La Magie du rangement de Marie Kondo : un véritable déclic dans la vie !

La Magie du rangement de Marie Kondo : un véritable déclic dans la vie !

J’ai envie de vous parler de ce livre.

Peut-être l’adorez-vous car il a autant transformé votre vie que la mienne. Ou peut-être vous dites-vous « encore ce livre ! » car vous ne supportez plus d’en entendre parler à tout bout de champ…

Mais je ne peux pas tenir un blog sur l’organisation et le rangement sans évoquer le livre qui m’a ouvert les yeux sur cette passion ! Et qui me motive à changer de voie professionnelle… La Magie du rangement de Marie Kondo a été un moment mon livre de chevet et il continue de m’inspirer chaque fois que je l’ouvre.

Toutefois, pas question ici de vous faire un simple résumé. Beaucoup d’articles de blogs et de journaux se sont chargés avant moi de décrire les caractéristiques de la méthode Konmari. Non, j’ai envie de vous en livrer mon analyse et de vous expliquer pourquoi et comment il est la source de nombreux déclics.

Vous voulez savoir lesquels ? Aller, hop, on scrolle !

.

.

Une lecture déclic 

1. Souvenirs d’une lecture sur la plage

Je me rappelle très bien la première fois que je l’ai lu, c’était sur les plages du bassin d’Arcachon, le week-end du 15 août où j’ai rencontré les meilleurs amis de l’Homme. J’étais tellement enthousiasmée par cette lecture que dès que je trouvais une idée géniale, je leur lisais l’extrait. Soit ils m’ont prise pour une folle, soit ils se sont dit que j’allais très bien avec leur ami, à sa manière, assez maniaque du rangement et du ménage !

Je n’ai pas honte de dire que j’étais tellement excitée à l’idée de tester certains conseils que j’avais presque hâte que le long week-end au bord de l’eau se termine pour rentrer et me plonger dans un grand désencombrement !

2. Un autre regard sur  la vie

Certaines idées ont fait écho en moi et m’ont donné une autre vision de la vie. Cette lecture m’a permis d’avoir des déclics sur mon rapport aux objets, à la possession, sur ma manière de consommer et m’a permis de construire ma propre philosophie de vie. De plus, si je me savais déjà organisée, je préférais ne pas en parler car c’était souvent une source de plaisanteries chez mes ami(e)s. Bizarrement, l’organisation n’est pas la priorité de ma Y de génération et encore moins de la génération suivante.

À présent, je m’assume et je le dis fièrement ! Ce livre m’a fait l’effet d’une formation en développement personnel. Il m’a même donné envie de changer de vie 🙂 Il est quand même à l’origine de ma révélation de devenir Home organiser et est donc mon premier pas vers la formation que je suis en train de suivre en ce moment ! Et pour ça, je ne peux qu’être reconnaissante et remercier cette lecture !

Bien plus qu’un manuel de rangement : une philosophie de vie

1. Ca aurait dû s’appeller La Magie du désencombrement

Le livre est mal titré à mon goût (pardon, remarque d’une ancienne éditrice). Je ne connais pas le terme traduit du japonais mais il devrait plutôt s’appeler La Magie du désencombrement, sauf qu’évidement ce mot est moins sexy et moins vendeur.

Pourquoi le trouve-je mal titré ? Parce que typiquement un des titres de sous-partie est « Rangez un peu chaque jour et vous n’en finirez jamais de ranger ». Comme Marie Kondo l’explique, afin d’éviter l’effet rebond, il faut s’y mettre « une bonne fois pour toutes et d’un seul coup » afin de se débarrasser de TOUS les objets que nous n’utilisons pas et qui ne nous procurent aucune émotion. Il faut faire de ce désencombrement un « événement spécial », c’est son expression. Quand on s’y met, il faut passer au crible TOUS ses objets et viser la perfection.

Elle explique ainsi :

 Il existe 2 types de rangement : le ‘’rangement quotidien’’ et la ‘’séance spéciale’’. Le rangement quotidien, qui consiste à remettre à sa place l’objet que vous avez utilisé, fera toujours partie de notre vie car nous nous servons de vêtements, de livres, de fourniture pour écrire, etc. Mais le présent ouvrage a pour objectif de vous inciter à vous attaquer à la séance de rangement spéciale. 

Et c’est pour ça aussi qu’elle peut se permettre de titrer une autre sous-partie « Dès que vous commencez, votre vie redémarre à zéro ».

2. Apprendre à se détacher du matériel

La force de ce livre, outre celle de nous donner une méthode de pliage très efficace, est de nous apprendre à nous détacher du matériel et de nous montrer que l’essentiel n’est pas dans la possession. Il faut prendre ce processus comme « une étude de votre moi, un rite de passage dans une nouvelle vie ». En plus, vous vous rendrez compte qu’une fois que vous avez rangé, au sens d’avoir fait le tri des affaires que vous voulez garder et celles qui n’ont plus d’importance, vos désirs matériels diminueront.

Et c’est en ça que cette lecture provoque des déclics, surtout que le livre est beaucoup plus accessible et concret que certains ouvrages comme ceux de Dominique Loreau par exemple. Et je pense que c’est pour ça qu’il a eu autant de succès. Parce que, finalement, ce n’est pas le premier livre sur la thématique ! Par contre, c’est vraiment le premier qui parle aux gens, qui est à la fois pédagogique et vulgarisé, qui ne se revendique d’aucune science ou d’aucun courant de pensée.

Il est comme une conversation entre 2 ami(e)s honnêtes, qui ont de l’humour et de l’autodérision.

Les conseils pour ranger que j’ai adorés !

1. Trier par catégorie d’objet et non par pièce

Pourquoi ? Parce qu’on a souvent une catégorie d’objets rangée dans plusieurs pièces.

Exemple concret : les livres. Ils peuvent être rangés dans une bibliothèque au salon, dans votre chambre et ou encore dans la cuisine.

Pareil pour les vêtements et le linge de maison. Il y en a dans les chambres, la salle de bain, la buanderie, etc.

Si vous triez par pièce, vous risquez donc de ne pas avoir une vision d’ensemble de la catégorie et vous devrez recommencer à trier en changeant de pièce.

.

2. Trier en se demandant : « Cet objet me procure-t-il du bonheur ? »

Ce conseil a beau être parodié, moqué, il est très efficace ! Si vous n’avez pas utilisé un objet depuis plus d’un an et qu’il ne vous procure aucune émotion, débarrassez-vous-en !

.

3. Plier les vêtements de manière compacte

Cela permet de les ranger debout ou sur la tranche et non à plat en pile. Ca a changé ma vie pour le tiroir à sous-vêtements notamment et pour celui avec mes jeans et mes pantalons.

Je vous laisse découvrir les détails de la méthode dans le livre 😉 mais voici en image la manière dont elle procède :

.

.

4. Se débarrasser des souvenirs

On a parfois du mal car ils sont le reflet d’un attachement à un idéal passé, d’une relation sentimentale à l’objet, d’une nostalgie ou d’une cuplabilité, qui peut nous empêcher d’avancer. Ainsi, écrit-elle :

  En prenant dans vos mains chaque objet ayant une valeur sentimentale et en décidant lesquels jeter, vous faites l’examen de votre passé. Si vous vous contentez de mettre ces choses de côté dans un tiroir ou un carton, votre passé risque de devenir très vite un frein vous empêchant de vivre l’instant présent.  

Les conseils sur lesquels je suis en désaccord

1. Sa règle d’or à ne pas prendre au pied de la lettre

Première étape du désencombrement : « commencez par jeter ». Sur cette règle, j’aimerais apporter une nuance. Pour moi, jeter est vraiment la dernière possibilité si l’objet est cassé ou vraiment très abîmé. Quoi que la société de surconsommation nous martèle, beaucoup de choses se réparent et en plus, nombreuses sont les personnes à aimer bricoler ! Ma philosophie serait plutôt « donnez ou vendez ».

Mais bref, la règle d’or sous-jacente est surtout de commencer par faire un tri pour désencombrer et se débarrasser. Cela inclut le « au cas où » !

.

2. Les notices d’utilisation et les cartons d’emballage

Marie Kondo conseille de ne pas les garder en disant qu’ils ne nous servent pas et que ce n’est pas en les gardant qu’on obtiendra « un meilleur prix » lors de leur revente. On en obtiendra sûrement pas un meilleur prix mais je peux vous assurer que, par expérience, la revente est beaucoup plus facile quand on vend l’appareil avec sa notice et son emballage d’origine. Je pense qu’ils apportent un gage de sérieux à l’annonce et de soin quant à l’utilisation de l’appareil, aux potentiels acheteurs (pour plus de détails, voir mes articles : « Comment fixer un bon prix de vente pour vos affaires ? » et  « Revendre vos affaires d’occasion : mode d’emploi ». De plus, quand vous déménagez, vous êtes (en tout cas je suis !) bien content(e) d’avoir l’emballage pour que l’objet soit bien protégé (pour l’écran plat par exemple !)

.

3. Les papiers administratifs

Concernant les papiers administratifs en tout genre, sa méthode est radicale : elle jette tout. Attention avec ce conseil car en France, nombreux sont les papiers à conserver ! Dans cette partie, il y a d’ailleurs une note de bas de page du traducteur qui m’avait bien fait rire :

 Attention ! La législation française prévoit un délai minimum de conservation des documents administratifs (voir le site www.service-public.fr)  

.

4. Le tri des livres

Concernant le tri des livres, elle est, là encore, trop radicale et cela heurte un peu ma sensibilité d’éditrice et de passionnée de littérature.

Elle titre à propos de cette catégorie d’objet : «  »un de ces jours’’ signifie jamais ». Je ne partage pas cet avis, tout dépend du livre. Pendant mes études, j’ai accumulé un tas de classiques, que je n’ai pas forcément eu le temps ou l’envie de lire à ce moment-là.

Aujourd’hui, je prends plaisir à les découvrir ou à les redécouvrir et je trouve que c’est même parfois avec le recul des années qu’on les apprécie davantage. Lire Le Rouge et le noir en seconde est une bêtise monumentale, qu’est-ce qu’on s’ennuie ! D’une, parce que le vocabulaire de Stendhal est particulier et comme de nombreux auteurs du XIXe siècle les descriptions sont nombreuses et les phrases trop longues, et en plus parce qu’on ne comprend pas la force des émotions sous-jacentes et les tensions qui se jouent entre les personnages. Alors que lorsque j’ai lu Bel Ami au début de ma carrière d’éditrice après l’avoir trouvé par terre au détour d’un couloir d’une des maisons d’édition où je travaillais, je me suis éclatée à lire le discours de ce personnage cynique.

.

5. Le changement des vêtements en fonction de la saison

Enfin à propos du changement de vêtements dans la penderie en fonction de la saison, elle juge que « la coutume […] est démodée » car nous avons à présent une température intérieure constante grâce à la climatisation l’été et au chauffage l’hiver.

Je ne suis pas d’accord là-dessus d’abord parce que je n’ai pas la place dans mon dressing de garder les affaires des 2 grandes saisons, et en plus, parce que si la température intérieure est à peu près identique toute l’année, la température extérieure, elle, ne l’est pas du tout ! Alors effectivement, certains chemisiers, t-shirts ou jean restent à portée de main toute l’année mais je ne me vois pas garder mes robes d’été l’hiver et mes pulls en laine l’été !

En conclusion

Si vous lisez ce livre, faites-le avec du recul et gardez en tête les points qui vous parlent vraiment. Malgré tout, il reste une lecture que je vous conseille vivement !

Je laisserai les mots de la conclusion à Marie Kondo :

  Le rangement de votre maison est la magie à l’origine d’une vie heureuse et animée.  

.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

magie du rangement, le déclic dans la vie

Crédits photos :

Photo de couverture : photo de Céline

 

Hashtags associés :

#mariekondo #consultantejaponaise #lamagiedurangement #methodekonmari #letincelledubonheur #rangement #desencombrement #tri #sedebarrasser #donner #jeter #plier #vetements #methode

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Comment ranger et organiser votre ordinateur

Comment ranger et organiser votre ordinateur

Combien avez-vous de dossiers et d’icônes sur votre bureau ? Quand vous cherchez un document que vous avez créé il y a 2 mois, combien de temps mettez-vous à le trouver ? Faites-vous un tri régulier de vos fichiers ? Comment est organisé votre disque dur externe ? Avez-vous une sauvegarde sur un cloud ?

Eh bien oui, un ordinateur aussi, ça se range et ça s’organise !

Quand on parle rangement, on pense immédiatement aux pièces de sa maison. On a tendance à oublier ou à négliger les outils informatiques. Et pourtant, c’est tout aussi important que votre maison !

Ne vous découragez pas d’emblée, on va y aller ensemble, pas à pas 😉

Pourquoi ranger et organiser son ordinateur ?

1. Pour que vous soyez plus efficace

Un bureau encombré avec des documents qui fourmillent – que ce soit le bureau physique ou virtuel –,  est un endroit où l’on ne se sent pas bien. Comment, dès lors, être efficace et produtif/ve ? Et si consciemment vous ne vous en rendez pas compte, votre cerveau lui, analyse la masse d’objets comme une oppression. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire mon article « Le rangement : une forme de thérapie ». Vous verrez ainsi à quel point ranger fait du bien !

.

2. Pour que votre ordinateur soit plus performant

En rangeant votre ordinateur et en faisant du tri dans les dossiers, les fichiers et les logiciels, vous le rendrez plus performant !

Savez-vous que tous les dossiers qui se trouvent sur le bureau ont un impact négatif sur le démarrage de votre ordinateur ? Plus vous aurez de dossiers/fichiers sur le bureau et plus il s’allumera lentement. Pourquoi ? Parce que le poids de ces éléments encombre une partie de la mémoire vive destinée à faire tourner vos applications. Plus ils sont lourds et/ou nombreux, plus vous perdez de la mémoire vive et plus vos applications sont ralenties.

Pour que Windows fonctionne bien (et rapidement), il a besoin d’espace. Il lui faut de l’espace sur le disque dur principal : le disque système généralement désigné par (C:), chez Microsoft en tout cas, je ne connais pas suffisamment bien les Mac 😉

Pour savoir si vous avez suffisamment d’espace libre, il vous suffit de cliquer sur « démarrer », « ordinateur » et de regarder combien de d’espace vous utilisez. De mon côté, j’utilise à peine 82 Go sur les 452 Go :

Je n’ai, sur mon ordinateur, que les fichiers essentiels, dont je me sers régulièrement. Je faisais moins attention à ça il y a quelques années mais là, mon ordinateur a plus de 9 ans et il est fatigué… Or, tant qu’il fonctionne, même s’il est parfois (très) lent, je ne veux pas en racheter un autre. Je fais donc attention à ce qu’il soit très peu chargé !

Comment désencombrer, ranger et organiser son ordinateur ?

Non, ne vous découragez pas !

Ne fuyez pas et ne refermez pas non plus cette page, promis vous vous sentirez mieux après l’avoir fait !

Pour ranger votre ordinateur, procédez par étape :

  • Désencombrer : mettez de côté ce que vous gardez et supprimez le reste (fichiers, dossiers, logiciels).
  • Trier : gardez uniquement ce qui vous est régulièrement utile et archivez le reste.
  • Ranger et organiser les différents espaces : le bureau et la bibliothèque (documents, images, vidéos, musique).

1. Désencombrer

Les fichiers, c’est comme les vêtements, on n’a pas idée de combien on en a et combien ils s’accumulent jusqu’à être complètement débordé(e)!

Quand je parle de fichiers, je parle des fichiers Word, Excel, Powerpoint mais aussi des vidéos, images et musiques.

  • Supprimez tous les fichiers que vous n’utilisez plus : doublon, brouillon dont vous n’avez plus besoin, vidéos que vous ne regarderez plus, musiques que vous n’écoutez pas, photos que vous ne souhaitez pas garder, etc.
  • Supprimez également tous les éléments que vous pourrez retrouver facilement sur internet : captures d’écran, gifs, logo, etc.
  • Enfin, faites de même avec les logiciels. Quand on a le même ordinateur depuis plusieurs années, on oublie tous les logiciels qu’on a pu installer et dont on ne sert plus. De plus, ce qu’on ne sait pas toujours car on ne le voit pas c’est que certains logiciels ont des composantes qui fonctionnent même s’ils ne sont pas ouverts. Ce sont des « tâches de fond » et ces tâches de fond consomment inutilement des ressources comme du temps de processeur et/ou de la mémoire vive.

Pour désinstaller un logiciel, cliquez sur « démarrer » puis « panneau de configuration » puis « programmes et fonctionnalités ». Vous n’avez plus qu’à supprimer les logiciels dont vous n’avez plus besoin. Souvent, vous devez redémarrer l’ordinateur pour finaliser la procédure.

Une fois les tris effectués, pensez à vider la corbeille ! On a tendance à l’oublier mais quand on supprime un élément, il continue d’occuper de la place dans la mémoire si la corbeille n’est pas vidée.

.

2. Triez

Une fois l’étape désencombrement terminée, vous pouvez commencer celle du tri. Je vous conseille de n’avoir sur votre ordinateur que les fichiers que vous utilisez régulièrement. Cela vous évitera de tout perdre si 1. votre ordinateur tombe en rade et qu’il est impossible à réparer ou 2. si on vous le vole.

Sur mon ordinateur, vous trouverez surtout des documents administratifs (photocopie de carte d’identité, RIB, justificatif de domicile…), mes articles et images pour le blog, mes photos récentes, ma playlist du moment et mon dossier vente d’occasion. Le reste est archivé sur mon disque dur.

Si vous avez du mal à savoir si vous gardez tel ou tel fichier sur votre ordinateur ou si vous l’archivez, posez-vous la question suivante : à quel moment en aurai-je besoin ? Pour quoi faire ? Cela vous aidera à déterminer la fréquence d’utilisation du document. Après, rien ne vous empêche d’avoir votre disque dur externe toujours sous la main !

.

3. Rangez et organisez les différents espaces

a) Répartissez tous vos fichiers dans les catégories de la bibliothèque : « documents », « images », vidéos », « musique »

En classant vos fichiers dans la bibliothèque, vous désencombrez le bureau et vous retrouverez les éléments plus facilement. Vous vous rendrez compte que le fait de voir des dossiers organisés est beaucoup moins anxiogène que des tas de fichiers Word, Pdf, Powerpoint, Excel, Jpeg, etc. accumulés dans la même fenêtre.

.

b) dans chaque catégories de la bibliothèque, créez vos propres dossiers de sous-catégories.

Voici par exemple mes dossiers dans « documents » :

Et si vous voulez vraiment avoir accès à vos dossiers depuis le bureau, créez un raccourci ! Il prendra beaucoup moins de place que le dossier lui-même. Pour cela, faites un clic droit sur le dossier en question et cliquez sur « envoyez vers », puis « bureau (créer un raccourci) ».

Pour ne pas vous emmêler les pinceaux, catégorisez et de sous-catégorisez. Chaque élément doit trouver sa place dans un dossier précis. Soyez précis(e) dans la dénomination du dossier pour vous y retrouver facilement.

.

c) Épinglez vos icônes 

Une astuce pour éviter d’avoir trop d’icônes sur le bureau virtuel est d’épingler les icônes des logiciels que vous utilisez le plus souvent sur la barre des tâches (en bas de votre écran) ou bien dans le menu démarrer. Pour cela, rien de plus simple, faites un clic droit sur l’icône du logiciel en question et choisissez « épingler à la barre des tâches » ou « épingler au menu démarrer » en fonction de votre préférence.

N’oubliez pas votre disque dur externe !

Désencombrer son ordinateur ne veut pas dire encombrer son disque dur externe ! Attention, au système des vases communiquant.

Vous devez respecter la même méthode de rangement mentionnée ci-dessus pour votre disque dur externe.

Désencombrez-le et triez pour n’avoir que ce qui est vraiment important à vos yeux de (sauve)garder. Car c’est avant tout ça, la fonction première du disque dur : sauvegarder. En procédant ainsi, c’est l’assurance de ne rien perdre en cas de vol ou de crash de l’ordinateur.

 De même qu’on ne range pas une pièce en en encombrant une autre, de même vous ne devez pas saturer votre disque dur externe en vidant votre ordinateur.

Si cela peut vous aider, voici comment est organisé mon disque dur externe :

Et pour vous donner un exemple plus précis, voici comment j’organise mon dossier photos. Les dossiers sont rangés par année, avec la ville où je vivais. Il y a quelques dossiers thématiques : photos de famille que l’on m’a envoyées ; photos prises par des ami(e)s ; et mon book photo.

Avoir une sauvegarde sur un cloud

1. Quel type de cloud choisir ?

En plus d’avoir une sauvegarde des dossiers importants sur mon disque dur, j’ai également une sauvegarde sur un cloud. Certain(e)s sont réticent(e)s à utiliser ce genre de plateforme à cause de la problématique de sécurité et de confidentialité des données sauvegardées. Je le comprends tout-à-fait. Vous êtes libre de suivre ce conseil ou non !

J’ai fait le choix de la version gratuite de Dropbox, très intuitive et avec un espace de stockage assez grand.

Sur Dropbox, j’ai archivé les documents importants soit pour leur caractère administratif (diplômes, bulletins de salaire, certificats de travail, fiches d’imposition, etc.) soit pour leur caractère « sacré » à mes yeux (mon book photos, mes mémoires de Master).

2. Pourquoi avoir une 2e sauvegarde ?

En plus d’être organisée, je suis une personne prudente. Je l’étais déjà avant de travailler dans les assurances et je suis consciente que depuis, c’est pire (ou mieux, tout dépend toujours du point de vue) !

Pour le moment, mon disque dur externe a toujours été fiable mais je préfère avoir une 2e sauvegarde des documents cités parce que je serai frustrée et en colère de les perdre pour certains et dans l’embarras pour d’autre (bulletins de salaire !!)

Jusque-là, je vous l’accorde, ça fait un peu ceinture et bretelle.

.

3. Être organisé(e) = anticiper toutes les situations !

Mais ce que j’ai en tête depuis ma reconversion et que je n’ai encore jamais pris le temps de faire, c’est de scanner toutes les factures d’achats onéreux (type meubles, hifi, électroménagers, bijoux, etc.) Pourquoi ? Parce qu’en cas d’incendie, d’inondation, d’explosion au gaz, ce seront les seules preuves que vous pourrez fournir à votre assureur sur ce que vous possédiez. Tous vos documents papiers auront disparu ou ne seront plus accessibles.

Alors oui on peut dire que j’envisage des situations rarissimes (après, je les envisage mais je n’ai toujours pas pris le temps de scanner lesdites factures !). Mais ces situations se produisent…

Pensez à l’explosion au gaz rue de Trévise dans le 9e arrondissement de Paris en janvier 2019. Il suffit d’une fuite de gaz dans une canalisation pour que plusieurs bâtiments soient placés sous arrêté d’interdiction d’occupation à cause de la fragilité du bâti. Cela concernait quand même les immeubles des 3-4-5-6-7-9 rue de Trévise et 13 et 16 rue Sainte-Cécile, ça en fait des appartements ! Alors bien sûr, je prends un cas extrême pour lequel la Fédération française de l’assurance a demandé des mesures exceptionnelles d’indemnisation et puis j’imagine que lorsqu’on n’a même plus un toit sur la tête, on se moque de l’indemnisation de son ordinateur, de sa console de jeu ou de sa dernière valise Delsey.

Néanmoins, ne serait-ce qu’en cas de cambriolage, on est bien contents de pouvoir prouver par facture tout ce qui nous a été volés et de les avoir partout sous la main, avec un simple accès à internet…

Ça donne à réfléchir sur l’utilité d’un cloud non ?

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

ranger et organiser votre ordinateur

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepick

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#ordinateur #rangersonordinateur #organisersonordinateur #trier #desencombrer #bureauvirtuel #disquedurexterne #cloud #sauvegardersesdonnees #sauvegarde

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

12 astuces pour garder votre maison rangée

12 astuces pour garder votre maison rangée

Garder votre intérieur rangé, vous êtes découragé(e) rien que d’y penser ?

Avec le rythme effréné du quotidien, ce n’est pas toujours facile. Et pourtant, c’est essentiel au bien-être de tous. Quoi de mieux que de rentrer le soir et de pouvoir vous rasséréner en profitant de votre cocon ? Plutôt que de pousser un soupir de lassitude en voyant les chaussures et les manteaux traîner dans l’entrée, le tas de linge qui s’amoncelle dans le salon ou la vaisselle sale à côté de l’évier…

Voici 12 astuces pour garder votre maison rangée facilement !

Aller, c’est parti !

Avant de ranger : il faut désencombrer !

1. Commencez par désencombrer et trier

Faites le tri dans toutes vos affaires. N’oubliez rien !

  • vêtements,
  • chaussures,
  • accessoires
  • livres,
  • cd/dvd,
  • linge de maison,
  • vaisselle,
  • appareils hifi et high-tech,
  • appareils électroménagers,
  • meubles,
  • bibelots,
  • mobilier de jardin,
  • affaires de bricolage…

… la liste est non exhaustive !

Vous avez sûrement entendu parler de Marie Kondo, même si vous n’avez pas lu ses livres. C’est parce qu’elle a une excellente méthode pour désencombrer. Lorsque vous saisissez un objet (quel qu’il soit), demandez-vous s’il vous procure de la joie. Réfléchissez aussi à la dernière fois où vous l’avez utilisé. Si c’était il y a plus d’un an et qu’il vous laisse indifférent(e), il est temps de vous en débarrasser !

Cette étape est primordiale si vous souhaitez garder votre intérieur rangé. C’est toujours plus facile de ranger quand on a moins d’affaires ! On a tendance à trop garder, sans vraiment savoir pourquoi. Je vous conseille vivement la lecture de La Magie du rangement. Si vous voulez avoir une idée plus précise du contenu du livre avant de l’acheter, vous pouvez lire mon article « La Magie du rangement de Marie Kondo : un véritable déclic dans la vie ! »

.

2. Jetez, vendez ou donnez

Lorsque le tri est achevé, demandez-vous ce que vous souhaitez faire de ces affaires : préférez-vous les donner ? Les vendre ? Mieux vaut-il les jeter ?

Marie Kondo parle beaucoup de jeter. De mon côté, je suis adepte de la revente. Si vous souhaitez vendre certaines affaires mais ne savez pas comment faire, vous pouvez lire mon article « Revendre vots affaires d’occasion : mode d’emploi ».

Et si vous ne voulez pas vous embêter, donnez ! Que ce soit aux associations (Emmaüs par exemple) ou aux particuliers (via des sites internet comme geev ou donnons.

Ensuite : place au rangement !

3. Déterminez un emplacement précis pour chaque objet

Le dicton « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place » illustre parfaitement l’idée. Pour garder un intérieur rangé, encore faut-il avoir déterminé ranger les objets ! Ranger ne veut pas dire placer les objets dans un coin sans logique. Ils doivent avoir une place bien précise. Pour vous aider, vous pouvez catégoriser vos placards ou vos tiroirs par pièce, par utilisation, par thématique, etc.

Ci-dessous, l’exemple d’un tiroir rangé par thématique : thématique « lumière » avec ampoules, piles, multiprise et rallonge :

tiroir pour ranger l'électricité
tiroir pour ampoule et câble

4. Rangez chaque objet après utilisation

Comme je l’expliquais dans mon article 12 astuces pour gagner de la place chez soi, dans une même journée, on est amené à utiliser différents objets (vêtement, chaussure, sac, livre, vaisselles, étendage, aspirateur, tournevis, etc.) et dans différentes pièces. Pour garder une pièce rangée, il faut remettre chaque objet utilisé en place au fur et à mesure. Le mot d’ordre est la régularité. C’est une habitude à prendre.

Voici 2 exemples en photo :

  • Notre table de salle à manger, sur laquelle je m’installe l’été pour travailler quand il fait trop chaud dans notre bureau :
table de la salle à manger rangée
  • Le 2e est ma commode dans notre chambre sur laquelle le linge s’est accumulé au fur et à mesure de mes déplacements au mois de juillet car je n’ai pas pris le temps de ranger entre chacun.

C’est ce genre de choses accumulées qui donne l’impression d’avoir une maison très mal rangée. Et pourtant, que ce soit pour la table ou le dessus de la commode, cela m’a pris seulement 5 minutes. Il suffit de s’y mettre. Vous verrez que plus vous serez régulière/ régulier, moins vous aurez besoin de passer une partie de votre week-end à ranger.

Et, si vous prenez la résolution de vous y mettre régulièrement, donnez-vous du temps, ne vous découragez pas ! Il faut environ 3 semaines pour qu’un geste devienne une habitude.

5. Apprenez à ranger à votre entourage (conjoint, enfants)

Pourquoi une seule personne serait « en charge » du rangement pour toute la maison, en l’occurrence vous ?  À moins que vous viviez seul(e), vous n’êtes pas la/le seul(e) à déranger !

Suivant les familles, il est parfois compliqué de mettre les hommes ou bien les enfants au rangement ! C’est pourquoi, ranger ensemble et faire en sorte que ce soit un moment agréable et marrant dans la routine quotidienne peut aider. De plus, à plusieurs, vous irez plus vite !

Certains de nos amis qui aiment garder leur intérieur rangé nous le disent, leurs enfants les imitent à ranger dès 14/18 mois environ. Oui, je vous vois sourire en lisant ces lignes, bien sûr le rangement d’un enfant de 18 mois n’est peut-être pas très efficace mais l’habitude est prise ! Et plus elle est prise tôt, plus elle sera naturelle !

 .

6. Ne montez jamais les escaliers les mains vides

 J’ai toujours entendu ma mère me dire « ne monte pas les mains vides » quand, adolescente, j’empruntais les escaliers pour me rendre dans ma chambre. Et je m’entends à présent dire exactement la même chose à l’Homme. On déplace souvent les objets d’une pièce à l’autre, d’un étage à l’autre. Ne jamais monter les mains vides permet de rapporter les objets dans leur pièce de rangement au fur et à mesure.

Si vous n’avez pas d’étage, vous pouvez appliquer ce principe d’une autre manière. Exemple : ne sortez jamais du salon les mains vides. Le tout est de ne pas « avoir les mains vides » pour éviter de devoir tout faire d’un coup, souvent le week-end, quand vous avez décidé de vous transformer en tornade rangement/ménage et d’y consacrer plusieurs heures.

 .

7. Créez un espace dans votre entrée pour vous dévêtir

Créer dans votre entrée un endroit avec une penderie ou un porte-manteau, une console, une banquette-coffre ou un meuble à chaussures (en fonction de vos goûts et de l’espace) permet de vous débarrasser immédiatement des accessoires d’extérieur : chaussures, manteau, écharpes, sac à main, clés de voiture, clés de la maison, etc. Cela évite que ces accessoires traînent un peu partout : les chaussures dans l’entrée, le manteau sur une chaise de la salle à manger, les clés de la voiture sur… mince chérie tu n’as pas vu mes clés ?

Même dans un couloir étroit, on peut mettre des meubles, il faut bien les choisir ! Voici notre entrée :

entrée de la maison rangée

8. Fixez-vous des objectifs

Vous connaissez le concept de power hour ? C’est une routine pour laquelle on se donne un objectif et pendant laquelle on reste concentré(e). Vous pouvez par exemple utiliser cette méthode pour le boulot, lorsque vous avez un dossier à traiter, une présentation à faire et que vous ne voulez pas être déconcentré(e) par les mails ou les coups de téléphone intempestifs.

 Ici, le but est de rester concentrer sur sa maison. L’idéal est de réserver dans votre agenda, chaque semaine, un moment à consacrer à une power hour pour s’attaquer à la mise en ordre de votre intérieur.

Fixez-vous un objectif temps (ça s’appelle power hour mais vous pouvez vous donner un objectif de 30 minutes ou bien 1h30, à votre guise !) et un objectif résultat réalisable dans le temps imparti (je range salon et cuisine ou bien je range et nettoie la salle de bain ou bien je repasse et range le linge, etc.) et c’est parti !

En vous fixant une durée et en restant concentré(e) sur l’objectif final, vous serez beaucoup plus efficace et plus rapide !

Essayez aussi de prendre du recul sur votre rapport aux objets

9. Maîtrisez vos achats

Garder votre intérieur rangé passe aussi par la maîtrise de sa consommation. Il serait dommage de devoir recommencer régulièrement l’étape désencombrement car vous avez fait des achats compulsifs ! Soyez raisonnable, n’achetez vraiment que ce qui est essentiel pour vivre, prenez le temps de réfléchir à vos habitudes de consommation. De plus, votre compte en banque vous en remerciera !

 

10. Sachez dire non

Une amie vous propose de vous donner une robe d’été qui ne lui va plus. Votre frère veut jeter sa guitare dont il ne joue plus depuis des années mais ça vous fait mal au cœur et vous la récupérez (on ne sait jamais si un jour vous avez envie d’apprendre !)

Sachez dire non !

Si les autres désencombrent leur maison, tant mieux mais ce n’est pas une raison pour encombrer chez vous-même si cela vient d’un geste généreux.

.

11. Ne culpabilisez pas à vous débarrasser des cadeaux qui ne vous plaisent pas

On culpabilise souvent à l’idée de se débarrasser d’un cadeau. Or, l’essentiel dans un cadeau n’est pas tant l’objet que le geste, non ? La personne a pensé à vous, vous êtes content(e) de recevoir son cadeau et la remerciez chaleureusement. Mais cette personne a le droit de se tromper !

Ce que vous faites de son cadeau a moins d’importance que la joie que vous lui avez témoignée en le recevant. Sur ce sujet, Marie Kondo m’a ouvert les yeux. Garder un cadeau dont on ne sert pas 1.prend de la place et 2. fait culpabiliser parce dès qu’on ouvre un placard, ledit cadeau encore emballé nous saute aux yeux l’air de dire d’un ton réprobateur « tu ne m’utilises pas ! ». Comme dit précédemment, le rangement va de pair avec la place qu’on a chez soi. Alors, n’hésitez plus ! Et si vous avez encore du mal, je vous invite à lire mon artcile : « Revendre vos cadeaux de Noël : déculpabilisez, dédramatisez, désencombez ! »

 

12. Ne multipliez pas les meubles de rangement

Plus vous acheterez des meubles de rangement et plus vous aurez envie de les remplir et donc à nouveau d’accumuler les objets !

Garder une maison rangée est plus facile quand on a peu de meubles. De plus, alléger le mobilier dans les pièces à vivre (salon, salle à manger) donne une impression d’espace, même dans le plus petits des appartements.

Enfin, argument imparable : cela vous fera moins de surfaces sur lesquelles faire la poussière !

En conclusion

Le mot « rangement » est connoté négativement à cause de son côté répétitif et perte de temps. Et pourtant, ranger peut devenir un plaisir voire une thérapie, comme je vous l’explique dans mon article « Le rangement : une forme de thérapie ». De plus ranger c’est très visuel et ça apporte satisfaction une fois que c’est terminé.

Alors, qu’en pensez-vous ? Vous avez envie d’essayer ? Ces astuces font-elles déjà partie de vos trucs à vous ?

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

epingle pinterest pour garder sa maison rangée

Revue de presse :

Podcast : Jeter, désencombrer, ranger pour se sentir mieux, Ali Rebeihi, 2 mai 2018

« Ranger, trier, organiser… la clef du bonheur ? », Manuela Estel, 6 novembre 2018

« Ranger pour être plus heureux ! », Santé magazine

.

Bibliographie :

L’Art de l’essentiel, Dominique Loreau

Crédits photos :

Photo de couverture : Katarzyna Bialasiewicz sur iStock

Toutes les autres photos ont été prises par Céline

gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#rangement #maison #appartement #commentgardersamaisonrangee #dressing #amenager #gaindeplace  #place #espace #petitsespaces #astuces #astucesrangement #bienetre #armoire  #placard #etagere 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

12 astuces pour gagner de la place chez soi

12 astuces pour gagner de la place chez soi

Gagner de la place chez soi, l’éternel combat contre nos habitudes de consommation ! Difficile de résister, quand on passe à côté d’un magasin, au doux chant des produits dans les rayons, à la merveilleuse mélodie des vêtements sur les cintres et au tentant appel des chaussures sur les étagères…

Et pourtant…

Vous souhaitez gagner de la place chez vous ? Arrêtez d’acheter !

Ah ah, plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ? 😉 C’est un état d’esprit que l’on doit progressivement apprivoiser et faire nôtre.

Alors, concrètement, comment on gagne de la place ?

1. Ayez un minimum de meubles et d’objets de déco

L’Homme et moi sommes d’accord sur ce point (heureusement car il est déterminant quand on vit ensemble !). Nous préférons avoir des pièces désencombrées du superflu : seuls quelques meubles, objets et tableaux pour personnaliser l’endroit et nous sentir chez nous. Nous avons besoin de respirer et de circuler facilement. C’est primordial dans notre équilibre. Avoir vécu dans de petites surfaces parisiennes a dû nous traumatiser un peu !

C’est toujours plus agréable de vivre dans une pièce rangée et avec de l’espace que dans un désordre et un amas d’affaires permanent, qu’en dites-vous ?

2. Vendez/donnez les affaires que vous n’utilisez pas 

Garder des affaires qu’on n’utilise pas prend TELLEMENT de place ! En fait, quand on y pense, on ne manque pas forcément de place, on a simplement trop d’affaires !

Avant même d’entamer la partie rangement, Marie Kondo conseille de commencer par jeter. Si vous avez lu mon article « La Magie du rangement de Marie Kondo : un véritable déclic dans la vie  », vous savez que je n’y suis pas favorable ! Si l’objet n’est pas cassé, je préfère le donner ou le revendre. Je ne m’attarderai pas sur ce dernier sujet ici, je vous invite plutôt à lire mon article détaillé : « Revendre ses affaires d’occasion : mode d’emploi ».

.

3. Repassez le linge de maison

Drap, drap housse, taie d’oreiller, nappe. C’est fastidieux, pensez-vous. Oui, c’est vrai (surtout quand il commence à faire 25-30° à l’intérieur). Mais voyons le côté positif : repasser, c’est gagner des centimètres d’épaisseur et ça, ça n’a pas de prix ! De plus, je peux vous assurer que se coucher dans un lit aux draps propres et repassés, c’est un plaisir incommensurable ! Et puis la séance de repassage, surtout avec une centrale vapeur, c’est un peu comme une séance de hammam gratuite 😉

Tout est toujours une question de temps et de priorité. Pour moi, ce temps de repassage est précieux quand je pense à la douceur de me glisser dans les draps non froissés.

Nota bene : avec ma famille, on a visité l’Atelier de soierie de Lyon il y a quelques temps et le gérant nous a dit que c’était très mauvais de repasser avec la vapeur car elle brûle les fibres textiles et le tissu s’abîme beaucoup plus vite. Je partage cela avec vous mais pour le moment, je trouve qu’il n’y a rien de telle que la centrale vapeur pour ne pas passer trop de temps à repasser ses draps !

.

4. Rangez les valises cabine dans les grandes valises

Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai 4 valises : une petite valise, une valise cabine, une valise pour les longs séjours et une 4e valise encore plus grande, reliquat de ma vie d’étudiante quand je descendais en vacance chez mes parents en emportant mes bouquins de  prépa en plus de mes fringues. Si si, je vous assure, ça faisait une valise qui pesait environ 25 à 30 kg, je ne vous raconte pas la galère dans le métro et le train… Notre déménagement récent a toutefois prouvé qu’elle était encore fort utile ! Bref. En plus de mes 3 valises, l’Homme en a au moins 2. Inévitablement, ça prend de la place. Mais mes 4 valises prennent la place de 2. Chaque petite valise est rangée dans une valise grand-format. Et j’ai rangé les grandes valises de telle sorte à pouvoir récupérer facilement les valises cabine sans devoir retirer les grandes de l’étagère sur laquelle elles sont :

gain de place pour ranger les valises
gain de place pour ranger la valise

5. Rangez des affaires dans les petites valises

Mieux vaut que ce soit des affaires que vous n’utilisez pas souvent et surtout assez légères, afin de ne pas vous compliquer la vie si, comme moi, vous rangez vos valises en hauteur dans une penderie. Moi j’y range des peluches, souvenirs auxquels je tiens. À une époque, j’ai essayé de m’en séparer et puis maintenant je me dis qu’elles iront très bien, un jour, dans une chambre d’enfant.

Vous pouvez très bien y mettre des sacs à dos, pochette d’ordinateur, trousse de toilette ou autre sac que vous utilisez lorsque vous partez.

 .

6. Organisez vos réserves

Que ce soit des réserves de chocolat (toujours utiles pour un petit plaisir ou pour faire de la pâtisserie), de produits ménagers ou de papier toilette, elles évitent d’être pris(e) au dépourvu. Quelle situation lassante quand il ne reste d’un fond de produit dans une bouteille au moment où on en a besoin… Ou lorsqu’il nous manque un seul ingrédient une fois qu’on est lancé(e) dans la préparation d’un gâteau (pour cette situation, mieux vaut d’ailleurs vérifier avec la recette si on a tous les ingrédients avant de se lancer^^).

Toutefois, les réserves prennent de la place, surtout si, comme nous, pour des raisons économique et écologique, vous achetez des packs famille. Je pense typiquement au papier toilette et à la lessive. Le jour où on achète un lot de « 24 + 6 gratuits » rouleaux de papier toilette, il faut vraiment réfléchir à comment les stocker !

Par conséquent, chez nous, dans le placard de la pièce à vivre, assez petit, il n’y a que de petits contenants. Comme nous n’avons ni buanderie, ni loggia, ni cave, ni grenier, les réserves sont stockées à l’étage dans un placard exprès. Pas l’idéal mais on fait comme on peut ! Et c’est là qu’on voit que nos préoccupations évoluent considérablement entre 25 et 35 ans, quand on rêve d’avoir chez soi, en plus d’un dressing (aaaah le dressing !) une buanderie…

Je tiens tout de même à préciser qu’il faut bien sûr limiter les réserves pour ne pas se laisser envahir ! Le tout est d’avoir sous la main un nouveau rouleau de papier d’alu le jour où on termine le précédent, pas d’avoir une réserve de 10 rouleaux pour 6 mois 😉

.

7. Utilisez peu de produits ménagers 

Dans le même esprit que l’organisation des réserves, on gagne de la place en restreignant le nombre de produits ménagers et en privilégiant les produits naturels. Cette restriction a plusieurs avantages :

  • On fait des économies non négligeables. Quand on compare les prix des produits ménagers, on sait que pour certains, on paie davantage la marque et la publicité…
  • Les produits naturels sont souvent plus efficaces que les produits de marques marketés
  • Les produits naturels lavent tout aussi bien une cuisine qu’une salle de bain que des taches sur un tissu. Pas besoin d’avoir un produit par pièce ou par utilisation !
  • Comme leur nom l’indique les produits naturels sont… naturels ! Oust les produits soit disant miracle mais surtout très toxiques !

.

8. Utilisez tout l’espace disponible chez vous

Mais de quel espace parle-je ? Eh bien de l’espace auquel on ne pense pas nécessairement ! Voici une série d’exemples :

  • L’espace au-dessus d’une porte. Avec une planche, des tasseaux ou des équerres, on fait vraiment des miracles 😉
gagner de la place au-dessus des portes
gagner de la place au dessus d'une porte
  • l’espace sous les meuble, au-dessus des meubles ou entre les meubles et le mur :
gagner de la place au-dessus d'un placard
  • l’espace sous les lits :
utiliser l'espace sous le lit
gagner la place sous le lit

Sous notre lit (photo de gauche), nous stockons quelques cartons de déménagement. Je sais que ça semble étrange et surprenant ! Pour comprendre, je vous invite à lire mon article à venir à ce sujet lorsqu’il sera en ligne : Pourquoi garder ses cartons après un déménagement et comment les ranger ?

Sous le lit de la chambre d’amis, c’est un matelas une place très utile quand il y a du monde à la maison !

Bref, il y a de l’espace exploitable partout, il suffit de le chercher !

 

9. Résistez au gratuit

Le gratuit, c’est la tentation. On assiste à une conférence, on se rend dans un Salon et hop on récupère un stylo et/ou des goodies. Un commercial vous démarche pour vous proposer de signer un contrat avec sa boîte, hop encore des goodies. On achète du parfum dans un magasin de cosmétiques et hop des échantillons.

Stop !

Certes, le « gratuit » est attirant. Posséder un objet sans l’avoir payé a un petit côté satisfaisant et irréfléchi qu’on aime. Et finalement cette satisfaction dure les quelques secondes qu’on met à attraper l’objet.

Ensuite, on se retrouve avec une énième chose dans notre sac à main, dans le tiroir du bureau au travail, sur la table basse du salon ou dans le fameux plat à l’entrée, vous savez ce plat où il y a aussi souvent un stylo qui ne fonctionne plus et une pièce d’un meuble Ikéa dont on ne sait quoi faire ? (spéciale dédicace à un humoriste que j’apprécie beaucoup)

Bref, résister au gratuit vous fera gagner de la place ou en tout cas vous évitera d’en perdre ! Le seul gratuit que je m’autorise, c’est le consommable 😉 Toujours agréable une tranche de saucisson ou un morceau de fromage en faisant le marché !

.

10. Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place

Cet adage vous semble anodin ? Il est pourtant porteur de vérité. Attribuer une place précise à chaque objet, déterminer l’utilisation de chaque placard, de chaque tiroir facilite grandement le rangement quotidien ! Et quand une pièce est rangée, la sensation d’espace est beaucoup plus grande 😉 Pour compléter ce conseil, je vous renvoie une nouvelle fois vers La Magie du rangement. En effet, le fondement de la méthode Marie Kondo est de faire un tri exhaustif (le fameux « commencer par jeter » dont je parlais au début de cet article) et de ranger efficacement ce qui reste, en trouvant une place pour chaque chose.

.

11. Déterminez l’emplacement des choses ensemble

Trouver une place pour chaque chose c’est bien ; si vous vivez en couple, le faire à 2, c’est mieux ! Il est primordial de choisir l’emplacement de chaque chose et la logique d’utilisation des différents placards ensemble. Je vous parle en connaissance de cause^^ Après le déménagement, c’est moi qui ai vidé les cartons et rangé les affaires car j’avais plus de temps que l’Homme. Or :

1. Nous n’avons pas nécessairement la même logique de rangement et il vaut mieux chercher une logique commune (si la situation vous le permet).

2. Il ne retient pas encore toujours où sont rangées les choses qu’il cherche. Chaque fois que j’ai rangé ou optimisé un placard, je lui ai montré fièrement (oui oui, je suis fière de ce genre d’action !) et expliqué la logique mais il finit par oublier. Oubli à cause du lot d’informations qu’il a dû digérer et/ou oubli car, comme il n’a pas lui-même pensé le rangement, il n’est pas forcément naturel et logique pour lui.

Bref, déterminer l’emplacement des objets ensemble vous évite une grande source de disputes ou d’objets mal rangés !

.

12. Remettez en place au fur et à mesure

Ce dernier conseil est peut-être le plus anodin mais dans une pièce en désordre, on manque inévitablement d’espace, d’autant plus si la pièce est petite. On peut même se sentir oppressé(e).

Et le désordre arrive si vite !

Dans une même journée, on est amené à utiliser de nombreux objets (vêtement, chaussure, sac, livre, vaisselle, étendage, aspirateur, tournevis, etc.) et dans différentes pièces ! Remettre en place au fur et à mesure chaque objet permet de garder une pièce rangée. C’est une habitude à prendre. Il s’agit d’une question de régularité 😉 Et vous verrez que plus vous serez régulier et moins vous aurez besoin de passer 2h (ou plus !) de votre week-end à ranger votre chez vous.

Si vous prenez la résolution de le faire, donnez-vous du temps, ne vous découragez pas ! Un geste met environ 3 semaines à devenir une habitude.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

astuce pour gagner de la place chez vous

.Suggestions de lecture et d’écoute :

La Magie du rangement, Marie Kondo

Ca peut toujours servir, Guillemette Faure

Jeter, désencombrer, ranger pour se sentir mieux, Ali Rebeihi sur France Inter

Crédits photos :

Photo de couverture : Boulotmetrodeco

Autres photos : photos de notre appartement à l’Homme et moi

.

Hashtags-clé :

#petitespace #place #gagnerdelaplace #gaindeplace #placards #tiroirs #armoire #meubledappoint #empiler #espacederangement #optimiserlespace #agencement #amenager #suspendre #interieur

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Organiser vos boîtes mails pro et perso : c’est bon pour le moral et la planète

Organiser vos boîtes mails pro et perso : c’est bon pour le moral et la planète

Avoir aucun mail « non lu ».

Vous en rêvez ?

C’est possible ! Et c’est la base d’une boîte mail efficace ! 

Promis, ce qui vous semble peut-être une montagne à gravir, n’est pas si difficile, il suffit de s’y mettre 😉

Mais c’est vrai qu’on n’est pas aidé ! Rien qu’en 2019 (et l’année n’est pas terminée^^), en France, c’est 1,4 milliards de mails* qui sont envoyés tous les jours (hors spams). Dans le monde, ça représente 293 milliards de mails* (hors spams). Eh bien vous savez quoi ? À la fin de la journée, lorsque je quitte le bureau, je n’ai plus aucun mail non lu. Et c’est pareil pour ma boîte mail personnelle.

Ma règle d’or ? Ne jamais me laisser déborder !

Le résultat ? Je gagne en productivité et en sérénité.

.

Aller, on s’y met ?

Comment organiser votre boîte mails pro ?

La boîte mail professionnelle est sûrement la pire car c’est devenu inconcevable de travailler sans !

Or, les chiffres font peur et obligent à être réacti/f/ve. Les cadres estiment passer + de 5h/jour en moyenne à consulter des mails. Ce sont environ 88 mails reçus et 34 envoyés* par collaborateur/jour ! 

.

Voici des idées pour sortir de la spirale infernale ! N’hésitez pas à partager les vôtres en commentaire si vous en avez d’autres 😉

.

.1. Créez des répertoires pour classer vos mails

  • Par nom de projet : Parcours client, Nouvelle offre, Processus de gestion, etc.
  • Par type d’activité : Création d’offre, Campagne de prévention, Mise à jour du site internet, etc.
  • Par nature : Revue de presse, Mes formations, Mes échanges RH, etc.

Petite astuce qui fait du bien : le répertoire « Mails de remerciement ». Qu’il soit d’un collègue pour l’avoir dépanné, du directeur projet à tout le groupe une fois que le projet est achevé, de votre responsable pour une mission qu’il vous avait confiée, gardez-les tous et quand vous avez un manque de motivation, jetez-y un œil, ça fait toujours du bien !

 

2. Hiérarchisez vos répertoires

Vous pouvez par exemple créer une hiérarchie comme telle :

  • Classement : année
  • Sous-classement : type d’activité
  • Sous-sous-classement : projet

 

3. Organisez vos tâches selon un code couleur

  • Rouge = urgent
  • Orange = à traiter dans les 2 jours
  • Jaune = à traiter dans la semaine
  • Vert = mail informatif pour un projet auquel vous participez mais dont vous n’êtes pas l’interlocuteur principal
  • Bleu = mail informatif de votre stagiaire/alternant/collaborateur qui vous met en copie
  • Violet = mail avec pièce jointe informative qui pourra vous resservir

Mes conseils :

1/ Coder vos mails peut prendre du temps. À vous de décider quel niveau de détails vous choisissez. Cette codification n’est qu’une proposition. De mon côté, je n’utilise vraiment que 3 couleurs : le rouge et le orange pour constituer ma to do quotidienne par ordre de priorité et le violet pour retrouver plus facilement dans les répertoires, une fois les mails triés, ceux qui ont une pièce jointe qui peut être utile.

2/ Si une pièce jointe peut vous resservir plus tard (exemple : les caractéristiques de la nouvelle charte graphique de votre entreprise, les coordonnées d’un interlocuteur, les conditions particulières d’un contrat…), mieux vaut l’enregistrer tout de suite dans le dossier adéquat sur votre bureau ou votre serveur.

Cela vous évitera de devoir chercher le mail dans le répertoire où il est rangé avec un certain nombre d’autres mails, en vous soumettant à la gymnastique fastidieuse : « Qui l’a envoyé ? J’étais en copie ou en destinataire ? À quelle date ? Avec quel(s) mot(s) je peux le retrouver ? »

.

4. Classez les mails traités

Une fois que vous avez lu et traité un mail sur lequel vous aviez mis un drapeau de couleur (en fonction de la codification choisie), supprimez le drapeau et classez le mail dans le répertoire approprié.

 

5. Archivez vos répertoires

Une fois que le projet ou l’année est terminé(e), archivez vos répertoires. Non pas dans la boîte mail mais sur un Cloud. Cela videra votre boîte mail et la rendra plus rapide.

6. Prenez le temps et soyez régulier !

  • Optimiser sa boîte mail ne se fait pas une fois par an mais un peu toutes les semaines, voire un peu tous les jours. Le temps que vous pensez perdre en organisant vos mails et vos tâches quotidiennes sera récupéré en productivité et en sérénité. Et on sait combien le 1er est important pour les entreprises et le 2e pour vous !

  • Avoir des dizaines, voire des centaines de mails non ouverts qui apparaissent en gras dans votre boîte principale ou dans vos répertoires – même si vous savez ce que c’est et que vous jugez qu’ils ne sont pas importants – épuise votre esprit. Il se dit  « Encore tout ça ! » et cela demande un effort rationnel pour se rappeler « Non, ils ne sont pas importants. »
  • Prenez le temps de vous désabonner des newsletters et campagnes publicitaires qui ne vous intéressent pas. Il suffit d’avoir assisté à une formation pour recevoir ensuite toutes les informations de l’organisme alors que certaines ne concernent pas du tout votre activité !

Mon conseil :

Profitez des moments calmes – après la fin d’un projet, quand vous gardez le fort pendant un pont ou au mois d’août.

Triez les mails que vous n’avez pas eu le temps de trier avant, supprimez ceux qui ont été traités et ne sont pas importants à garder. Personnellement, je trouve que ça fait toujours du bien de voir redescendre le volume de mails !

femme organisant son ordinateur

Comment organiser votre boîte mails perso ?

1. Désabonnez-vous de tout ce qui ne vous intéresse pas !

Le conseil est le même que pour la boîte mail pro, il est même primordial pour la boîte mail perso ! Les magasins (vêtements, chaussures, maroquinerie, électroménager, hifi) sont très forts à ce jeu. Il suffit d’avoir passé une commande sur leur site pour être automatiquement inscrit(e) – même parfois en ayant cliqué sur la fameuse case « je ne veux pas recevoir… » ! –, à leur newsletter ou à leurs campagnes de pub. Désabonnez-vous ! Certes, cela prend un peu de temps mais c’est un temps précieux, pour ne pas être débordé ensuite.

2. Désabonnez-vous de tout ce que vous ne lisez pas !

Désabonnez-vous AUSSI des newsletters auxquelles vous vous êtes volontairement inscrit(e)s en vous disant « ça m’intéresse, je vais la lire » si vous ne prenez pas le temps de la lire. Ça restreindra le nombre de mails reçus et vous évitera de culpabiliser en voyant le mail en gras parce que vous n’avez pas le temps de cliquer dessus.

.

3. Créez des répertoires et rangez vos mails

Même principe que pour la boîte mail pro, l’organisation des mails passe par des répertoires. Si vous n’êtes pas inspiré(e) pour créer vos répertoires, voici les miens :

  • Agence appartement : correspondance avec l’agence qui loue et gère notre appartement
  • Box internet : factures de la Box
  • Club de sport : information sur les compétitions, les événements du club
  • Commande en ligne : factures des achats faits sur internet
  • Santé : mails de la Sécu ou de la mutuelle
  • Rendez-vous médicaux : mails de confirmation des rendez-vous médicaux que je prends via Doctolib
  • Train : mails de confirmation de la SNCF pour me rappeler l’horaire et le numéro de train des billets
  • Voyages : mails de confirmation de réservation quand on part en week-end ou en vacances

.

Mon conseil : si vous gardez des mails seulement pour garder une info sous la main (adresse de votre tante, numéro de téléphone de votre banquier, mot de passe de votre compte Amazon) : stop ! Notez tout dans un petit carnet pense-bête que vous avez toujours sur vous et supprimez les mails ! Ou bien créez un fichier Word si vous avez peur de perdre le carnet. Pourquoi ? D’abord, parce que le nombre de mails stockés diminuera et ensuite, parce que personne n’est jamais à l’abri du piratage ! Plus vous laisserez d’informations sensibles dans votre boîte mail, plus cela pourra vous être préjudiciable

.

4. Répondez, triez, supprimez et videz !

C’est le quatuor gagnant. Pensez à vider une fois par semaine la Corbeille et le dossier de spams (après l’avoir vérifié, sait-on jamais !). Pensez également à vider une fois par mois les mails « périmés » dans vos répertoires.

Par exemple : une fois que le voyage en train est passé, je supprime le mail de confirmation dans mon répertoire « Train ». Pareil pour les rendez-vous médicaux.

 

Résumons :

Pourquoi organiser ses boîtes mail pro et perso ?

1. parce que vous y verrez plus clair et gagnerez en efficacité, en productivité

2. parce que vous vous sentirez plus léger/légère et gagnerez en sérénité

3. parce que 80 % des mails* que vous gardez ne vous serviront jamais

4. parce que c’est un geste écologique !

Un dernier argument pour vous convaincre ?

Pour stocker un mail, il faut de l’énergie ! Pour chaque e-mail stocké, dix grammes de CO2 sont générés par an selon les calculs de la start-up française Cleanfox.

Et saviez-vous que l’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, estime que pour une entreprise de 100 personnes, les mails envoyés chaque année polluent autant que 14 vols aller-retour entre Paris et New-York ? Le coût écologique d’Internet est phénoménal. Mais il est invisible.

Je vous invite vraiment à lire l’article 939 mails non lus ? Pour sauver la planète, commencez par nettoyer vos boîtes (voir revue de presse ci-dessous).

Conclusion

Le principal mot d’ordre sera de répondre, trier, supprimer et vider dans la boîte mail pro comme dans la boîte mail perso.

Essayez au maximum d’appliquer les conseils ci-dessus, dans la mesure que vous trouverez juste. Pour cela, il n’y a pas de secret, le mot d’ordre est la régularité. Et si en plus vous faites un geste pour l’environnement, pourquoi s’en priver ?

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

organiser boîtes mails pro et perso

*Sources/revue de presse :

Les Chiffres 2019 de l’email, Arobase.org, février 2019

Nettoyer (efficacement) votre boîte de réception e-mail, Arobase.org, 25 septembre 2018

Le Coût écologique d’Internet est astronomique et personne ne le voit, Mr Mondialisation, 30 avril 2017

939 mails non lus ? Pour sauver la planète, commencez par nettoyer vos boîtes, 20minutes.fr, 3 novembre 2016

 

Crédits photos :

Photo couverture : designed by Creativeart pou Freepik

Photo Femme sur ordinateur : designed by Freepik

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#spam #filtres #adressesmail #mesmails #courriers #boiteauxlettres #onglets #courriels #webmail #piecesjointes #espacedestockage #electronique #messagerie #carnetdadresses #ordinateur

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !