Que faire des médicaments périmés ?

Que faire des médicaments périmés ?

Sirops, spray nasal, pommade, comprimés… l’armoire à pharmacie regorge souvent de médicaments. Mais savez-vous qu’ils ont une durée de vie limitée ? Périmés, certains médicaments peuvent être dangereux, d’autres moins efficaces. C’est pourtant un des tris que l’on fait le moins souvent !

Combien de temps garder un tube de pommade ouvert ? Que faire avec des médicaments périmés ? Où les jeter ?

On voit ça ensemble ci-dessous.

Ça se périme un médicament ?

1. Date de péremption des médicaments

Eh oui, un médicament a une date de péremption comme les aliments ! Lorsqu’un laboratoire dépose une demande de mise sur le marché, il est obligé de réaliser des études de stabilité, dont les conditions sont fixées par des règles bien précises de l’Union européenne.

La date de péremption est déterminée pour que le produit conserve la même efficacité et la même couleur/le même aspect sur toute la durée. Encore faut-il, bien sûr, que le produit ait été conservé dans les conditions recommandées par le fabricant : température adéquate, à l’abri de la lumière et/ou de la chaleur, de l’humidité, ou bien au frigo.

En moyenne, un médicament est efficace entre 2 et 5 ans s’il est bien conservé.

.

2. Combien de temps garder les médicaments après ouverture ?

duree conservation médicaments

Source : Vidal

3. Principe de précaution

Par précaution, mieux vaut ne pas consommer les médicaments suivants après leur date de péremption : 

  • les collyres
  • les médicaments injectables
  • les médicaments qui s’appliquent sur la peau comme les pommades, les gels ou les crèmes
  • les médicaments reconstitués comme les solutions buvables pour les enfants et les nourrissons
  • les contraceptifs
  • les médicaments sans conservateur

Pourquoi ? Parce qu’il peut y avoir un risque de prolifération microbienne et d’infection avec certains – les collyres par exemple – ou bien une efficacité amoindrie pour d’autres. C’est le cas des contraceptifs. Les solutions liquides – en sachet, collyres – s’altèrent généralement plus vite que les comprimés, même s’il vaut mieux être tout aussi prudent avec ces derniers.

Conservation et rangement des médicaments


1. Où ranger les médicaments ?

Le rangement varie en fonction du type de médicament. Les vaccins, par exemple, doivent être placés au frigo en attendant leur utilisation. Pour la majorité des médicaments, le meilleur endroit est une pièce à l’air sec et frais. Pourtant, dans de nombreux foyers, les médicaments sont rangés dans la salle de bain. Or, pièce chaude et humide par excellence, elle est propice au développement de bactéries et de champignons. En effet, la chaleur est une des principales causes de dégradation d’un médicament.

Faites également attention à bien ranger les médicaments en hauteur, afin qu’ils ne soient pas à la portée des enfants, cela évitera bien des accidents !

 .

2. Comment bien conserver les médicaments ?

L’idéal est de tous les ranger à un seul endroit, dans une boîte hermétique, en conservant l’intégrité du conditionnement : refermez bien tubes et flacons, conservez les emballages d’origine pour garder la date de péremption et la notice. Si vous avez perdu une notice, sachez que vous pouvez retrouver les indications de votre médicament sur le crat.fr

.

3. Où jeter les médicaments périmés ?

Vous pouvez jeter boîtes en carton et notices d’utilisation dans la poubelle de tri sélectif et rapporter comprimés, sirop, spays, aérosols, crèmes, gels et ampoules à la pharmacie. Depuis 2007, toutes les pharmacies reprennent les médicaments, qu’ils soient périmés ou non. Vous participez ainsi au recyclage et à la valorisation énergétique des médicaments via Cyclamed, éco-organisme dont la principale mission est de collecter les médicaments non utilisés. En 2018, 10 827 tonnes de médicaments ont été collectés et ont permis d’éclairer et de chauffer l’équivalent de 7 000 à 8 000 logements tout au long de l’année.

En revanche, la pharmacie ne récupère ni les aiguilles, les seringues usagées, ni les dispositifs médicaux, les produits chimiques ou les produits vétérinaires. 

-> en cas de doute, Cyclamed a développé un moteur de recherche qui répertorie tous les médicaments vendus en France. Entrez-y le nom du médicament et vérifiez qu’il s’agit bien d’un médicament concerné par le dispositif de recyclage.

/!\Ce qu’il faut retenir, en tout cas, c’est de ne jamais jeter les médicaments dans la poubelle, dans l’évier ou les toilettes, les médicaments peuvent polluer sols et cours d’eau car ils contiennent des principes actifs.

En conclusion

J’espère que cet article vous sera utile. Je tiens à préciser que je n’ai pas de diplôme médical, il s’agit là de conseils de bon sens et de prudence. Dans le doute, demandez conseil à votre pharmacien ou votre généraliste.

 

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

que faire des medicaments perimes

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

.

Hashtags-clé :

#medicaments #médicaments #medicament #medicamentsperimes #médicamentspérimés #comprimesperimes #oujeterlesmedicaments #recyclerlesmedicaments #cyclamed #pharmacie #armoireapharmacie

 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Maman hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation passionnante !

8 astuces pour organiser Noël sans stresser

8 astuces pour organiser Noël sans stresser

Vous serez sans doute d’accord avec moi, Noël est LA fête familiale par excellence !

La féérie de Noël entraîne petits et grands dans un moment magique, une sorte de pause dans le quotidien effréné. Mais c’est aussi une fête où les sujets de prise de tête peuvent être nombreux ! Course aux cadeaux, courses pour le repas, menu, déco, les enfants impatients, cet événement peut vite tourner au cauchemar annuel !

Vous trouverez donc ci-dessous des astuces sans prétention pour vous organiser et faire de cette fête un moment joyeux pendant la préparation ainsi que le jour J.

N’attendez plus la dernière minute, lisez cet article et soyez prêt(e) !

Budgétez pour ne pas vous ruiner

1. Budgétez chaque catégorie de dépense

Le budget à Noël devient vite un sujet de stress ! On a envie de faire plaisir mais la facture grimpe facilement ! Voici donc plusieurs astuces afin d’avoir l’enveloppe la plus adaptée au Noël que vous souhaitez offrir à votre famille :

  • Déterminez un budget global en fixant un montant pour chaque catégorie de dépense que vous prévoyez : cadeaux, repas, déco, fournitures, transport si vous vous déplacez etc.
  • Pour affiner votre budget dans la catégorie cadeau, listez toutes les personnes à qui vous souhaitez offrir un cadeau et un montant à ne pas dépasser pour chaque cadeau
  • Profitez de toute occasion (soldes/promotion) pour glaner 1 ou plusieurs cadeaux. Certes il faut de la place pour stocker mais l’année est ponctuée de moments où vous pouvez acheter moins cher, pourquoi n’acheter les cadeaux de Noël qu’en décembre ?

Astuce : déterminez votre budget d’une année sur l’autre et mettez de côté une somme chaque mois, afin d’être plus à l’aise au lieu de risquer d’être dans le rouge en dépensant beaucoup sur un temps court (souvent entre novembre et décembre).

2. Personnalisez vos idées cadeaux

Il n’y a rien de plus désagréable que de se retrouver ente le 20 et le 24 décembre, stressé(e) à ne pas savoir qu’offrir… Pour éviter cette prise de tête, écoutez vos proches et notez des idées plusieurs mois à l’avance ! Pourquoi ne pas utiliser un carnet pour noter une liste d’idées cadeau tout au long de l’année ?

Et entre septembre et novembre, affinez votre liste d’idées ! Ainsi vous offrez des cadeaux personnalisés et n’avez pas l’impression d’acheter pour acheter. Vous voyez de quoi je parle ? Ce cumul de cadeaux achetés par dépit, ces achats sans âme qui ne vous convainquent pas…

Et si justement vous êtes à la recherche d’idées cadeau, vous pouvez lire mon article : « Plus de 50 idées de cadeaux de Noël pour toute la famille ».

.

 3. Prenez plaisir à vous inspirer sans forcément acheter !

En plus d’écouter vos proches et de noter des idées, promenez-vous dès octobre dans les magasins, sur les marchés de Noël ou surfez sur le net pour trouver l’inspiration. Peut-être croiserez-vous la route d’un objet qui se présentera comme un cadeau évident sans que vous y ayez penser avant !

En plus d’avoir peut-être une révélation, vous prendrez plaisir à effectuer vos courses de Noël car vous les ferez en avance ! Vous en doutez ? Et pourtant, c’est agréable d’imaginer le sourire sur le visage d’un membre de votre famille lorsqu’il défait l’emballage, non ? Et le fait d’anticiper vous apportera de la sérénité !

De mon côté, j’adore la période avant les fêtes entre novembre et le 25 décembre. J’aime voir les décorations fleurir dans les rues, les vitrines des boutiques décorées, sentir l’odeur de vin chaud d’un stand à proximité. Si vous pouvez négocier avec votre moitié qu’il/elle garde les enfants, vous pouvez même doubler cette balade avec un moment pour vous ! Et si vous clôturiez ce moment avec une boisson chaude et une gourmandise dans un salon de thé ?

Anticipez le repas pour être prêt(e) le jour J


1. Cherchez le menu qui vous plaît

Si vous recevez et faites le choix de cuisiner, même méthode que pour les cadeaux, le mot-clé est l’anticipation ! Lisez des magazines, glanez des recettes sur internet, faites-vous saliver d’avance afin que la préparation en cuisine soit un vrai moment de plaisir et non une contrainte !

Courant novembre, inspirez-vous pour trouver les plats que vous souhaitez préparer. Début décembre, vous pouvez commencer à faire les courses des produits secs afin d’éviter et le rush des jours qui précèdent Noël et les rayons vides. Et pour les produits frais, à acheter presque à la dernière minute, essayez autant que possible de faire les courses le matin en semaine ou sur votre pause déj’, voire le samedi matin à l’ouverture. Ou si vous avez des RTT, pourquoi ne pas prendre une journée pour organiser sereinement les choses ? Cela vous évitera de côtoyer la foule pressée non organisée !

.

2. Faites participer votre famille

Vous manquez d’idées pour les menus ? Sollicitez votre conjoint(e) et vos enfants pour savoir ce qu’ils aimeraient manger.

Discutez également en famille de la préparation des repas, serez-vous seul(e) en cuisine ? N’y a-t-il pas des plats, des hors-d’œuvre, des desserts que vous pourriez préparer à l’avance et congeler ? Ou réserver au frigo pendant 1 ou 2 jours histoire de ne pas passer 5h dans votre cuisine le 24 après-midi et le 25 au matin ?

Courant novembre, diminuez les courses de la semaine et commencez à vider le congélateur afin d’accueillir les plats de Noël préparés en avance.

Occupez vos enfants pour les faire patienter


1. Novembre : préparer le calendrier de l’avent

Parmi les choses à organiser pour Noël, il y a aussi la période de l’avent. Quoi de mieux pour faire patienter vos enfants, que de leur préparer un calendrier de l’avent personnalisé plutôt que d’acheter le sempiternel calendrier avec des chocolats (même si on adore ça le chocolaaaaaat !)

Il y a beaucoup de tuto sur Pinterest si vous souhaitez le fabriquer vous-même. Sinon vous avez aussi les magasins de loisirs créatifs qui proposent de nombreuses formes de calendrier en bois.

Prenez le temps de le décorer avec vos enfants : peinture, gommettes, crayons de couleur, papier craft, rien de tel pour les amuser !

A vous ensuite de trouver quoi mettre dans les petits tiroirs, les petites pochettes, les petites cases pour les 24 jours qui précèdent le grand jour !

 .

2. En décembre : la décoration

Quoi de mieux pour plonger dans l’ambiance et faire patienter les enfants que de décorer votre logement ? Sapin de Noël et crèche sont des incontournables chez nous mais pas les seuls ! Il y a aussi les guirlandes dans la pièce à vivre, et cette année, maintenant que nous sommes en maison, j’ai bien envie de mettre une guirlande lumineuse à l’extérieur, à l’entrée. Ce sera mon achat déco 2021 !

Mais ce que j’aimais par-dessus tout quand j’étais enfant, c’était de décorer ma chambre avec ma propre crèche ! L’astuce, c’est de récupérer, chaque mois de janvier, les santons des galettes des rois. Ils ont ainsi leur propre crèche, avec des figurines qu’ils peuvent s’approprier, avec lesquelles ils peuvent jouer, à moindre frais et sans risque de casse.

.

3. En décembre : les activités DIY

Les 3 à 4 week-ends de décembre qui précèdent Noël sont les plus difficiles à tenir. Prévoyez dans votre emploi du temps de fin de semaine, des activités DIY à faire avec eux. Les idées sont nombreuses sur Pinterest (que ferait-on sans ce site !), en voici 4 que j’ai eu envie de partager avec vous :

En conclusion

J’espère que ces astuces vous aideront ! Comme toute organisation au top, le mot d’ordre est l’anticipation. Plus vous anticiperez et plus vous ferez les choses avec sérénité !

Je vous souhaite une très bonne préparation de Noël !

 

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

organiser Noël sans stresser

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

.

Hashtags-clé :

#noel #noël #organisernoel #organisernoël #fêtedenoël #noelenfamille #cadeaux #cadeau #cadeaudenoel #cadeauxdenoel #ideeccadeau #repasdenoel #diy #activitesdiy #organisation #anticipation

 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Maman hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation passionnante !

Gagnez du temps : fixez vos priorités

Gagnez du temps : fixez vos priorités

Courir, toujours courir.

N’avoir le temps de rien.

Répéter à tout va « je n’ai pas le temps ».

Dans notre société moderne, le temps est devenu de l’or tellement il est précieux. On a toujours l’impression d’en manquer. Et pourtant, il y a un moyen très simple pour arrêter de courir mais il faut pour cela prendre des décisions en accord avec vous-même.

Vous voulez savoir comment faire ? Alors, je vous invite à lire l’article ci-dessous !

Dabord, on se pose

1. Prenez le temps de réfléchir

Si vous avez l’impression de perdre du temps, c’est parce que vous le gaspillez à faire des choses qui ne sont pas forcément prioritaires pour vous. J’enfonce des portes ouvertes mais on vit si souvent sa vie en pilote automatique, sans prendre de recul, qu’on ne réfléchit pas vraiment à ce qui est important, urgent, secondaire, pas si nécessaire. Pour gagner du temps, il faut commencer par en prendre. Bizarre pensez-vous ? Eh bien pas du tout ! Faites l’exercice : prenez 10 minutes et réfléchissez à ce qui est important pour vous, dans votre vie. Qu’est-ce qui vous rend heureux/heureuse ? Dans quel domaine de vie avez-vous le plus envie de réussir ? Que souhaitez-vous faire de votre vie ? De quoi serez-vous fièr(e), le jour de votre retraite, d’avoir accompli ?

.

2. Quel(s) genre(s) de priorité ?

Quand je parle de priorité, elles sont de toutes sortes. Cela peut être des priorités en fonction d’un domaine de vie, c’est-à-dire des priorités :

  • Professionnelles
  • Personnelles
  • Familiales
  • Sportives
  • Associatives

Mais cela peut aussi être des priorités en fonction d’objectifs à atteindre dans votre quotidien :

  • Gagner du temps
  • Arriver à garder une maison propre et rangée
  • Trouver du temps pour une passion
  • Trouver du temps pour voir vos amis
  • être 100 % présent(e) avec vos enfants quand vous les voyez (plutôt que de penser à 10 000 choses et d’être « absent(e)»)

Ensuite on passe à la méthodologie

1. Listez vos priorités

Les priorités peuvent être différentes en fonction des moments de l’année, en fonction des mois, voire en fonction des jours. Par exemple, en semaine vous concentrerez sur certaines priorités et le week-end sur d’autres. L’essentiel est de lister toutes les priorités que vous voulez voir apparaître dans votre emploi du temps.

.

2. Classez vos priorités

Une fois que vous avez votre liste de priorités, vous pouvez les classer de la tâche la plus prioritaire à la moins prioritaire, pour savoir dans quel ordre les effectuer. Vous pouvez pour cela, utiliser la matrice d’Eisenhower, outil de planification très efficace ! La voici :

Matrice d'Eisenhower

3. Déterminez un délai

Une fois que vous avez classé vos priorités et que vous savez comment va se dérouler votre journée, votre semaine, votre mois etc., il faut déterminer un délai et une deadline précis pour chaque tâche à exécuter. Définir l’espace et le temps que vous consacrerez à ces tâches vous permettra d’être plus efficace. Souvenez-vous de la « power hour » dont nous avons déjà parlé dans l’article « 12 astuces pour garder votre maison rangée » et dans l’article « 10 conseils gestion du temps ». Ça rejoint un peu la loi de Parkinson : plus on a de temps pour faire une tâche et plus on prendra ce temps. Inconsciemment on adapte son effort au temps dont on dispose. Je vous ai fait un schéma :

Enfin, on ne se repose pas sur ses acquis

1. Rien n’est figé dans le marbre

Vous avez le droit de vous tromper ! Ou de changer de priorité ! Vous verrez qu’en fonction des moments de vie, vos envies ne seront pas les mêmes.  Mariage, déménagement, naissance, divorce, décès, changement d’emploi sont des changements de vie impactant qui nécessitent de vous poser à nouveau pour questionner vos priorités et savoir si elles restent inchangées.

De mon côté, je pensais profiter de mon congé maternité pour préparer du contenu en avance pour le blog et les réseaux sociaux pendant que mes 2 activités, salariée et entrepreneuriale, étaient en pause mais finalement mes 2 priorités ont été ma fille et l’aménagement de notre maison dans laquelle nous nous étions installés un mois avant sa naissance. Je n’ai finalement pas eu le temps de préparer du contenu. Cela ne m’a pas empêché de noter des idées dans mon téléphone (allaiter ou tirer son lait la nuit est très efficace pour trouver du temps ^^).

.

2. Soyez honnête avec vous-même

Il n’y a que vous pour savoir vraiment ce que vous voulez. Votre liste de priorités ne doit pas être faite en fonction de la pression extérieure (regard des autres, diktat de la société, poids de votre entourage familial et/ou amical etc.). Il faut qu’elle soit en adéquation avec vos envies, votre style de vie, votre famille. N’hésitez pas à en parler avec votre conjoint(e). C’est tellement plus agréable d’être sur la même longueur d’onde que sa moitié, sur le chemin que l’on veut prendre et les objectifs de vie à atteindre ! Sinon ça compliquera votre emploi du temps et votre sérénité !

En conclusion

Vous fixer des priorités pour savoir comment aménager votre journée, votre semaine, votre année, c’est un peu comme suivre des panneaux quand vous vous promenez dans un endroit que vous ne connaissez pas. Sans panneau, on se perd et on perd du temps à retrouver son chemin 😉

Alors, convaincu(e) de dresser votre liste ?

 

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

gagner du temps, priorités

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Schéma : Passionnément organisée

.

Hashtags-clé :

#temps #gestiondutemps #gerersontemps #gagnerdutemps #anticipation #anticiper #fixersespriorites #priorites #priorité #priorisation #efficacite #gagnerenefficacite #serenite

 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Maman hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation passionnante !

Comment bien préparer votre valise maternité ?

Comment bien préparer votre valise maternité ?

Ca y est, vous y voilà, vous entrez dans le 9e et dernier mois de votre grossesse. Félicitations ! Maintenant que vous êtes enfin en congé maternité, que la chambre de bébé est prête, que votre liste de naissance est complétée, il va falloir penser valise pour la maternité ! Eh oui, au 9e mois, bébé est viable, il peut arriver à tout moment. Mieux vaut ne pas vous laisser surprendre !

Mais que faut-il mettre dans cette fameuse valise ?

Comment faire pour ne pas trop prendre et en même temps ne rien oublier ?

On voit ça ensemble ci-dessous !

Que mettre dans la valise ?

1. Les listes d’affaires

Liste ? De quoi s’agit-il ? Beaucoup de maternités fournissent une liste pour aider les mamans à préparer leur valise. Si ce n’est déjà fait, renseignez-vous auprès de la vôtre pour savoir si elle en procure une. Elle vous indiquera ce dont vous aurez besoin sur place. Les maternités ne demandent pas forcément toutes d’apporter la même chose. Certaines fournissent couches et draps housse, par exemple, d’autres demandent d’en apporter.

Si vous êtes suivie par une sage-femme, posez-lui également la question. Dans le cabinet où j’étais suivie, les sages-femmes en fournissaient une + réfléchie que celle de ma maternité, tant au niveau des affaires à prendre que des quantités… L’exemple le plus frappant étant que ma maternité demande 6 exemplaires de tout (body, pyjama, paire de chaussette, serviette…) sachant qu’on reste en moyenne 3 jours… Certes il y a le risque que bébé se tache mais vous pouvez toujours demander à votre conjoint d’apporter des affaires ! De mon côté, j’ai choisi de mettre 4 exemplaires de chaque, largement suffisant (au moins pour le 1er jour).

Il existe également de nombreuses listes sur internet. Elles permettent de glaner des idées mais ne sont pas forcément toujours exhaustives ou pertinentes.

.

2. Demandez conseil à vos amies

En parallèle de la liste/des listes que vous avez récupérées, n’hésitez pas à poser des questions à vos amies ! Rien de tel que les conseils d’une personne qui est déjà passée par là et qui peut vous dire ce qui lui a manqué ou ce qu’elle était contente d’avoir apporté !

Pendant que vous préparez vos affaires, envoyez quelques textos à vos amies maman, elles seront ravies de pouvoir vous conseiller et partager avec vous quelques anecdotes !

Anticipez au maximum

1. Anticipez pour ne rien oublier

Dès le début de votre congé maternité (6 semaines avant le terme), on vous conseillera de préparer votre valise. Ainsi, si bébé décide d’arriver avant terme, vous partirez en toute sérénité pour la clinique. Et même si bébé ne se presse pas, l’avantage en anticipant, c’est que vous pouvez la compléter si vous vous rendez compte que vous avez oublié quelque chose ou alors que vous n’avez pas tout et que vous avez besoin de faire quelques achats complémentaires.

.

2. Anticipez pour ne pas stresser

Faire votre valise en avance a un 2e avantage. Outre celui de ne rien oublier, cela vous permet aussi d’être prête et d’avoir l’esprit tranquille au moment où les premières contractions surviendront ! Qui a envie de préparer une valise lorsqu’on est pliée de douleurs ? Or, plus vous aurez de contractions rapprochées, moins vous parviendrez à vous concentrer pour la terminer et plus vous serez stressée à l’idée de partir pour la maternité alors que votre valise n’est pas prête ! Pas l’idéal comme situation, vous ne trouvez pas ?

Comment préparer efficacement la valise ?

1. En réalité, pas 1 mais 2 valises

On parle couramment de la « valise maternité » mais en réalité, vous en aurez 2 : une pour l’accouchement et l’autre pour le séjour. Pourquoi ? Parce qu’en salle d’accouchement, vous n’aurez pas besoin d’avoir les 6 bodies ou les 6 pyjamas avec vous mais serez ravie d’avoir de quoi vous occuper (livre, musique, jeu de cartes etc.) !

Une fois que vous arriverez dans votre chambre avec bébé, votre conjoint pourra remporter à la maison ce dont vous n’aurez plus besoin.

.

2. Faites vos valises sur plusieurs jours

Pour préparer une valise, qu’elle soit pour la maternité ou pour les vacances, j’aime m’y prendre en plusieurs fois. Je mets les affaires dans un coin de la chambre au fur et à mesure que j’y pense. Ca me permet de ne rien oublier. Je sais que si je la fais en une fois, je ne vais pas forcément penser à tout. Or, suivant ce qu’on oublie, cela peut être embêtant !

  • Une fois que vous avez réuni les affaires de la liste, posez-les sur votre lit en répartissant d’un côté celles pour l’accouchement et de l’autre, celles pour le séjour. Voici ce que ça donnait pour la mienne : à gauche, les affaires pour l’accouchement (1 t-shirt et 1 paire de chaussette, l’écharpe de portage, les carnets de santé, un brumisateur, un livre, mes écouteurs, de la nourriture pour l’Homme, la tenue de naissance et une turbulette).
  • à droite, les affaires pour le séjour (gauche : mes vêtements, ma trousse de toilette, les coquilles d’allaitement et une serviette et à droite : les affaires de bébé, des couches, des draps housse, le thermomètre de bain et le thermomètre normal et des serviettes).

Le + méthodo :

Compartimentez bien vos affaires et celles de bébé, cela vous permettra de trouver plus facilement ce que vous cherchez. Pour cela, vous pouvez utiliser des pochettes en tissu, des tote-bag ou encore, astuce de ma maman, des sachets de congélation grand format !

J’ai utilisé les sachets de congélation pour les tenues de bébé :

J’ai utilisé une pochette en tissu pour les couches :

En conclusion

Et vous qu’avez-vous envie d’y mettre en plus de ce qui est écrit sur la liste ? Le plus important est de rester vous-même.

Les listes sont des pense-bêtes efficaces, surtout quand vous accouchez de votre 1er bébé et êtes un peu perdue sur l’utilisation de toutes ces nouvelles affaires mais c’est vous qui saurez ce qui est le plus pertinent pour vous. Si vous n’utilisez jamais de sèche-cheveux ou de maquillage, pourquoi en prendre ? Vous ne vous sentez bien qu’en pyjama, oubliez la chemise de nuit ! Vous préférez les tongues aux chaussons, qu’à cela ne tienne !

Le mot d’ordre est d’être à l’aise pour vous reposer. N’oubliez pas, vous viendrez de courir un marathon (oui, il paraît que c’est un effort physique similaire !), le tout est que vous vous sentiez bien pour profiter de ces magnifiques premiers instants avec bébé.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

bien préparer sa valise maternité

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#maternité #maternite #clinique #valise #valisematernite #valisedematernite #valisepourlamaternite #preparerlavalisematernite #bienpreparersavalise #nerienoublier #nepasstresser #etreorganise #etreorganisepournerienoublier #accouchement #accoucher #bebe #premierbebe #enfant #avoirdesenfants #serenite

 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Pourquoi garder vos cartons après un déménagement et comment les stocker ?

Pourquoi garder vos cartons après un déménagement et comment les stocker ?

Je sais ce que vous pensez.

En lisant le titre, vous vous dites « cette fille est folle ».

Peut-être, après tout.

J’ai l’habitude de garder les cartons après un déménagement et je le vis très bien ! C’est très pratique pour faire des économies de temps et d’argent pour vous ou pour votre entourage.

Pourquoi vous débarrasser de quelque chose qui peut resservir indéfiniment ou presque ? En ce moment, nous préparons notre déménagement vers la maison que nous avons achetée avec l’Homme et je suis bien contente d’avoir déjà pleins de cartons sous la main sans avoir à en acheter ou à courir dans les magasins, pour en récupérer (surtout en plein confinement !)

Et si vous lisiez les lignes ci-dessous avant de me cataloguer « à ne pas fréquenter » ? 😉

Pourquoi garder vos cartons de déménagement ?

1. Pour faire des économies

Acheter des cartons coûte cher au cumulé, surtout quand on déménage de grandes surfaces. Et c’est une dépense non-négligeable dans la (déjà) lourde facture d’un déménagement (si vous cherchez à réduire la facture de votre déménagement, je vous invite à lire mon article « Comment déménager sans vous ruiner ? »).

Le prix des cartons oscille environ entre 0,80 € et 3 € l’unité. Il dépendra de la marque, de l’endroit où vous les achetez, des caractéristiques du carton (taille et épaisseur, poignée/pas de poignée, etc.).

Pour déménager mon 35 m2, j’ai utilisé environ 35 cartons, le calcul est rapidement fait !

 .

2. Pour gagner du temps

Garder vos cartons d’un déménagement à l’autre vous évitera de partir à la chasse aux cartons quand vous redéménagerez.

Lorsque vous venez de vous embêter une fois à faire le tour des amis et/ou des commerçants pour récupérer un maximum de cartons, pourquoi devoir recommencer lors du déménagement suivant, même s’il a lieu des années plus tard ?

Autant les stocker !

.

3. Pour pouvoir envoyer des colis quand vous vendez vos affaires

 Même démarche que lors d’un déménagement, quand je reçois des commandes passées sur Internet, je garde les colis pour 2 raisons :

  • Leur petit format permet d’emballer des objets fragiles pour un déménagement
  • J’ai ainsi toujours sous la main l’emballage approprié quand je vends mes affaires par correspondance.

Pour plus de détails, vous pouvez lire mon article « Revendre : pourquoi, quoi, comment – mode d’emploi ». .

.

4. Pour respecter une démarche 0 déchet

Garder les cartons entre dans d’une démarche 0 déchet/seconde vie. Pourquoi donc jetteriez-vous des cartons que vous ou une personne de votre entourage pourrait réutiliser ?

Garder les cartons est, pour moi, une démarche similaire à celle de fabriquer son dentifrice soi-même pour éviter de jeter des tubes en plastique, ou de privilégier les magasins qui vous proposent de venir avec vos propres contenants pour acheter des aliments en vrac.

La démarche 0 déchet est embêtante de prime abord car on doit faire un effort pour s’organiser. Pourquoi pas cet effort-ci, alors ?

Comment stocker vos cartons de déménagement ?

Je vous entends déjà me rétorquer que pour les garder, il faut de la place. Oui, c’est vrai. Mais de la place, on en a toujours, même dans un appartement de 20 m² ! Il suffit simplement de faire preuve d’ingéniosité pour optimiser le rangement. Et si vous êtes en maison, c’est le paradis !

 .

1. Stockez vos cartons sous le lit et/ou entre les lattes 

Sous le lit de notre chambre d’amis, il y a un espace très utile entre le sommier et la structure en bois : dans chaque carré, 2 cartons sont stockés. Et hop, 8 cartons qui ne se voient pas !

 Si votre sommier est différent, il reste l’option sous le lit, au sol. C’est la solution que nous avons mise en place dans notre chambre. Elle est moins pratique pour faire le ménage mais nous conservons ainsi une dizaine de cartons.

2. Stockez vos cartons au fond des penderies

Vous pouvez facilement glisser des cartons contre le mur du fond de votre placard, à la fois côté penderie et côté colonne d’étagères.

Vous avez ici une photo des cartons derrière mon espace chaussures 🙂

Si vous rangez vos valises sur les étagères en haut de votre placard, je vous conseille vraiment de mettre des cartons derrière. De cette manière, en plus de stocker des cartons, vous protégez aussi les murs, 99 % du temps peints en blanc, d’éventuelles traces de roues. Dans mon ancien appartement, j’ai passé plus d’une heure, avant l’état des lieux, à nettoyer les traces que les roues de mes valises avaient laissées sur les parois blanches du placard !

C’est pour ça que dans le nouvel appartement, j’ai protégé l’intérieur des placards ! Ce sera toujours ça en moins à nettoyer le jour du départ. Et cela fait une dizaine de cartons supplémentaires stockés.

Dans le même esprit, je mets toujours un carton sous le bureau. Pourquoi ? Pour éviter de devoir nettoyer ensuite les traces laissées par un pied chaussé qui se balance au bout d’une jambe pendant qu’on travaille. Les bureaux sont souvent positionnés face au mur et lorsque vous êtes assis(e) jambes croisées, dans un moment de distraction ou d’ennui, le pied tape contre le mur et laisse des traces…

.

3. Stockez vos cartons derrière les meubles

En fonction de l’aménagement de vos pièces, il y a toujours moyen de glisser un ou 2 cartons derrière les meubles (canapé, piano, tête de lit) et notamment les meubles avec un fond (buffet, vaisselier, bibliothèque, etc.) Nous avons ainsi stocké une quinzaine de cartons sans qu’on les voit !

.

4. Pour les chanceux : cave, grenier, cagibi, garage !

Si vous avez la chance de bénéficier d’un garage, d’une cave, d’un cagibi ou d’un grenier, vous devriez avoir suffisamment de place pour ne pas avoir à dissimuler vos cartons à l’intérieur !

Attention toutefois, si vous les stockez dans un endroit humide, comme la cave, pensez à les protéger pour éviter qu’ils ne s’abîment. Ce serait dommage de les avoir gardés et de ne pas pouvoir vous en resservir le jour 😀 !

Stockez aussi les cartons d’emballage

.

Dans la même philosophie, je vous conseille de garder les cartons d’emballage de l’électroménager (machine à café, console de jeu, horloge, etc.) : ces cartons sont très pratiques lors d’un déménagement car ils sont adaptés à l’objet qu’ils emballaient, souvent protégé en plus par des calles en polystyrène (là encore, très utiles à conserver ;). Hum, aurais-je vu le mot « folle » passer à nouveau dans vos pensées ? M’en moque ! Parce qu’au moins, pendant notre déménagement, à aucun moment je ne me suis inquiétée pour mon écran plat, dans son carton d’origine, coincé entre ses 2 blocs de polystyrène !

Et si vous décidez de revendre un appareil, la vente sera plus rapidement conclue si vous avez l’emballage (là encore je vous renvoie vers mon article « Revendre ses affaires d’occasion : pourquoi, quoi, comment – mode d’emploi »). Ils sont aux yeux des potentiels acheteurs, comme un gage de votre sérieux et du soin que vous avez apporté à l’appareil, je vous assure !

En conclusion

Si je ne vous ai pas convaincu(e), au lieu de mettre tous vos cartons dans les poubelles jaunes ou à la déchetterie, mettez au moins une annonce sur un site pour donner tel que geev.com ou donnons.org, je suis sûre que quelqu’un sera ravi de venir les récupérer !

Peut-être moi, qui sait 😉

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

garder les cartons après déménagement (epingle pinterest)

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Les autres photos sont les photos de Céline

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#demenager #demenagement #cartons #cartonsdedemenagement #garderlescartons #emballages #garderlesemballages #0dechet #zerodechet #secondevie #donnerunesecondevieauxobjets #stocker #stockerlescartons

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !