16 astuces pour faire des économies au quotidien

16 astuces pour faire des économies au quotidien

Vous êtes à la recherche de bons plans pour faire des économies ? Vous avez bien raison !

Quelque soit le niveau de vie, je trouve que, comme le dit le dicton :

Il n’y a pas de petites économies.

Alors, voici mes astuces ! N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaire à la fin de l’article 😉

Comment faire des économies sur l’alimentation

1. Achetez vos aliments en grande quantité & congelez-les

Quand je fais les courses, j’achète tous types de viande et de poisson en grande quantité et ensuite je congèle tout car les dates de péremption de ces aliments sont courtes.

J’ouvre les emballages et place les morceaux dans des sachets de congélation, soit par 2 si je prévois de les cuisiner pour l’Homme et moi, soit seul pour quand je déjeune à la maison le midi.

En achetant en grande quantité, le prix au kilo baisse et le nombre d’emballage aussi ! Stocker au congélateur est une bonne manière de faire des économies sur le budget course.

 .

.

2. Faites vos courses avec des bons de réduction

Nombreuses sont les marques à fournir des bons de réduction tout au long de l’année. Il faut simplement aller regarder sur leur site et les imprimer, avant d’aller faire vos courses. L’économie semble minime sur le coup car les bons de réduction dépassent rarement les 2 € par produit mais quand vous cumulez les réductions sur chaque course et que vous regardez sur l’année, les économies sont non négligeables !

Voici le blog de Dépenser moins et profiter plus qui recense les sites sur lesquels vous rendre pour trouver des bons de réduction.

Attention, avoir les bons sur votre téléphone ne suffit pas, il faut que vous les imprimiez car les magasins les gardent ensuite pour avoir un historique d’utilisation. Les bons sont en effet valables 1 fois/magasin/mois.

.

.

3. Réutilisez les sachets de congélation

Même si c’est du plastique, je trouve qu’il n’y a rien de mieux que les sacs de congélation pour portionner les aliments. 

Chaque fois que je sors un aliment du congélateur, je nettoie le sac utilisé et je le range dans un tiroir de la cuisine. Et je le réutilise la fois suivante, quand je viens de faire les courses et que je veux congeler les aliments achetés.

Je les jette au bout de plusieurs utilisations (je ne saurai dire combien). En général, il commence à garder une odeur ou se nettoie moins bien. Nous en avons une bonne réserve pour le moment, alors je les fais durer. Une fois que nous les aurons tous terminés, je me pencherai sur les  bee wraps. Ce sont des emballages à la cire d’abeille qu’on peut faire soi-même. Vous connaissez ?

Comment faire des économies sur les produits d’entretien

4. Diluez lessive & assouplissant

Lessives et assouplissants sont généralement très (trop) concentrés sous forme liquide. Je vous conseille de les diluer à l’eau, de moitié. C’est une astuce de ma maman que j’applique depuis un moment et le linge est tout aussi propre et sent tout aussi bon.

Et pour l’assouplissant, le diluer est devenu une nécessité car je me suis rendue compte que, lorsque je ne le faisais pas, il laissait des dépôts blancs systématiques sur les vêtements noirs. Et il avait également laissé un dépôt graisseux dans le bac à lessive. Il a fallu que je frotte, au vinaigre, pendant un bon moment avant d’arriver à décoller les couches qui s’étaient accumulées…

Les diluer vous permet donc :

  • de prendre soin de votre machine à laver et de vos canalisations
  • de faire durer vos produits donc d’en racheter moins souvent

C’est à la fois un geste économique et écologique ! Et si vous souhaitez faire encore plus écologique et économique : oubliez l’assouplissant et passez aux boules de lavage ! Une fois que nous aurons terminé notre dernière bouteille, nous n’en achèterons plus !

.

.

5. Achetez en grande quantité et passer dans de petits contenants

Comme pour les viandes et poissons, acheter vos produits ménagers en grande quantité permet de faire baisser le prix au kilo et de limiter les emballages. De plus en plus de marques vendent leurs produits en faisant attention aux emballages et à la contenance. Nous achetons ainsi :

  • le vinaigre blanc en 1 l
  • l’eau déminéralisée en 5 l
  • la lessive en 2 l
  • le calgon en 2,25 l
  • l’assouplissant en 1,9 l

Et nous transvasons les produits dans de petits contenants et rangeons les réserves dans un placard, à l’écart. Cela permet de gagner de la place dans les placards des pièces principales, notamment si vous avez la chance d’avoir un endroit type loggia, buanderie, cave, garage !

6. Ayez peu de produits ménagers et privilégiez les produits naturels non marketés

C’est un conseil que je vous donnais déjà dans mon article 12 astuces pour gagner de la place chez vous pour le côté gain de place. Je vous en reparle ici car c’est aussi une excellente astuce pour faire des économies ! En effet, quand on compare les prix des produits ménagers, on sait que pour certains, on paie davantage la marque et la publicité

De plus, la publicité nous pousse aussi à utiliser un produit différent par pièce et par usage (dégraisser, enlever le tartre, retirer les tâches sur les tissus, dépoussiérer, nettoyer, etc.) Or, pas besoin d’avoir autant de produits ! D’ailleurs, oust les produits soit disant miracle mais surtout très toxiques !

En photo, les produits ménagers que nous utilisons. Nous trouvons qu’il y en a encore trop et attendons de les terminer pour fabriquer nous-mêmes nos produits (ils seront ainsi encore plus naturels !)

Je nettoie la majorité des surfaces (plan de travail/plaques de cuisson/électroménager, rebord de lavabo/baignoire/toilette) au vinaigre blanc. J’ai mis un certain temps à m’habituer à l’odeur fort désagréable mais à présent je ne reviendrai plus en arrière.

Pour le sol et les vitres, nous gardons des produits marketés mais uniquement avec label bio ou naturel comme le savon noir.

On complète avec du bicarbonate de soude. Ultra efficace pour les traces de gras laissée par la cuisson ou encore les traces sur les murs. Ainsi que des cristaux de soude pour les canalisations.

.

.

7. Comparez le prix des médicaments et produits de parapharmacie

Comme l’État fixe le prix des médicaments sur ordonnance, les pharmacies et parapharmacies font leur marge sur le reste. Comparer les prix d’une pharmacie à l’autre est donc essentiel parce qu’il peut facilement varier de 10 à 30 % !

Autre conseil, si vous en avez une dans votre ville, rendez-vous dans une pharmacie low cost vous garantissant des prix entre 10 et parfois jusqu’à 50 % moins élevés que la moyenne du marché. C’est le cas notamment à Paris pour Citypharma (6e arrondissement) et la Pharmacie Monge (5e), à Lyon pour Lafayette Florit (2e) ou Marseille avec la pharmacie Prado-Mermoz (8e).

Exemple : je paie ma contraception (non remboursable) entre 33 et 39 € dans des pharmacies « classiques ». À la pharmacie Monge, je la payais 27,99 € et à la pharmacie Lafayette Florit, je la paie à présent 26,99 €.

Et si vous n’avez pas de pharmacie low cost dans votre ville, certaines pharmacies en ligne ont aussi des prix très intéressants. Mieux vaut cependant passer commande pour plusieurs mois afin d’éviter de payer les frais de port.

Comment faire des économies sur les indispensables

8. Choisissez un petit forfait de téléphone

Cela fait 10 ans environ que j’ai un forfait Sosh à 4,99 € par mois. J’en choque plus d’un quand je dis que non je n’ai pas internet sur mon téléphone (ce qui n’est pas tout à fait la vérité car j’ai 50 méga mais ne m’en sers jamais) et pourtant, je LE VIS TRÈS BIEN !

Oui c’est vrai, parfois ça serait pratique d’avoir Internet, notamment quand je me paume en voiture mais on arrive à s’en passer ! On trouve d’autres solutions. Il faut savoir anticiper : lorsque je vais dans un endroit que je ne connais pas (que ce soit en transport ou en voiture), je regarde le trajet avant de partir, quitte à me l’écrire sur un papier. Et si besoin, aujourd’hui, il y a le wifi quasiment partout !

.

Vous avez déjà calculé ce que ça donne un forfait de téléphone sur 10 ans ?

  • Moi ça fait 4,99 x 12 x 10 = 598,8 €
  • Si on prend un forfait « standard » qui est à environ 20 €/mois = 20 x 12 x 10 = 2400 €

Eh bien, je suis ravie d’avoir le forfait que j’ai !

.

.

9. Changez d’opérateur internet chaque année

Cela faisait 2 ans que je changeais de fournisseur Internet chaque année en vivant seule et on vient de recommencer en nous installant ensemble avec l’Homme.

C’est un peu fastidieux car il faut prendre le temps de faire les démarches, de renvoyer l’ancienne box, d’être présent(e) pour la visite du technicien du nouveau fournisseur mais quand on voit les économies réalisées, ça vaut le coup !

  • 1re année, je suis passée de Free (32,99 €) à Orange (15 €)
  • 2e année, je suis passée d’Orange (qui allait passer à plus de 30 €) à Bouygues (16,78 €)
  • 3e année, on est passé de Bouygues  (qui allait passer à 30,99 €) à SFR (10,99 €)

Économies réalisées : (15 x 12) + (16,76 x 12) + (10,99 x 12) = 513 €

Si j’étais restée chez Free : 32,99 x 12 x 3 = 1187,64 €

 .

.

10. Adoptez la banque en ligne

Je suis enfin passée en banque en ligne sous l’influence de l’Homme. Sceptique, je me disais que ça pouvait toujours servir, en cas de problème, de voir un conseiller en agence. Mais concrètement, je ne vois jamais mon conseiller !

D’abord, il change environ tous les 2 ans, souvent je n’ai même pas le temps de le rencontrer.

La seule fois où j’ai eu besoin d’aide, la conseillère du moment était en arrêt maladie et j’ai bataillé pour avoir quelqu’un au téléphone. En plus, j’étais au Canada avec 6h de décalage horaire…

Enfin, mon agence est à Marseille, là où on a ouvert mon compte à mes 18 ans et ça fait 10 ans que j’ai quitté la ville

.

Bref, quand je pense que ma carte Visa premier me coûtait 17 €/mois dans la banque physique et celle de la banque en ligne 0 , vous imaginez les économies ? Et je sais que les assurances derrière sont les mêmes, on les a déjà testées quand j’ai rayé la voiture de location en Irlande l’année dernière… On a été intégralement remboursé, franchise comprise (1600 € tout de même…)

Si on calcule, j’avais cette visa premier depuis 1,5 ans soit 18 mois donc 18 x 17 = 306 €

Et avant ça, la visa classique à 7,5 € pendant 2 ans à ce prix-là (l’avantage de cette banque était d’avoir un tarif jeune très concurrentiel jusqu’à 28 ans, 2€/mois je crois, voilà pourquoi je ne m’étais pas non plus vraiment intéressée aux banques en ligne jusqu’à présent) donc 7,5 x 24 = 180 €

J’aurais donc pu réaliser une économie de 486 €

 .

.

11. Déplacez-vous en vélo

Si vous navez pas d’abonnement transport, financé à moitié par voter entreprise, adoptez le geste vélo ! Économique, écologique et sportif, c’est un moyen rapide de se déplacer et une bonne alternative au métro et à la voiture !

En ce moment, je n’utilise quasiment que ça et j’économise le prix dun abonnement pour les transports en commun.

Comment faire des économies sur les loisirs

12. N’oubliez pas la garantie G30 de la SNCF

Connaissez-vous la G30 ? C’est la garantie SCNF qui vous rembourse une partie de votre billet dès 30 minutes de retard. Personnellement, je trouve que la SNCF se garde bien de communiquer là-dessus. L’Homme et moi l’avons découverte l’été dernier alors qu’elle existe déjà depuis plusieurs années ! Et j’étais bien remontée car vu le nombre de fois où je prends le TGV, des retards, j’en ai essuyé !

Bref, en fonction du retard, la SCNF vous rembourse 25 %, 50 % ou 75 % du prix du billet. Comme les retards sont assez fréquents, c’est toujours ça d’économisé sur l’achat de votre prochain billet !

Pour plus de renseignements, vous pouvez lire la page d’informations de la garantie G30

 .

.

13. Téléchargez vos playlists de chansons grâce aux sites convertisseurs youtube

Pourquoi payer un abonnement chez Deezer, Spotify ou autre quand Youtube vous suggère des playlists en fonction de ce que vous écoutez ? Je ne comprends pas cette dépense.

Et pour les transports, comme je n’ai pas internet sur mon téléphone, je crée mes propres playlists en téléchargeant les chansons que j’aime grâce à des sites de convertisseur mp3.

Voilà les 2 sites que j’utilise :

https://mp3-youtube.download/fr

https://www.mp3hub.com/fr

 .

.

14. Prenez un abonnement à la bibliothèque

Ancienne éditrice, les livres sont une passion tant pour la lecture que pour l’objet. J’ai donc du mal à ne pas en acheter. Mais je suis consciente du prix de ce loisir et de la place nécessaire ! Notamment pour les grands formats.

Un abonnement à la bibliothèque permet de faire de sacrées économies et en plus, c’est à la fois un geste minimaliste et écologique. Une très bonne habitude à prendre donc !

 .

.

15. Partagez un abonnement Netflix entre amis ou en famille

Avec Netflix, on a le gros avantage de pouvoir créer plusieurs comptes et ainsi de visionner plusieurs programmes en même temps.

Pour  10,99 €/mois, c’est un tout petit budget si vous partagez le coût de l’abonnement avec des amis ou des membres de la famille.

16. Si vous allez au ciné, cherchez les bons plans

Voici 2 bons plans qu’on utilise régulièrement avec l’Homme quand on veut aller au cinéma : acheter une carte 5 séances ou récupérer un code Cinéday.

Cartes 5 séances :

  • dans les mk2, elles sont vendues 34,50 € ce qui fait la séance à 6,90 €. Elle est valable 2 mois.
  • dans les UCG, 2 formules : la carte 5 places « 5j/7 » utilisable du dimanche 19h au vendredi 19h à 32 € soit 6,40 € la séance. Ou la carte 5 places « 7j/7 » utilisable tous les jours, à 41,50€ soit 8,30 € la séance.

Sinon pour celles et ceux qui sont client(e)s chez Orange, vous pouvez bénéficier le mardi sur demande du code Cinéday qui permet d’avoir, pour une place achetée, une place offerte. Attention, le nombre de place est limité, je vous conseille d’en faire la demande dès le mardi matin 8h.

Vous pouvez en profiter si vous avez une offre mobile, internet, Open et ligne fixe. Vous ne pouvez pas en profiter si vous êtes chez Sosh, Orange Business Services et Pros.

.

.

Un dernier mot : j’espère que ces astuces vous seront utiles et que vous aurez moins l’impression de jeter l’argent par les fenêtres ! Donnez-moi votre avis ! Partagez vos astuces ! Et n’hésitez pas à en faire profiter votre entourage en partageant cet article sur les réseaux sociaux (les boutons sont juste en-dessous 😉 Merci !s

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepick

Photo des produits ménagers : photo de Céline

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#argent #economies #economiserdelargent #budget #budgetcourses #budgetloisir #salaire #depenses #depensermoins #commenteconomiser #courses #loisirs #vacances #bonsplans #promo #promotion

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

Organiser un voyage pas cher en Croatie

Organiser un voyage pas cher en Croatie

Les vacances vous paraissent déjà bien loin ?

*Soupir*

 Vous avez déjà envie (besoin !) de repartir en vacances… La meilleure manière pour me remotiver quand j’ai une baisse de régime au boulot, c’est de me plonger dans l’organisation de notre prochain voyage. Ca occupe bien l’esprit car il ne faut pas croire mais organiser un voyage, c’est du boulot ! Ce n’est pas pour rien d’ailleurs qu’il existe des agences de voyage ah ah ! Sauf qu’organiser soi-même, c’est beaucoup plus économique ! En effet, en organisant à l’avance, on cadre les dépenses au maximum. Et comme avec l’Homme, on aime être régulièrement en vadrouille, on surveille attentivement notre budget voyage. Voici donc notre méthode passionnément organisée pour préparer nos voyages avec pour exemple nos 8 jours de road trip en Croatie.

Allez, on s’y met ?

Organiser un voyage pas cher – étape 1 : l’achat des billets d’avion

Avant de réserver quoi que ce soit, nous nous concentrons sur les billets d’avionpoint de départ de toute l’organisation.

  • 1re astuce pour acheter des billets pas chers : regarder les vols sur les sites de comparateur de vols et acheter directement les billets sur le site de la compagnie aérienne. Souvent, le tarif est légèrement moins élevé car on ne paie pas la commission du comparateur.
  • 2e astuce pour acheter des billets pas chers : ne pas forcément prendre l’aller et le retour avec la même compagnie ! Il est souvent plus intéressant d’acheter les vols de manière séparée. Un aller simple d’un côté, le retour de l’autre.
  • 3e astuce pour acheter des billets pas chers : partir en décalé. Nous sommes partis du mercredi au mercredi. Pas toujours évident quand on n’est pas très libre de la manière dont on pose ses congés. Mais si votre responsable et votre boulot vous permettent d’être flexible, oubliez les vacances du samedi au samedi!
  • 4e manière pour acheter des billets pas chers : partir en septembre. Tant que nous n’avons pas d’enfant et que nos emplois nous le permettent, nous privilégions les vacances à cette période : moins de monde, tarifs moins exorbitants et meilleur temps (belles journées avec une chaleur moins étouffante) !

.

Ainsi, avec l’Homme, nous avons fait Lyon-Dubrovnik mercredi 11/09 avec Volotea (départ à 11h10 – arrivée à 13h) pour 53,44 € puis Dubrovnik-Lyon mercredi 18/09 avec Easyjet (départ à 21h45 – arrivée à 23h45) pour  93,88 €, à 2, soit 73,66 €/personne AR.

.

.

Attention aux petites subtilités des compagnies aériennes :

  • Avec Volotea, surtout n’oubliez pas de vous enregistrer en ligne chez vous avant le départ, l’enregistrement au comptoir, à l’aéroport, est facturé 30 €/personne !
  • Avec Easyjet, seul UN bagage cabine est accepté. Si vous avez une valise, aucun sac à main ou à dos ne sera autorisé. Si vous voulez emporter un sac, pensez à garder une place dans votre valise pour le vol.

Organiser un voyage pas cher – étape 2 : choisir les étapes

Nous nous plongeons ensuite dans l’itinéraire ! Nous ne sommes pas du genre à rester une semaine au même endroit. Parfois on regrette un peu car on a envie de voir tellement de choses que nos programmes sont très chargés en nombre de kilomètres ! Ça a été le cas pour nos vacances dans les Rocheuses canadiennes mais ça, ça fera l’objet d’un autre article 😉

Et pour savoir ce qu’on souhaite visiter, notre rituel est de lire Le guide du Routard du pays.

.

.

L’indispensable Guide du Routard

Pour moi, il n’y a pas photo, après en avoir testé plusieurs, c’est ce guide-là qui remporte la palme d’or ! En voici les raisons :

  • son côté pratique : c’est du papier sur lequel on peut écrire.
  • son petit format : il se glisse dans n’importe quel sac à dos.
  • Son contenu :

– à la fois des informations pratico-pratiques sur les logements, les restaurants, les transports, la monnaie, les us et coutumes, les musées, les monuments à voir, tout ceci avec une classification par ordre de priorité ;

– une explication des faits historiques marquants pour chaque ville intéressante, ainsi que toute une partie découverte du pays au début du guide ;

– les descriptions justes, le sens de l’à-propos et le ton humoristique des auteurs.

.

Exit les guides « Beaux livres » aux informations brèves, aux jolies photographies et au papier glacé qui empêche toute prise de note. Un guide est un livre qui vit !

 .

Une fois qu’on a lu et relu le guide, crayonné les phrases, corné les pages et manipulé les cartes, nous faisons une liste des sites à visiter par jour et calculons les distances pour créer des étapes.

 .

..

Les différentes étapes de notre road trip – en nombre de kilomètres :

Les différentes étapes de notre road trip – en détails :

Organiser un voyage pas cher – étape 3 : la location de voiture

C’est à présent le moment de louer une voiture. Nous sommes passés par BSP auto, site recommandé par Le guide du Routard.

Le prix de la location de voiture est un des gros avantages de la Croatie. Pour 8 jours avec une Peugeot 2008 (sans conducteur additionnel ni ajout d’assurances quelconques), nous en avons eu pour 80 €.

L’essence est aussi légèrement moins chère qu’en France, même à l’aéroport. Nous avons fait un 1er plein à 49 € (litre à 9,67 kn c’est-à-dire 1,305 €) puis nous avons complété le réservoir dans une station essence juste à côté de l’aéroport avant de rendre la voiture et en avons eu pour 21 € (litre à 9,93 kn soit 1,34 €).

Organiser un voyage pas cher – étape 4 : la réservation des logements

Mon instinct organisé refuse le voyage improvisé, en mode lâcher prise « on dormira où on pourra ».  D’abord parce qu’effectivement, je ne serais pas tranquille de ne pas savoir où je vais dormir le soir mais aussi et surtout parce ce qu’à part toquer à n’importe quelle porte et dormir chez l’habitant, réserver en avance le logement permet de comparer les possibilités et de réserver la plus avantageuse (en termes de prix, localisation, services, etc.)

Pour nous, un réflexe : Airbnb.

C’est de loin la plateforme qui recense le plus grand choix sur la diversité des prix et des logements. Rien de tel pour maîtriser son budget.

Quand nous sommes en déplacement pour une nuit (week-end de mariage ou autre), nous prenons souvent une chambre chez l’habitant. Mais pour une semaine de vacances, nous préférons les logements entiers, pour être tranquilles et avoir une cuisine, idéale pour maîtriser son budget repas !

Résultat : 344 € pour 2 pour 7 nuits soit 172 €/personne, ce qui revient à 24,5 €/personne/nuit dont 2 nuits avec petit-déjeuner inclus.

Nous avons choisi la fourchette basse des logements entiers mais il est possible de faire encore plus économique si vous prenez une chambre chez l’habitant. Il faut tout de même souligner que, comparativement au niveau de vie local, en tant que touristes, on pâtit du succès de la Croatie. Le tarif de la nuitée n’est pas donné dans les grandes villes côtières (notamment Dubrovnik et Split). L’avantage par contre, c’est que les logements à louer sont nombreux, ça vaut donc le coup de passer un peu de temps à les comparer.

Organiser un voyage pas cher – étape 5 : les repas 

.

1re astuce pour maîtriser au maximum ce poste de dépenses : faire des courses sur place. Ainsi vous pouvez vous préparer vos repas. Pendant ce voyage, le soir, nous cuisinions des repas chauds et le midi, nous préparions des salades.

2e astuce : apporter des Tupperware ! J’en avais pris 2 pour que chacun transporte facilement sa salade dans son sac à dos. Sur les 8 déjeuners sur place, nous avons acheté des sandwichs seulement 2 fois (par choix) afin de goûter la nourriture locale.

Comme nous sommes en itinérance, quand nous faisons les courses, nous privilégions les aliments secs ou en conserve : pâtes, riz, maïs, pois chiche, petits pois, flageolets, sardines, thon et les légumes qui se conservent facilement 2 jours sans être au frais : tomates, carottes, concombre. Certes, les repas ne sont pas gastronomiques mais ils nourrissent ! Pour le petit-déjeuner, nous avons acheté des muffins et de la brioche et j’avais emporté du café soluble pour l’Homme et des sachets de thé pour moi.

Et nous nous déplaçons avec votre garde-manger dans le coffre.

 

.

Récap des dépenses :

*il y avait 21 repas en tout mais 2 petits-déj inclus dans un airbnb, 2 déj avec sandwich + un sandwich à l’aéroport avant de prendre l’avion et un repas au resto un soir.

Organiser un voyage – étape 6 : les activités 

.

Certaines activités nécessitent parfois une réservation à l’avance, mieux vaut donc savoir avant d’arriver ce que vous visiterez.

En Croatie, c’est le cas pour le parc national des lacs de Plitvice. Si vous voulez être libre de choisir le créneau horaire et l’entrée que vous voulez (il y a 2 entrées), il est fortement recommandé de payer ses billets 2 jours avant votre visite. Le nombre de visiteurs/heure/entrée est limité.

Autre cas de figure : les villes ont parfois des pass touristiques incluant la visite de plusieurs sites et/ou musées. Le savoir à l’avance permet de ne pas acheter chaque entrée indépendamment. Dubrovnik propose ainsi une city card de 24h (250 kn soit 33,77 €), 72h (300 kn soit 40,5 €),  ou 7 jours (350 kn soit 47,3 €). Et parfois, anticiper en payant sur internet vous permet d’avoir des réductions.

Attention aux activités en Croatie !

C’est là que le bas blesse… Proportionnellement au reste, les activités sont très chères ! On a l’impression que les touristes sont des portefeuilles ambulants.

Entrée pour les lacs de Plitvice : 200 kn/personne (30 €) et cela n’inclut pas le prix du parking… (10 kn/heure).

Sachant que si vous aimez marcher, en 6h vous avez fait les 18 km du plus long parcours – avec pause déjeuner incluse !

Visite des remparts de Dubrovnik : 200 kn/personne (30 €).

Sachant que la city card inclut les bus de la ville et 6 des principaux sites de la ville, vous comprenez pourquoi elle vaut largement le coup !

Pour comparer, l’entrée du parc national de Banff dans les Rocheuses canadiennes coûte 9,80 $ canadiens/personne (6,72 €) et sa superficie est quoi, 100 fois, 500 fois supérieure ! Et l’entrée du Château de Versailles (l’ensemble du domaine c’est-à-dire Château + jardins + Trianon) coûte 20 €/personne

.

Comme il n’y a aucun panneau informatif sur la culture, l’histoire, l’architecture des monuments qu’on voit dans les villes, on a été frustrés de ne pas apprendre plus que ce qui était écrit dans Le guide du Routard.

On a donc choisi de faire une visite guidée de 2h dans Dubrovnik (coût : 40 €/personne) et on ne l’a absolument pas regretté car notre guide était géniale et parlait un français impeccable ! Si vous visitez la ville, je vous conseille vivement de la contacter (Marijana au 09 15 13 90 47 en ajoutant l’indicatif + 385).

Conclusion sur ce voyage 

Mon avis est mitigé. Certes la Croatie possède des monuments et des ruines magnifiques grâce à l’influence de plusieurs grandes civilisations au cours des siècles (empire romain, empire austro-hongrois, empire ottoman, République de Venise, etc.) mais la majorité des habitants n’est pas accueillante (ni bonjour, ni merci, ni au revoir dans les commerces) et les touristes ont l’impression d’être là pour payer.

Concernant les lacs de Plitvice, les couleurs et les paysages sont beaux, l’aspect géologique est unique mais il y a tellement de monde qu’on se croirait à Disneyland, la comparaison est appropriée ! On a fait la queue (20 minutes) pour voir une cascade ! Ça gâche vraiment le lieu et le moment (surtout quand on se rappelle le tarif de l’entrée et le nombre de kilomètres parcourus exprès…)

Par contre, Dubrovnik est une perle rare, à visiter absolument ! Quand on sait qu’en plus, la ville a subi 3 tremblements de terre (1667, 1850, 1979) et qu’elle a été bombardée et assiégée pendant 3 mois lors de la guerre contre la Serbie dans les années 1990, on en a que plus de respect pour elle et pour ses habitants. La vieille ville est magnifique, on ne trouve vraiment pas ce charme et cet état de conservation ailleurs !

..

Un dernier mot : si cet article vous a inspiré(e), soit dans la manière de préparer un voyage, soit dans l’envie de découvrir la Croatie, commentez-le ! Je serai ravie d’avoir votre avis !

Et n’oubliez pas de le partager sur les réseaux sociaux, les boutons sont juste en-dessous 😉 Merci !

Crédits photos :

Toutes les photos de cet article, y compris la photo de couverture sont la propriété de l’auteur de ce blog.

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#voyage #voyagepascher #bonsplans #volpascher #billetdavion #compagnieaerienne #comparateurdevol  #astucesvoyage #vacances #partirenvacances #croatie #dubrovnik #gameofthrones  #organisersesvacances #roadtrip #petitbudget #vacancespascheres

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

Comment réussir à épargner pour vous offrir de belles vacances ?

Comment réussir à épargner pour vous offrir de belles vacances ?

Voici l’article de Mélanie, qui tient le blog Laplumerose. elle a gentiment accepté d’écrire un article pour Passionnément organisée afin de nous expliquer sa manière d’épargner pour pouvoir s’offrir de chouettes vacances !

Merci à Céline pour cette jolie proposition de collaboration, j’ai adoré son article sur les 5 livres qui [l]’inspirent ! À mon tour maintenant de partager avec vous quelques petites astuces faciles à mettre en place !

.

Comment réussir à épargner pour vous offrir de belles vacances ? Je pense que c’est LA question que beaucoup de personnes se posent tout au long de l’année !  Bien souvent, au nouvel an, on se fixe comme résolution d’économiser plus, ou de réussir à économiser si ce n’est pas déjà le cas. Et vous avez raison !

Un fond de secours, qu’il soit tout petit ou gigantesque, ne peut qu’être utile dans votre quotidien. Que votre voiture tombe en panne, que ce soit la machine à laver qui vous abandonne ou que vous ayez envie de vous payer des vacances pour ENFIN déconnecter du boulot (oui, on est tou(te)s les mêmes, avouons-le !), il sera utilisé un jour ou l’autre, ça c’est certain.

 

Sachez ce que vous gagnez

.

Ça peut paraître évident, et pourtant… j’ai déjà croisé des personnes qui ne connaissaient pas leurs rentrées d’argent exactes ! C’est dingue, non ? Bon, pour un indépendant/freelance ou autre activité avec un salaire instable, je peux tout à fait le comprendre, mais vous savez toujours à la louche ce que vous allez percevoir à la fin du mois ou au début du mois prochain.

Personnellement, étant salariée, je connais plus ou moins mes revenus mensuels (travaillant dans la vente c’est toujours un peu compliqué d’être exacte à cause des primes mensuelles sur le chiffre, mais ça le fait), et ça m’aide énooormément dans mon quotidien ! Je sais ce que je peux me permettre de mettre de côté, et ce que je dois garder sur mon compte courant pour mes prélèvements automatiques. Rien de plus simple, finalement !

 .

.

Sachez ce que vous dépensez chaque mois : les dépenses fixes

 .

Pour pouvoir savoir combien vous pouvez vous autoriser à verser sur son compte épargne, il faut également savoir combien vous dépensez chaque mois. Entre la voiture, la maison, les courses, l’électricité, le chauffage… mine de rien, ça grimpe vite (je suis sûre que vous aussi, vous pensez comme moi aha). Dedans, vous pouvez ajouter l’anniversaire d’un ami ou autre, parce que, soyons clair(e)s, tous les mois il y a une dépense qui sort, mais qu’on aimerait ne pas faire ! Sauf qu’aller à un anniversaire les mains vides… voilà, vous voyez ce que je veux dire… ça ne le fait pas trop.

 .

.

Sachez faire des calculs très simples

 .

Là encore, je pense que vous serez d’accord avec moi, mais quand j’aidais mon petit frère à faire ses devoirs de maths au collège alors que j’étais au lycée… je me suis sentie bien con ! De nos jours, on apprend des choses très utiles en mathématiques pour l’avenir, mais il y a aussi des choses dont on pourrait bien se passer, dont les théorèmes et j’en passe (moi bonne élève en maths ?). Jusque-là, je pense que vous me suivez.

Maintenant, il va falloir faire un petit peu de calcul, et encore… si vous voulez, vous pouvez utiliser Excel, c’est autorisé oui oui ! Il faut prendre vos revenus, et déduire vos dépenses, c’est aussi simple que ça ! Le reste, « techniquement », c’est ce dont vous n’avez pas besoin.

 

Prévoyez un « au cas où » chaque mois !

Un imprévu, c’est très vite arrivé, et c’est pour cela que le « techniquement » rentre en compte. Le résultat de votre calcul est ce dont vous n’avez pas besoin pour passer votre mois en toute sérénité. Cependant, je vous conseille de toujours garder un petit montant supplémentaire sur votre compte courant, ou en liquide caché dans votre maison bien au chaud. Ne mettez pas tout le résultat sur votre épargne, car moi-même, j’ai été comme ça avant… Je mettais tout ce que je pouvais dessus, et au final à la fin du mois je piochais dedans, ce qui est complètement contre-productif à ce que je viens de vous dire jusqu’à présent.

(Ce que j’aime aussi bien faire, c’est avoir un bocal à la maison, et y mettre toute ma monnaie, et les billets que j’ai quand j’en ai un de 5 € ou même de 10 € dans mon porte-monnaie, ça finit souvent dedans ! Comme ça, le jour où je veux partir en vacances, je sais que je vais avoir un petit plus non négligeable !)

Le tout, c’est d’être raisonnable ! Réussir à économiser suffisamment, sans être dans l’excès.

 .

.

Pas de privation = pas de frustration !

 .

Le PIRE plan que vous puissiez faire, c’est de vous frustrer ! Je sais, et je comprends que vous ayez envie d’économiser le plus possible, rapidement, on adore voir le montant gonfler sur son compte bancaire chaque mois… mais il faut savoir se raisonner, et surtout se faire plaisir, hé oui.

En vous frustrant,  vous serez encore pire économe qu’avant, croyez-moi ! Je me suis privée pendant bien longtemps pour réussir à épargner… bah finalement, ça ne m’a rien apporté, j’ai réussi à économiser 100 € peut-être (je sais que pour certaines personnes, ça peut paraitre beaucoup d’argent, mais ce montant était loin de mon objectif de base), et donc j’étais très déçue de moi-même. Je me suis rabaissée, et finalement je me disais que je n’étais pas faite pour épargner, pour mettre de l’argent de côté… FAUX !

Tout le monde peut économiser de l’argent, il faut juste tâter le terrain pour réussir à trouver le juste milieu entre la frustration et l’économie. Et si vous n’arrivez pas à mettre de l’argent de côté pendant un ou deux mois, ce n’est pas grave, ne vous inquiétez pas ! Vous n’aurez pas 1000 € sur votre épargne du jour au lendemain, ça c’est certain ! Il faut du temps, de la patience, de l’intelligence aussi parfois… mais surtout, il ne faut jamais rien lâcher !

J’espère que mes quelques petites astuces vont vous aider à payer vos vacances plus facilement ! En tout cas, si vous réalisez tout ce que j’ai mentionné plus haut, normalement il ne devrait pas y avoir de problème.

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter de belles vacances ! Faites-vous plaisir !

.

Mélanie alias La plume rose

.

Un dernier mot : si cet article vous a plu, dites-le nous en commentaire ! Et n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux (les boutons sont justes en dessous 😉 Merci !

Crédits photo :

Couverture : designed by Freepik

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#argenet #economie #fairedeseconomies #mettredecote #epargner #epargne #partirenvacances #vacancespetitbudget #voyage

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer