Le confort visuel, secret d’un rangement bien-être

Le confort visuel, secret d’un rangement bien-être

Voici l’article de Colette, une de mes amies de promotion dans notre formation d’home organising. Elle a gentiment accepté d’écrire un article pour Passionnément organisée afin de nous expliquer l’importance du confort visuel. Pour faire plus ample connaissance avec Colette, je vous invite à visiter sa page Linkedin.

Tout d’abord, merci à Céline d’accueillir cet article sur son blog. Je suis ravie de partager avec vous une réflexion et des conseils sur ce que j’appelle le confort visuel, aspect-clé d’un rangement réussi. Ce sujet a tout de suite plu à Céline quand nous en avons parlé. Alors, c’est parti !

Confort visuel et rangement : de quoi parle-t-on ?

À l’origine, le confort visuel décrit l’adéquation entre la lumière et la vision : il s’agit d’avoir l’éclairage adapté à ses besoins et à ses envies. Si vous voulez y voir clair pour réparer un petit objet, un éclairage puissant et précis sera nécessaire. Mais si vous voulez profiter d’un moment de relaxation, ce même éclairage pourra sembler agressif. Le confort visuel varie selon les situations et la sensibilité de chaque personne.

En fin de compte, le but est que notre œil se sente à l’aise par rapport à notre environnement, favorisant la sérénité.

C’est exactement l’objectif du confort visuel appliqué au rangement. Ranger, c’est désencombrer et trouver une place pour chaque chose… mais pas seulement. Si la disposition des objets rangés n’est pas reposante pour l’œil, et donc pour le cerveau, le bien-être attendu en sera diminué.

Allons plus loin avec un cas concret :

Sur la photo ci-dessus, les chaussures sont bien rangées : triées, alignées… mais est-ce confortable à regarder ? Qu’en pensez-vous ?

Pas vraiment je trouve, et pourquoi ?

  • L’oeil est attiré dans toutes les directions et ne peut se poser nulle part
  • Le système de rangement (étagères) est non seulement complètement ouvert (aucune porte) mais aussi plutôt déstructuré et asymétrique
  • Il y a beaucoup d’objets : une trentaine de paires de chaussures très variées, des petits paniers, etc. Il n’y a presque pas de place laissée libre

Cette image montre qu’on peut parfaitement avoir un intérieur organisé mais inconfortable visuellement. Dommage, non ?

Pourquoi se préoccuper du confort visuel quand on range ?

Bien entendu, le phénomène d’inconfort visuel peut être plus ou moins subtil. Il arrive que l’on croie avoir affaire à du désordre, alors qu’en réalité, les choses sont à leur place, mais le champ de vision est dérangeant. Parfois, le problème « saute aux yeux » (cette expression est incroyablement parlante, n’est-ce pas ?). D’autres fois, on peut tout simplement ressentir un malaise diffus, sans savoir pourquoi.

Le manque de confort visuel chez soi (ou dans son espace de travail) peut ainsi accentuer :

  • une fatigue oculaire (trop de couleurs, de formes, de stimulus différents),
  • une fatigue mentale,
  • une sensation de désordre (alors même qu’il n’y en a pas réellement),
  • une sensation d’envahissement,
  • un manque de clarté dans les pensées,
  • une difficulté à prendre une décision (imaginez-vous face aux chaussures dans l’exemple ci-dessus, à vous demander quelle paire choisir pour aller avec votre tenue du jour),
  • de l’irritabilité, etc.

À l’inverse, un rangement avec des finitions visuelles bien pensées aura un réel effet bien-être et catalyseur d’efficacité. Il apportera repères et fluidité dans votre vie de tous les jours.

Quels sont les clés du confort visuel dans le rangement ?

Pour profiter à 100 % d’un rangement bienfaisant, je vous livre 5 grandes clés :

1. Dissimulez les objets ou les systèmes de rangement inesthétiques ou très remplis

Les rangements de grande taille, très ouverts et très remplis, les étagères dépareillées, mais aussi la vue permanente sur des objets sans valeur esthétique, sont des « stresseurs » visuels.

Les rangements ouverts sont souvent une fausse bonne idée. Ils semblent pratiques mais pour garder une bonne allure, ils demandent beaucoup d’attention parce que tout y est visible tout le temps, tout de suite. Or, au quotidien, on n’a pas toujours le temps et l’énergie de ranger ses chaussures bien parallèles ou de remettre complètement un objet en place. Petit à petit, le fameux confort visuel s’en ressent.

L’idéal est donc de pouvoir dissimuler sans effort certains objets, certains rangements grâce à des astuces de cache-cache :

  • Appareils électroménagers encastrés ou dissimulables derrière des portes ou des façades coulissantes
  • Joli rideau devant un dressing ouvert ou des rangements muraux, permettant d’apaiser visuellement l’espace en un clin d’œil
  • Meubles totalement ou partiellement fermés
  • Contenants semi-ouverts (boîtes, paniers)

Gardez visible ce qui est vraiment agréable pour votre œil (objets coordonnés, que vous aimez, que vous trouvez beaux). Limitez la quantité de choses que le regard va devoir embrasser en entrant dans une pièce. Veillez à « escamoter » la vue sur des objets inesthétiques quand vous ne vous en servez pas. Pour autant, ne les cachez pas trop loin, ne les rendez pas trop compliqués à atteindre ! Votre quotidien, vos gestes doivent rester simples.

Cette approche permet également de lutter contre le perfectionnisme dans le rangement. On peut rendre invisible vite fait, bien fait un peu de désordre (qui n’est rien d’autre que normal !) sans se laisser obnubiler par l’envie de tout rectifier.

.

2. Regroupez les objets qui vont ensemble

Nous l’avons vu, l’éparpillement de manière générale nuit au confort visuel. Le secret tout simple d’un bon rangement consiste parfois juste à regrouper les objets pour plus de cohérence et d’élégance. Il peut suffire d’un panier qui accueille des objets auparavant épars. Un contenant, comme son nom l’indique, va contenir, entourer et délimiter les éléments, facilitant la tâche de notre œil. Des objets de tailles, de formes différentes seront comme homogénéisés. L’endroit aura instantanément l’air plus ordonné.

En regroupant clairement au même endroit les objets qui vont ensemble, vous gagnez également du temps au moment de leur utilisation.

rangement étagères de cuisine

Actuellement, les rangements ouverts sont à la mode. S’il faut parfois s’en méfier, comme nous l’avons vu, cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont à bannir totalement. Au contraire, ils peuvent avoir beaucoup d’atouts.

Vous pouvez utiliser des rangements ouverts à condition :

  • qu’ils valorisent des objets agréables à regarder et accordés entre eux,
  • et que l’ensemble occupe un espace précis et relativement limité.

En groupant les objets, il en ressort une impression plus compacte. L’œil arrive bien à « scanner » ce rangement, même quand il est volontairement déstructuré.

Rangement et déco, d’une pierre deux coups !

.

3. Harmonisez les couleurs et les formes

Notre œil apprécie naturellement l’équilibre, l’harmonie ou encore la cohérence chromatique dans ce qu’il voit. Bien que ces notions puissent être subjectives, le confort visuel d’un rangement ne pourra qu’être meilleur en s’y intéressant.

Des détails peuvent tout changer :

  • Choisir des contenants assortis (matière, coloris) pour ranger ses affaires, et les étiqueter si besoin
  • Compartimenter clairement les objets
  • Ranger et disposer les objets par couleurs ou par taille
  • Veiller à un(e) certain(e) alignement/symétrie dans la disposition et adopter une cohérence d’ensemble.

Pour les contenants, les matières naturelles ont d’après moi un rendu visuel plus qualitatif, plus noble, ce qui peut aussi contribuer à l’impression de confort. Par exemple, à contenu équivalent, des paniers en rotin me semblent plus agréables visuellement que des bacs en plastique.

paniers de rangement

4. Désencombrez sans relâche

Il ne vous aura pas échappé que moins on a d’objets superflus, plus le rangement est facile et plus le confort visuel en découle naturellement. Laissez respirer votre intérieur, n’utilisez pas le moindre endroit disponible pour y mettre quelque chose. Vous gagnerez en sensation d’espace et en clarté visuelle.

Dans une pièce, un mur laissé blanc (sans tableau, sans décoration murale), des angles nus (sans mobilier, sans objets stockés) peuvent favoriser le confort visuel. Cela crée des intervalles vides, reposants pour l’œil, et qui compensent les pleins (meubles, décoration, objets alignés). C’est une histoire d’équilibre !

bureau rangé

Le confort visuel obtenu à un instant T peut aussi, hélas, s’amenuiser au fil du temps à force de petits ajouts, de petits changements, de nouveaux objets qui entrent en jeu, parfois sans même s’en apercevoir.

Prévenez l’encombrement à la source en suivant quelques principes simples :

  • Un nouvel objet qui entre chez vous = un objet qui sort ! Cette règle est facile à appliquer et extrêmement efficace pour maintenir son intérieur désencombré.
  • Faites un grand tri global de vos affaires une fois par an
  • Entourez-vous d’objets qui vous servent réellement et vous plaisent réellement, et autorisez-vous à vous séparer du reste.

Intéressez-vous à votre relation aux objets et au minimalisme : qu’est-ce que cette approche pourrait vous apporter ? Si vous craignez de laisser vides des espaces chez vous, qu’est-ce que cela révèle ?

Dans le minimalisme, le confort prend une dimension plus profonde encore. Il est accru par le fait que chaque chose a une réelle signification pour la personne qui la possède. Au-delà d’une diminution mathématique du nombre d’objets ou d’une décoration sobre et épurée, c’est plaisant de ne cohabiter qu’avec des objets choisis, utiles, aimés, porteurs de sens. Cela apporte du confort moral versus le fait d’être entouré de choses qu’on n’aime qu’à moitié.

.

5. Laissez de l’espace vide dans tous vos rangements

Enfin, un dernier conseil : armoires, placards, étagères… ne doivent pas être pleins à craquer. C’est toujours un facteur d’inconfort visuel.

placard de salle de bain

Certains professionnels de l’organisation parlent de 30 % d’espace à laisser libre en permanence. Il n’est pas toujours facile de transposer ce chiffre dans la vraie vie de nos intérieurs. Mais retenons qu’il est bon de garder un peu de marge dans tout rangement afin de :

  • pouvoir absorber de légers changements, l’arrivée ou le remplacement d’un objet,
  • et toujours, toujours, offrir à l’œil un peu de répit !

En laissant une partie (raisonnable) d’espace vide, tout est plus fluide tant visuellement que dans la pratique : on peut ranger sans déplacer d’autres éléments, on voit mieux ce qu’on a et ce qui pourrait manquer.

En conclusion

Ces conseils en matière de confort visuel dans le rangement vous sont-ils utiles ? Céline et moi sommes impatientes de lire vos réactions dans les commentaires !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Photo des chaussures : extraite de l’article « Toutes nos solutions de rangement », Côté Maison

Photo du bureau rangé avec plantes vertes : designed by Freepik

Les autres photos sont les photos de l’auteur

Gifs : giphy.com

.

 Hastags-clé :

#rangement #affaires #placard #armoire #etagere #relationauxobjets #minimalisme #œil #confortvisuel #vision #vue #espaceencombré #espacevide #objet