggestions de lecture et d’écoute :

La Magie du rangement, Marie Kondo

Ca peut toujours servir, Guillemette Faure

Jeter, désencombrer, ranger pour se sentir mieux, Ali Rebeihi sur France Inter

Crédits photos :

Photo de couverture : Boulotmetrodeco

Autres photos : photos de notre appartement à l’Homme et moi

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer