Comment rester zen en organisant votre déménagement (et après !)

Comment rester zen en organisant votre déménagement (et après !)

Vous devez organiser votre déménagement et ça vous angoisse ?

Vous procrastinez et repoussez le démarrage des cartons ? La recherche de l’utilitaire idéal ?

Saviez-vous qu’un déménagement est la 3e source de stress après un deuil et un licenciement ? Préparer un déménagement peut provoquer des troubles du sommeil, une perte d’appétit, un stress chronique, un sentiment de tristesse, d’angoisse… Normal, dès lors, qu’il soit difficile de s’y mettre et surtout de rester zen pendant toute la durée avant le Jour J, et même après !

Voici mes astuces avant/pendant/après déménagement, testées et approuvées il y a moins de 6 mois !

Avant le Jour J du déménagement

1. Élaborez des to do

Écrire les choses à faire permet de ne rien oublier et de garder la tête froide. Et quand on déménage, ce sont deux aspects fondamentaux ! Vous pouvez faire par exemple, 2 to do distinctes :

  • une to do des organismes à appeler pour résilier un contrat et/ou à informer du changement d’adresse
  • Une to do  pratico-pratique pour le déménagement : louer le camion, envoyer le préavis, prendre rendez-vous pour l’état des lieux de sortie, souscrire une assurance habitation pour le nouveau logement, etc.

2. Soyez méthodique pour faire vos cartons

 

 a) Munissez-vous de cartons de tailles différentes

Avoir différents types de carton permet de choisir au mieux le carton en fonction de ce que vous voulez mettre dedans. Les petits cartons sont idéals pour mettre des objets lourds. Typiquement, j’adore les cartons de ramettes à papier pour les livres ! À l’inverse, les gros cartons vous serviront à emballer des objets volumineux mais pas lourds, exemple des coussins. Les cartons compartimentés sont parfaits pour les verres et les bouteilles.

.

b) Commencez par emballer les objets que vous utilisez le moins

Chaque fois que je déménage, je commence par les livres. J’en ai un certain nombre et quand ils sont tous en carton, vous ressentez déjà une impression de satisfaction par le vide que ça procure ! Attaquez ensuite les objets de décoration, les vêtements qui ne sont pas de saison, les accessoires de cuisine et les appareils électroménagers qui ne servent que de temps en temps (moules, appareil à raclette/fondue, flutes, verres à apéritif, etc.)

.

c) Numérotez les cartons et tenez une liste de leur contenu à jour

Chaque fois que vous remplissez un carton, numérotez-le, écrivez dessus les informations qui vous semblent nécessaires (fragile, cuisine, vêtement, etc.) et notez brièvement le contenu du carton + son numéro sur une liste. Vous verrez à quel point c’est utile quand vous serez dans votre nouveau logement, des cartons partout et que vous chercherez une casserole ou bien les jouets favoris du petit ou encore les médicaments ! Voici la photo d’un de mes cartons (C pour Céline, afin de savoir lequel est à qui !) :

d) Protégez au maximum vos affaires quand vous les emballez

Généralement, on pense aux objets qui cassent : vaisselle, objets de décoration…  Certes, il faut bien les protéger ! Avez-vous cependant pensé à vos meubles ?

Une rayure ou un accro est si vite arrivé ! C’est une des raisons pour laquelle je démonte mes meubles et j’emballe les planches de petite et moyenne taille dans des sacs en plastique (en n’oubliant pas de coller une étiquette pour savoir à quel meuble appartiennent les planches !) :

J’utilise la même méthode pour transporter les miroirs, les tableaux et les vitres, (une fois qu’ils sont bien protégés dans des papiers à bulle ou autre) avec des sacs cartonnés. Dans les photos ci-dessous, il s’agit des vitres du meuble de notre salle de bain :

Attention également avec les liquides ! Rien de pire qu’une bouteille de produits ménager, d’alcool, de cosmétique, etc. qui se renverse dans un carton et abîme le reste du contenu voire coule sur d’autres cartons… Empaquetez bien les liquides en tout genre dans des cartons à part, si possible à la verticale, en indiquant bien « ne pas pencher » et « fragile » s’il s’agit de bouteilles en verre.

e) Essayez de vous détacher du côté émotionnel

Vider vos placards, vos armoires, vos penderies, vos meubles, c’est parfois vous replonger dans des souvenirs (les bons comme les mauvais), revisiter votre passé. C’est une période où l’on trie, où l’on jette et où on se pose beaucoup de questions de manière générale. Après tout, changer de foyer peut être une période d’instabilité émotionnelle, même si c’est dans la même ville/région ; a fortiori quand on se déracine !

Pour rester zen, mieux vaut donc ne pas trop tergiverser en faisant vos cartons. Si vous arrivez à faire du tri en parallèle, tant mieux, si ce n’est pas le cas, ne culpabilisez pas. Faites le choix d’emballer sans vous poser de question pour être rapide et efficace !

3. Stockez tous les cartons dans une pièce ou un coin de pièce

Les cartons prennent rapidement de la place. Dès que vous commencez à en faire, stockez-les contre un mur, idéalement dans une pièce où il n’y a pas de passage (exemple une cave, un garage, une chambre). Construisez-vous un mur de cartons, en mettant les plus lourds/moins fragiles en bas.

.

.

4. Comment gérer les meubles

 

a) Si possible, démontez-les

Comme je vous disais plus tôt, les démonter permet de les protéger à la fois du risque de casse mais aussi du risque de rayures. Placez les planches les unes contre les autres, par 2, 3 ou 4, en fonction de leur poids et de leur taille et en tournant vers l’extérieur le côté qu’on ne voit pas.

Exemple : sur la photo de gauche, j’ai préféré exposer l’intérieur des portes de ce placard. Sur la photo de droite, vous voyez les pieds et de l’autre côté, c’est le plateau, les parties visibles étant tournées vers l’intérieur.

Lorsque les cartons s’accumulent et que leur nombre vous empêche de circuler facilement d’une pièce à l’autre, mieux vaut commencer à démonter les meubles, même s’il y a des choses posées dessus, et faites de vos cartons des meubles !

b) Rangez toutes les petits éléments (vis, boulons, etc.) au même endroit

Chaque fois que vous démontez un meuble, rangez toutes les petites pièces (vis, piton, etc.) ensemble. J’ai pris l’habitude de les mettre dans un coin de sachet plastique que je découpe et sur lequel je colle une étiquette mentionnant le meuble auquel elles appartiennent. Je réunis ensuite tous les sachets dans ma boîte à outil. Ainsi vous avez déjà tout sous la main lorsque vous remontez vos meubles !

Ce conseil s’applique aussi aux câbles. Dès que vous empaquetez un appareil électroménager, joignez son câble (blender, mixeur mais aussi télé, chaîne hifi, lecteur DVD, etc.) Si vous avez gardé le carton d’emballage de l’appareil, il vous suffit de mettre le câble avec l’appareil dans le carton. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez scotcher le câble sur l’appareil pour ne pas le perdre.

Pendant le Jour J du déménagement

1. Au moment de remplir le camion

Si vous avez fait le choix de confier votre déménagement à des déménageurs, vous êtes exempt(e) de la partie Tetris, c’est leur boulot ! Mieux vaut tout de même rester à côté pour jeter un œil par précaution à la manière dont ils agencent vos affaires mais vous avez aussi le droit de vous reposer mentalement !

Si vous avez fait le choix économique de demander à des ami(e)s de vous aider et que vous ne vous sentez pas à l’aise avec la partie Tetris, n’hésitez pas à demander si une personne a plus l’habitude !

Lorsque l’Homme et moi avons déménagé, c’est moi qui étais dans le camion et qui ai commencé à « jouer ». En effet, la majorité des cartons/meubles étaient mes affaires car l’Homme avait laissé une bonne partie des siennes dans son appartement qu’il loue meublé. C’était donc plus facile de savoir ce qu’il y avait dans les cartons, ceux dont le contenu était fragile. Mais on se sent vite dépassé(e) car les cartons arrivent en masse (surtout lorsque vous avez recruté beaucoup de bras !) et les « je mets ça où ? » sont très/trop nombreux ! Bref, j’étais soulagée que le cousin de l’Homme prenne les choses en main car il fait souvent des déménagements.

Astuces :

3 astuces efficaces que nous avons utilisées pour remplir notre camion :

  • Caler toutes les planches des meubles contre une paroi du camion sur 1,90 m de long environ puis mettre un matelas contre les planches. Elles sont ainsi bien calées. Si vous ne démontez pas vos meubles, cette astuce sert aussi pour les tableaux et miroirs, afin de les protéger au mieux. Comme nous avions 2 matelas, nous avons fait un sandwich : planches/matelas/tableaux/matelas
  • Pensez à récupérer des sangles, soit auprès de votre entourage, soit auprès du loueur. Elles sont très utiles pour les meubles ou les appareils électroménagers lourds et hauts, typiquement un combiné frigo/congélateur. Le frigo est une des premières choses à placer dans le camion pour pouvoir le sangler. À l’intérieur du camion, sur les 3 parois verticales, il y a des barres intégrées dans lesquelles vous pouvez faire passer des sangles.
  • Ne mettez pas vos couvertures, couettes et oreillers en carton, ils vous seront fort utiles pour caler des objets fragiles ou éviter de rayer des meubles !

2. Au moment de vider le camion

Une fois arrivés dans votre nouveau logement, si vous avez la possibilité d’orienter les déménageurs ou les personnes qui vous aident à vider le camion, les cartons seront ainsi posés dans les bonnes pièces. Cela vous évitera ensuite de passer du temps à les déplacer d’une pièce à une autre, quand vous commencerez à les déballer. Pareil pour les meubles.

Faites en sorte également d’entreposer cartons et meubles dans un coin de la/des pièce(s) où ils sont déposés afin de garder de la place pour circuler d’un endroit à un autre.

Après le déménagement

1. Profitez des bienfaits de la liste numérotée

C’est que la liste numérotée que vous avez rédigée en faisant les cartons va considérablement vous aider ! Grâce à elle, vous savez par quels cartons commencer afin de retrouver les objets les plus utiles : casseroles, assiettes, verres, couverts, produits ménagers ou bien les piles et les médicaments par exemple.

.

.

2. Prenez le temps de remonter vos meubles

Sans meuble, il est difficile de ranger les affaires que vous sortez des cartons. Il est donc primordial de remonter les meubles en priorité, afin de pouvoir ensuite vider vos cartons et ranger au fur et à mesure.

.

.

3. Ne vous découragez pas !

Vider vos cartons et ranger leur contenu prend du temps. C’est normal ! Vous ne savez pas encore vraiment où ni comment ranger les affaires, agencer les placards, etc. Mais mieux vaut essayer de ranger au fur et à mesure que vous déballez pour ne pas vous retrouver dans une pièce submergée d’objets en tout genre !

Parmi les conseils de préparation d’un déménagement, on recommande de remplir les cartons par thématique pour mieux vous y retrouver quand vous les déballez. Personnellement, je ne le fais pas. Je préfère combler l’espace au mieux.  Et typiquement, comme j’emballe ma vaisselle dans mon linge de maison, tout est mélangé ! En voici un exemple :

Il y a des affaires de cuisine (tupperware en bas à gauche, balance en bas à droite, ainsi qu’au milieu emballé dans une écharpe), le fer à repasser, le maillet et des chiffons micro-fibres en-dessous. C’est pour ça que je vous conseille de prendre le temps de ranger les objets de chaque carton, les uns après les autres, ou en tout cas de les poser dans leur pièce de « destination« .

Enfin, si vous le pouvez (si vous avez le temps et les meubles nécessaires !), videz tous les cartons pendant une même période. Combattez lassitude et ras-le-bol ! Si vous arrêtez avant d’avoir terminé, vous risquez de mettre 6 mois à les déballer, voire de les oublier ! Ou au contraire, ils vont traîner et vous ne pourrez plus les voir en peinture dans la pièce dans laquelle ils auront été placés en attente…

Un dernier mot : alors, vous avez trouvé des astuces qui vous permettront de rester zen avant/pendant/après votre déménagement ? Dites-le moi en commentaire !

Et n’oubliez pas de partager cet article avec votre entourage sur les réseaux sociaux, on connaît toujours quelqu’un qui déménage ! Les boutons et l’épingle Pinterest ont juste en-dessous, merci merci 🙂

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Les autres photos : photos de Céline

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#demenagement #demenager #emmenager #stress #zen #cartons #demenageurs #meubles #demonterdesmeubles #surface #volume #emballer #deballer #resterzen #organiser #preparer

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

Comment éviter de payer 180 € d’amende en louant votre camion de déménagement ?

Comment éviter de payer 180 € d’amende en louant votre camion de déménagement ?

Le déménagement approche à grand pas et vous avez fait le choix économique de déménager vous-même. Vous attaquez donc la recherche de l’utilitaire à louer.

Angoisse !

L’éternelle question : dans quoi rentrerait le contenu de mon studio de 20 m2, de mon appartement de 35 m2, de ma maison de 90 m2 ? Plutôt un utilitaire de 12 m3, 14 m3, 20 m3, 22 m3 ? Penser volume, c’est bien, mais avez-vous pensé poids ?!

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je préfère préciser que je ne travaille pas dans la location de véhicules utilitaires. Je n’ai donc pas réponse à tout sur ce sujet. Par contre, je souhaite partager avec vous la TRÈS MAUVAISE expérience client que nous avons eue, l’Homme et moi, il y a 2 mois, avec Rentacar.fr ! Si ça peut vous éviter de vivre la même, ce sera déjà ça !

Location d’un Renault Master  de 22 m3 en « aller simple »

Via le site internet rentacar.fr, on a loué le fameux Renault Master de 22 m3 « aller simple » pour notre déménagement de Paris à Lyon.

Le jour J, tout se déroulait à merveille !

  • Aucun problème pour récupérer le camion réservé,
  • Nos amis ont été au top pour vider l’appartement et la cave (en 1 h 30, la centaine de cartons, toutes les valises, l’électroménager et l’ensemble des meubles démontés se trouvaient rangés en un parfait Tetris dans le camion),
  • Aucun bouchon pour sortir de Paris ce samedi-là (jour de manif des Gilets jaunes),
  • Autoroute A6 vide,
  • Superbe temps,
  • Attitude géniale du chat qui a à peine miaulé !

Et là, c’est le drame.

À moins de 30 km de notre destination, au péage de Limas Ouest, les gendarmes nous arrêtent pour peser le véhicule. Ils nous apprennent qu’il pèse 4 500 kg – c’est-à-dire 1 000 kg de plus que le poids maximal autorisé par le permis B – et nous verbalisent à hauteur de 180 € (90 € d’amende par tranche de 500 kg dépassés).

Comme si ce n’était pas suffisant, ils nous obligent à décharger 1 000 kg d’affaires sur l’aire d’autoroute jouxtant le péage et à trouver une solution – autre que le camion de location – si nous souhaitons les emporter. Ils précisent que si nous ne trouvons pas de solution, il y a une benne sur l’aire… Mais c’est bien sûr ! Jeter une tonne d’affaires (au sens litéral), la voilà la solution au minimalisme !

Je peux vous assurer que lorsque vous êtes en train de décharger le contenu de votre camion sur une aire d’autoroute (alors que vous l’avez rempli le matin et que vous allez le vider en arrivant) après avoir perdu 180 € (qui s’ajoutent à la facture déjà longue du déménagement) pendant que vous réfléchissez à une solution en urgence pour ne pas abandonner vos affaires, vous maudissez votre loueur.

Heureusement pour nous, on avait 3 amis sur Lyon qui nous attendaient pour décharger le camion et les 3 avaient une grosse voiture. Ils sont venus jusqu’à l’aire d’autoroute et ont pu emporter les 1 000 kg.

En tant que clients novices, louant un camion de déménagement pour la première fois, on a entièrement fait confiance aux informations lues sur le site Rentacar.fr pour choisir l’utilitaire le mieux adapté au déménagement de notre 34 m2. Sur le moment, on y a vu que du feu et on a loué comme beaucoup, en pensant volume ! Jamais au grand jamais, nous n’avons pensé charge utile

Analyse du site

Après coup, en relisant les informations fournies sur leur site pour préparer mon courrier de réclamation (je n’allais pas en rester là !), je me rends compte à quel point leur défaut de conseil est criant…

1. Rentacar.fr explique que les utilitaires de 12 m3 sont idéals pour les déménagements « de studios ou de 2 pièces soit 40 m2  ». Et là, je tique : le contenu d’un studio (environ 20/25 m2) et le contenu d’un 40 m2 sont complètement différents, on passe quand même du simple au double !

Par mesure de sécurité, on avait préféré louer un 22 m3 en se disant qu’un utilitaire pas complètement rempli valait mieux qu’un utilitaire trop petit. Effectivement, notre camion était plein au 2 tiers.

2. Rentacar.fr recommande le Renault Master de 22 m3 pour « les déménagements de maisons, de pavillons ou d’appartements plus imposants ».

Comment dès lors imaginer qu’avec le contenu d’un 34 m2, dans un utilitaire pas totalement rempli, on aurait un problème de poids ?! Il est évident que le contenu d’une maison dépasse largement 1 000 kg !

3. Rentacar.fr donne des indications sur les surfaces à déménager mais n’attire jamais l’attention des clients sur la charge utile à ne pas dépasser. Aucune définition, aucune question sur ce sujet dans leur FAQ et sur ce que cela représente en termes de meubles/nombre de cartons.

Franchement, vous y pensez, vous ? Vous savez combien de cartons de fringue/de livres, de meubles, ça représente 1 000 kg ? Parce que moi, je ne savais pas !

Récapitulons !

Ce qui n’est pas explicite dans le descriptif ci-dessus, c’est que votre utilitaire de 22 m3 pèse déjà, vide, 2 500 kg. Avec votre permis B, vous pouvez conduire un véhicule pesant 3 500 kg maximum. Cela vous donne donc une liberté de transporter 1 000 kg.

Nous transportions 2 000 kg. Donc, en plus de faire de la publicité mensongère sur le site (souvenez-vous, un camion de 22 m3  pour déménager un pavillon ah ah ah, sans préciser qu’on dépasserait LARGEMENT la charge utile !), Rentacar.fr nous a fait rouler en toute illégalité, ce qui a eu pour conséquence notre verbalisation et les profonds désagréments causés par notre immobilisation forcée.

 

Voici les photos du camion avant/après notre immobilisation :

 

Pour vous repérer sur ce qui a été déchargé, vous pouvez prendre la petite caisse blanche tout en haut au milieu comme point de comparaison. Ainsi, pour respecter la charge utile de 1 000 kg, un camion de 22 m3 n’est rempli qu’à un tiers.

C’est parti pour une réclamation

Une fois le déménagement réalisé, Internet installé, le bureau remonté, l’imprimante branchée, j’ai donc rédigé une lettre de réclamation dans laquelle je démontre le défaut total de conseil sur le site ainsi que le fait qu’il ne respecte ni l’article L111-1 du Code de la consommation, ni l’article 1112-1 du Code civil (voir ci-dessous) et que par conséquent, nous demandons à être indemnisés pour les préjudices subis (financier et moral) à hauteur de l’amende payée.

  • 1re réponse du service client de Rentacar (sachant que, comme Rentacar a mis 3 semaines à aller chercher le recommandé, entre temps il a fallu que je cherche une adresse mail pour renvoyer mon courrier de réclamation):

    J’ai bien lu votre courrier et suis désolé que votre chargement ait dépassé la capacité du véhicule. Cependant, nous ne pouvons pas vérifier nous même le poids des matériaux que nos clients embarquent à bord. De plus nous indiquons la charge utile de nos véhicules sur le site internet.

Le poids des matériaux ! C’est sûr que lorsqu’on déménage, on transporte des tonnes de plomb, de fer, d’acier ! En bons jeunes actifs trentenaires, il y avait des meubles en kit Ikea et un canapé Conforama, faut pas exagérer ! Il n’y avait même pas de machine à laver !

Et j’ai bien aimé leur 2e phrase : oui, effectivement, ils écrivent une fois le nombre, comme ça, sans attirer l’attention sur cette réalité, hop, pour se dédouaner.

Je leur réponds gentiment, mais sèchement, qu’on transportait seulement des cartons et des meubles en placo, et que c’est une obligation précontractuelle d’informer de « manière lisible et compréhensible » (article L111-1 du Code de la consommation) sur tous les éléments « dont l’importance est déterminante pour le consentement de la partie » et qui ont « un lien direct et nécessaire avec le contenu du contrat » (article L1112-1 du Code civil). Enfin, je les informe que sans indemnisation de leur part, je serai dans l’obligation de partager cette très mauvaise expérience client avec les associations de consommateurs et sur les réseaux sociaux.

  • 2e réponse du service client :

Je ne peux donner une suite favorable à votre requête compte tenu des éléments de votre dossier. Cependant, je suis sensible à votre expérience et vous propose une remise exceptionnelle de 10% sur le montant total de votre réservation. Ce sera mon unique proposition.

Bon, eh bien, j’ai saisi le médiateur, on verra ce que ça donnera.

Conclusion de cette histoire

J’espère que ce partage d’expérience vous aura été utile !

Si on avait su, on aurait loué 2 camions de 12 m3 ! Les gendarmes nous ont dit qu’ils arrêtaient systématiquement le modèle de véhicule qu’on avait parce que chaque fois, le poids autorisé est dépassé. On n’a vraiment pas eu de chance parce que toutes les personnes à qui on a raconté notre mésaventure et qui ont déménagé, ne se sont jamais fait contrôlés et n’auraient jamais imaginé un tel désagrément !

.

.

.

Un dernier motméfiez-vous donc des loueurs d’utilitaire (voir boycottez Rentacar vu leur mauvais service client !) et surtout, surtout, partagez cette histoire !! Partagez-la sur vos réseaux (les boutosn sont juste en-dessous), afin que cette expérience serve vos proches et vos ami(e)s !!

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by zirconicusso pour Freepick

Femme en colère 1 : designed by Asier_Relampagoestudio pour Freepick

Femme en colère 2  : designed by Freepick

Sablier : designed by Freepick

.

Hashtags-clé :

#demenagement #demenager #camiondelocation #loueruncamion #loueruncamiondedemenagement #utilitaire #rentacar #experienceclient #mauvaiseexperienceclient #amende

 

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer