Bientôt le grand départ en vacance ? Cool !

Mais avez-vous pensé à vérifier votre voiture avant de partir ?

La voiture est un des moyens de transport les plus utilisés pour les grandes vacances. Or, on pense souvent à tout ce qu’on souhaite emporter avec nous et on oublie ce qu’on doit prendre en voiture !

Que vous partiez en balade pour la journée, faire vos courses, ou pour un trajet plus long, il y a des choses obligatoires et/ou indispensables à avoir.

« Une roue de secours ! », vous entends-je dire. Oui, mais pas que !

Aller, on regarde ça ensemble ?

Les indispensables pour votre sécurité

.

.

Dans la voiture, il y a des indispensables à avoir en cas de contrôle par les forces de l’ordre ou en cas de pépin comme une crevaison ou une ampoule qui tombe en rade.

Voici la liste de tout ce qu’il vaut mieux avoir avec vous (caractère indispensable ou caractère obligatoire) :

.

.

Obligatoire :

.

1. Vos papiers : permis de conduire, carte grise, attestations d’assurance et de contrôle technique

Police, vos papiers !

Euh chérie, c’est toi qui a pris le permis ? Et la carte grise ?

Pour que cette situation ne vous arrive pas, mieux vaut avoir toujours dans votre portefeuille permis et carte grise et sur le pare-brise les vignettes contrôle technique et assurance à jour.

Et je parle bien des originaux ! Pas de photocopies. Je ne sais pas pourquoi, c’est le truc de l’Homme en ce moment :

Où sont les papiers ? lui demande-je il y a quelques jours.

Je ne les ai pas mais c’est bon, il y a les photocopies dans la boîte à gant, me répond-il aucunement alarmé.

Eh bien ce n’est pas bon ! Il n’y a que pour une voiture de location que les photocopies des papiers du véhicule sont autorisées. Dans votre voiture, il vous faut présenter l’original et pour votre permis, et pour votre carte grise.

Concernant l’assurance, mieux vaut pouvoir prouver que vous en avez une, au moins au tiers, et que vous êtes à jour car si vous ne pouvez pas prouver que vous êtes couvert, vous pouvez être puni d’une amende de 3750€ et de peines complémentaires (L.211-1 Code des assurances et L.324-2 du Code de la route)*, ça gâche quelque peu la journée…

.

.

2. Un triangle de présignalisation et un gilet de sécurité fluorescent

Le gilet doit avoir le marquage « Communauté européenne CE » et le triangle le marquage « E 27 R ».

Attention, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 €* si vous ne les avez pas avec vous. En général, il s’agit d’une amende forfaitaire de 135 €*.

.

.

3. Un ethylotest

Oui, c’est obligatoire ! Vous saviez ? Parce que moi je l’ai appris en rédigeant cet article ! Je n’en avais aucune idée. Je me demande même si on en a un, il faut que je vérifie avec l’Homme…

On doit donc avoir un éthylotest dans la voiture sauf si la voiture est équipée d’un éthylotest anti-démarrage (EAD). Il peut être chimique ou électronique, peu importe mais il doit être marqué de la norme NF. Par contre, et c’est là l’absurdité de la chose, c’est obligatoire mais ne pas en avoir n’est pas sanctionné

.

.

4. Des ampoules de rechange

La voiture doit être équipée de feux qui fonctionnent. Rouler avec une ampoule défaillante est puni par une amende pouvant aller jusqu’à 450 €*. En général, il s’agit d’une amende forfaitaire de 68 €* sauf qu’on peut vous immobiliser la voiture, ce serait dommage si vous êtes en route vers votre lieu de vacance…

Mieux vaut dont avoir des ampoules de rechange ! Après, encore faut-il savoir qu’une ampoule est grillée parce qu’on ne s’en aperçoit pas forcément quand on est dans la voiture. Le mieux est d’effectuer un tour de votre voiture, moteur allumé, avant de prendre la route.

.

.

.

Indispensables :

.

5. Un constat amiable

Votre assurance a dû vous remettre un exemplaire de constat amiable. Ce n’est pas obligatoire d’en avoir un dans la voiture ni d’en remplir un en cas d’accident mais c’est fortement recommandé. En effet, ce document accélère le traitement de votre dossier d’indemnisation car il contient tous les renseignements nécessaires à l’indemnisation : circonstances de l’accident, responsabilités de chaque conducteur, dégâts apparents, coordonnées des conducteurs et de leur assureur.

Pour qu’il soit complet, vous et l’autre conducteur devez signer la partie constat (recto), si possible sur le lieu de l’accident. La partie déclaration (verso de l’imprimé) est à remplir individuellement.
Vous avez ensuite 5 jours ouvrés à compter de l’accident pour envoyer le constat à votre assureur. Il sert de déclaration d’accident. Pour plus d’informations, je vous laisse consulter le site de la FFA, Fédération Française d’Assurance.

.

.

6. Le mode d’emploi de la voiture

C’est quand un voyant qu’on ne reconnaît pas s’allume qu’on se dit qu’il est loin le temps où on a passé son code de la route… et il y a des voyants qu’il ne vaut mieux pas ignorer !

.

.

7. Une roue de secours, un cric et une manivelle

Il est toujours plus prudent d’avoir dans sa voiture une roue de secours et le matériel pour l’installer. Ceci étant dit, il vaut mieux aussi savoir changer une roue si vous crevez ah ah ! Le moniteur d’auto-école m’avait expliqué la théorie avant que je passe mon permis, au cas où la question me serait posée pendant l’examen. Je n’ai jamais crevé et j’ai passé le permis il y a… 13 ans, ouille ça fait mal de compter ! Bref, j’aurais sûrement l’impression d’être une poule qui a trouvé un couteau.

À défaut de changer la roue, avoir une bombe anti-crevaison qui peut boucher une fuite, vous laissera assez de temps pour rouler jusque chez le prochain garagiste.

Dans tous les cas, faites attention à l’usure des pneus et à leur pression. Rouler avec des pneus en mauvais état ou sous gonflé est interdit. En cas de contrôle, vous risquez une amende pouvant aller jusqu’à 750 €*. En général, il s’agit d’une amende forfaitaire de 135 €* mais là encore, on peut vous immobiliser la voiture…

Et puis, vérifier régulièrement la pression des pneus permet de  faire des économies de carburant, de favoriser la durée de vie de vos pneus et surtout d’éviter des accidents. Mais je vous rassure, si vous pensez que très rarement à la pression de vos pneus, vous n’êtes pas la/le seul(e) (ou non en fait, je ne vous rassure pas du tout, c’est plutôt l’inverse !). En France on est très mauvais là-dessus.

.

.

8. Une raclette anti-givre

On n’y pense pas en ce moment, avec la chaleur de l’été mais si, pendant l’hiver, votre voiture est garée dehors et que vous vous en servez pour aller travailler, dès que le gel pointe le bout de son nez, il vaut mieux l’avoir à portée de main !

Les indispensables pour éviter les prises de tête

Il y a quelques temps, j’ai fait le plein de la voiture de l’Homme. J’étais seule. La voiture a un système de carte à puce pour démarrer/se verrouiller et, quand on sort de la voiture avec la carte dans sa poche, elle se ferme automatiquement.

Jusque-là, aucun problème, je sais comment elle fonctionne. Ce que je ne savais pas en revanche, c’est que lorsque la voiture est verrouillée, la trappe d’essence l’est aussi. Je me suis donc retrouvée avec le pistolet qui gouttait dans une main prête à faire le plein, ne parvenant pas à ouvrir la trappe de l’autre. Le temps que je comprenne que j’étais sortie avec la carte à puce dans la poche et que la voiture s’était verrouillée, toute la manipulation sur l’écran de la pompe (mettre la carte bleue, choisir le type de carburant, taper son code, etc.) s’était annulée. J’avais donc le pistolet dans la main mais je ne pouvais plus remplir le réservoir… Il  a fallu que je repose le pistolet et que je recommence, et ce faisant, du gasoil a coulé sur mes mains…

Une fois le plein terminé, je suis repartie avec des mains à la délicate odeur de gasoil car il n’y avait pas de papier à côté de la pompe et nous n’avions rien dans la voiture pour palier ce genre d’inconvénient. Or, j’avais encore 1h30 de route à faire…

C’est là que je me suis dit qu’une trousse de « premier soin » devait occuper une place permanente dans le coffre. Voici ce que j’y ai mis :

.

9. Une solution hydro alcoolique

Cela évitera que je reste une nouvelle fois avec les mains puant le gasoil et que je salisse le volant.

.

.

10. Sopalin, mouchoirs et rouleau de papier toilette

Le premier est pratique pour essuyer/éponger tout ce qui pourrait être renversé. Le 2e est beaucoup plus agréable pour se moucher que de se moucher dans du sopalin et le 3e s’avère souvent très pratique pour les envies qui n’attendent pas quand on roule ailleurs que sur l’autoroute! Et même principe que les mouchoirs, le papier toilette est plus doux que le sopalin !

.

.

11. Des lingettes pour nettoyer le pare-brise

Je n’aime pas vous conseiller d’acheter des lingettes car c’est anti-écologique, sauf que, maintenant, il est devenu quasiment impossible de pouvoir nettoyer son pare-brise dans une station service. Impossible de trouver une raclette et un saut d’eau, à chaque fois qu’on s’arrête. Or, lorsqu’on fait de la route, on se prend des moucherons en tout genre qui gênent la visibilité. Dans ces moments-là, une lingette est fort utile. Il faut garder en tête qu’il s’agit d’un usage ponctuel et que dès que vous avez de l’eau à disposition, un bon coup d’éponge dégoulinante est l’idéal.

.

.

12. Des pansements

Ça fait 2 fois en un mois que je me fais des plaies qui saignent, la première sur le genou (vive les sandales avec des semelles en plastiques glissantes) et la seconde sur le coude (note à moi-même : ne pas monter les escaliers en tongue et en courant…)

Or, – excusez-moi pour les détails mais ils ont leur importance dans l’argumentation – ce sont des plaies qui ont rempli plusieurs pansements en une journée et avant que je me rende compte, j’en avais mis partout… d’où l’utilité d’avoir une boîte de pansements sous la main. Cela évite de semer des gouttes voire des marres !

Et puis, en fait, je trouve qu’on devrait en avoir dans tous nos sacs, valises, véhicules, ne serait-ce que pour couvrir une ampoule qui frotte avec la chaussure. Rien ne remplace vraiment un pansement.

.

.

Et en plus de cette trousse de « premier soin », on a toujours dans la voiture :

.

13. Un parapluie et des lunettes de soleil à l’année

C’est toujours au moment où on en a vraiment besoin qu’on a oublié de les prendre… Soit parce que la météo n’avait pas prévu de pluie/de soleil, soit parce qu’on n’a pas regardé la météo…

Or, que ce soit se faire tremper en sortant de la voiture ou bien conduire en étant ébloui, c’est loin d’être agréable, voire ça peut être dangereux (l’éblouissement). C’est pourquoi, on a toujours un parapluie qui traîne dans le coffre et l’Homme et moi avons chacun une vieille paire de lunettes de soleil dans les accoudoirs.

.

.

14. Un chargeur multi-embouts qui se branche sur l’allume-cigare

L’Homme et moi n’ayant pas la même marque de téléphone, ça évite d’avoir 2 chargeurs et en plus on peut brancher nos téléphones en même temps !

.

.

15. Un câble pour brancher le mp3 sur l’auto-radio

L’Homme et moi, on adore écouter de la musique en voiture, surtout quand on fait de longs trajets. Or, suivant les régions dans lesquelles on passe, on ne capte pas toujours la radio. Ou parfois, on en a simplement marre de « zapper » pour éviter les publicités. Alors on branche le mp3 sur lequel je change régulièrement la playlist. Dans notre voiture, on le branche dans l’entrée auxiliaire via un câble audio muni d’une prise stéréo mini jack d’un côté et de 2 prises RCA de l’autre. Sur les voitures plus récentes, un câble USB suffit en général.

.

.

.

.

Les indispensables pour faire les courses

Si vous allez faire les courses en voiture, il est toujours bon d’avoir dans sa voiture :

.

16. Des sacs réutilisables 

Les sacs réutilisables sont votre meilleur ami quand vous faites des courses et le coffre de la voiture est l’endroit idéal pour les ranger et éviter d’oublier de les prendre !

De notre côté, on fait toujours les grosses courses en voiture, alors une fois qu’on les a vidés, on les remet dans le coffre.

.

.

17. Une glacière souple 

La glacière souple est le pendant des sacs réutilisables mais pour le frais et les congelés. On la range aussi dans le coffre car on s’en sert quasi uniquement pour les courses.

Et si on souhaite partir en pic-nic, on va la chercher la veille pour mettre notre repas et les blocs de froid dedans juste avant de partir.

.

.

18. Un jeton de charriot

Vous connaissez cette histoire où vous arrivez sur le parking du supermarché, vous vous rendez compte que le jeton est resté dans votre autre sac à main et en plus vous n’avez pas de monnaie ? Avec un jeton dans un des accoudoirs avant, vous ne serez plus pris(e) au dépourvu !

 .

.

.

 

 

Vous voilà à présent informé(e), il ne reste plus qu’à compléter votre équipement pour voyager ou rouler en toute sécurité et en toute sérénité !

.

.

Bonne route !

 

 

 

Lectures complémentaires si vous vous posez des questions :

* « Équipements obligatoires pour une voiture », Direction de l’information légale et administrative, juin 2019 

« Documents administratifs », FAQ sécurité routière, Gendarmerie nationale

 

Crédits photos :

Photo de couverture : Steinar Engeland sur Unsplash

Homme avec ses courses en voiture : designed by Freepik

Gifs : giphy

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer