Plus de 50 idées de cadeaux de Noël pour toute la famille

Plus de 50 idées de cadeaux de Noël pour toute la famille

Aaaaaah Noël et sa féérie, Noël et les moments en famille, Noël et les odeurs de foie gras, de dinde, de cannelle mais surtout Noël et la course aux cadeaux !

Trouver LE cadeau qui fera plaisir : soit la mission promptement remplie car vous connaissez la personne par cœur et ne vous trompez (presque) jamais, soit la mission prise de tête…

Je ne sais pas vous mais moi, plus la date du 24 décembre approche et moins les idées fleurissent dans mon esprit ! C’est inversement proportionnel et c’est chaque année pareil.

Pour éviter de courir dans les magasins le 24 décembre, essoufflé(e) et désesperé(e), slalomant entre les autres personnes qui courent aussi comme vous, le mot d’ordre est l’ANTICIPATION ! Le fait d’anticiper laisse du temps pour réfléchir et flâner dans les magasins.

Cependant, parfois, l’anticipation ne suffit pas. On a beau avoir du temps, on est à la recherche de l’inspiration ! Vous séchez un peu pour votre belle-sœur, votre oncle ou encore votre neveu et sa femme ?

Voici plus de 50 idées cadeau, au budget et à l’inspiration aussi divers que variés !

Mes idées cadeau pour toute la famille

1. Offrez un cadeau consommable

Vous fêtez Noël dans votre belle-famille et vous ne savez pas quoi offrir car vous ne connaissez pas très bien les personnes, offrez un cadeau qui se déguste ! C’est vraiment très rare de ne pas faire plaisir avec des douceurs, des produits régionaux ou du vin, à moins de tomber sur des personnes avec un régime alimentaire très strict (si possible, renseignez-vous avant !).

Les produits régionaux, artisanaux et le « manger local » ont la cote, surtout depuis ces dernières années ! Profitez d’un week-end où vous partez (en France ou à l’étranger) pour glaner quelques spécialités culinaires que vous offrirez à Noël. SI vous n’avez pas l’occasion de partir, prenez le temps de déambuler sur les marchés de Noël, autre source d’inspiration.

Voici quelques idées de cadeau consommable :

  • Boissons : bouteille de vin, de bière, de whisky, d’eau de vie/liqueur, de champagne, de crémants (faites-vous aider si vous n’y connaissez rien !)
  • Chocolat et autres douceurs de chocolatiers/pâtissiers de renom (non je ne parle pas de Jeff de Bruges) mais plutôt de Patrick Roger, Pierre Hermé, de la marque Puyricard…
  • Épicerie fine : huiles originales (huile de noisette, de noix, de cacahuète, d’argan), épices, confitures, miel…
  • Produits locaux emblématiques d’une ville où d’une région : la moutarde de Dijon, le Calvados de Normandie, le Cognac dans la région de Cognac, les calissons d’Aix-en-Provence, les pralines roses de Lyon, les cannelés de Bordeaux etc.

Vous pouvez aussi pencher pour le consommable qui ne se mange pas comme les cosmétiques bio. Elles peuvent constituer un beau cadeau de par leur qualité et leur prix ! Je pense notamment aux cosmétiques à base de lait d’ânesse ou de jument.

.

2. Offrez un cadeau dématérialisé !

Je suis de plus en plus adepte du cadeau dématérialisé à offrir (et à recevoir 😉 car on est dans une dynamique assez minimaliste avec l’Homme. On n’aime ni les placards trop remplis ni les dessus de meubles trop chargés. Le cadeau dématérialisé est l’idéal pour offrir des expériences qui sortent de l’ordinaire et créent de très bons souvenirs. Car finalement un cadeau c’est aussi ça, un souvenir.

Voici donc des idées de cadeau dématérialisé :

  • Des places pour un événement : un spectacle, un concert, une pièce de théâtre, un opéra, un ballet, un match de foot (ou autre sport), un spectale de cirque pour les petits…
  • Un cours : de cuisine, de dégustation de vin/bière/rhum/whisky, de couture, de maquillage, de chant, de danse (exemple salsa/rock), de photo, de travaux manuels, de loisirs créatifs (le DIY est très à la mode), d’affutage de couteau, de massage, de produits faits maison (produits ménagers, cosmétiques)…
  • Une activité détente : un soin, un massage, une séance chez un barbier, un resto gastronomique…
  • Une activité qui sort de l’ordinaire : du karting, un saut en parapente/parachute, un escape Game, une balade à cheval, une séance avec un photographe professionnel, tour de circuit en voiture de course…
  • Une ou plusieurs nuit(s) dans un lieu insolite : une yourte, une roulotte, un igloo, une maison dans les arbres, une maison sur l’eau…

3. Partagez les valeurs qui vous sont chères

Si vous avez dans votre entourage des personnes qui s’intéressent à la mode éthique mais qui n’ont pas encore sauté le pas, c’est le moment ! Offrez-leur un vêtement éthique et/ou éco-responsable ! La qualité du vêtement et les matières « nobles » qui le constituent permettent d’aller au-delà d’un cadeau qui semble banal de prime abord : certaines personnes interprètent le fait de recevoir un vêtement en cadeau comme un manque d’idée. Au contraire, réinventons ce geste et sa portée symbolique !

Pour plus de détails sur les vêtements éthiques et éco-responsables, les matières bio et les différents sites et marques, vous pouvez lire mon article « Pourquoi et où acheter des vêtements éthiques et éco-responsables ».

 .

4. Participez à un projet de vie

Donner de l’argent peut être délicat, mal vu ou mal interprété dans certaines familles. Et pourtant, parfois, un coût de pouce financier est le bienvenu dans les projets de vie à la place d’un cadeau matériel non personnalisé qu’on n’utilisera pas !

Quelques soient l’âge et le moment de vie, les projets sont nombreux ! En voici des exemples :

  • Adopter un animal
  • Acheter des meubles et/ou des appareils électroménagers après un emménagement
  • Organiser un voyage
  • Refaire une pièce dans sa maison,
  • La naissance d’un enfant
  • Partir travailler à l’étranger
  • Vivre sa/ses passions
  • Acheter une voiture ou changer de voiture

Interrogez vos proches pour savoir s’ils ne préféreraient pas ce genre de cadeau. Ainsi, vous serez sûr(e) de ne pas vous tromper 🙂

.

5. Fabriquez vos propres cadeaux !

Et si vous êtes créatif/ve, bricoleur, vous pouvez fabriquer vous-même vos cadeaux ! Le temps passé à la confection du cadeau est un aussi beau geste que le cadeau en lui-même. Quelques idées :

  • si vous êtes doué(e) en photo : offrez un portrait encadré d’un enfant à ses parents ou bien offrez carrément une séance photo à quelqu’un !
  • Si vous tricotez, faites du crochet ou maniez parfaitement une machine à coudre : offrez un vêtement (pull, robe, écharpe, bonnet, gants…) ou du linge de maison (nappe, napperon, couverture…)
  • Si vous êtes amoureux du bois : optez pour la confection d’un cadre, d’un objet de déco, d’un meuble !

Ma mère m’a récemment offert des carrés démaquillants qu’elle a cousus elle-même. Je les adore, le tissu est joli et c’est une attention qui m’a touchée :

Coton en tissu fait maison

Les idées, tutos, vidéos de DIY ou do it yourself sont très à la mode en ce moment. Les épingles sur Pinterest se multiplient de jour en jour, notamment à l’approche de Noël !

Comment trouver des idées de cadeaux personnalisés ?

1. Faites appel à votre mémoire !

Réfléchissez aux centres d’intérêts, aux passions, aux activités (sportive, musicale, artistique, etc.) de la personne et essayez de vous remémorer des phrases comme « j’aimerais bien faire ça un jour » ou « ah oui cette activité a l’air chouette ! » qu’elle aurait pu prononcer une fois en votre présence, au cours de l’année. Méthode parfois un peu difficile à appliquer car quand on est accaparé par ses propres pensées, ses contraintes, on ne fait pas toujours attention à ce que disent les gens…

.

2. Faites appel à votre observation !

Durant les mois d’octobre et novembre, si vous voyez votre famille, poussez les discrètement à faire un tour dans les magasins et repérez ce que les personnes regardent. Je rends souvent visite à ma famille aux vacances de la Toussaint et comme ma sœur, ma mère et moi on aime bien flâner dans les magasins, c’est le moment idéal !

.

3. Faites appel à votre écoute et à votre sens de la subtilité !

Faites parler votre entourage sur ses envies et écoutez-le attentivement. Les gens vous donnent souvent des idées sans s’en rendre compte en évoquant ce qu’ils aimeraient avoir, l’activité qu’ils aimeraient faire. « Tiens, ça serait bien de changer ceci », « si on pouvait faire cela », « j’irai bien voir untel en spectacle mais je n’ai pas le temps d’acheter les places ». Par contre, mieux vaut ne pas utiliser cette méthode après le 20 décembre ou ils se douteront de quelque chose, à moins que vous soyez très subtile dans la manière de poser les questions !

.

4. Profitez de toutes les occasions !

N’oubliez pas non plus, que le dernier vendredi de novembre c’est le Black Friday. Je ne suis pas forcément pour ce genre d’événement qui pousse à la (sur)consommation mais il reste pratique, en fonction des cadeaux que vous souhaitez offrir ou des promo sur lesquelles vous tombez. Parfois on a des idées géniales qui ne rentrent pas dans notre budget. Là, c’est l’occasion de pouvoir s’accorder un peu plus de folie !

Il constitue aussi une sorte de deadline je trouve pour toutes les personnes qui commandent les cadeaux sur internet : pensez aux délais de livraison ! Tous les sites ne proposent pas forcément une option « livraison express » spéciale Noël, il serait dommage que le cadeau arrive le 26 décembre…

Cadeaux et papier cadeau

Enfin, je ne peux pas parler cadeau de Noël sans parler emballage ! Oubliez le papier cadeau ! Certes, les papiers cadeau sont beaux, certes ils font partie de la féérie de Noël mais quel gâchis d’argent et de ressources d’acheter du papier uniquement pour le déchirer ensuite, vous ne trouvez pas ?

Là encore, les astuces pour ne pas acheter de papier cadeau sont nombreuses. Le but est de réutiliser ce que vous avez déjà certainement chez vous ! Vous pouvez utiliser par exemple :

  • des feuilles de brouillon
  • du linge de maison : torchons, serviettes, taies d’oreiller, etc. (cette astuce est effectivement plus facile à mettre en œuvre si vous fêtez Noël chez vous !)
  • des journaux
  • des magazines
  • des chutes de tissu
  • des cartes/affiches (carte routière, affiche publicitaire…)
  • des boîtes à chaussures
  • cartons d’emballage en tout genre

Si vous en avez l’envie et le temps, vous pouvez décorer les boîtes à chaussure et les cartons en collant des images, des dessins, du papier peint, du tissu… C’est une activité de travaux manuels chouette à réaliser avec vos enfants pour les faire patienter jusqu’à Noël !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

+ de 50 idées de cadeaux de noel pour toute la famille

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Valeria_Aksakova pour Freepik

Photo des cotons démaquillants : photo de Céline

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#noel #cadeaudenoel #cadeauxdenoel #cadeau #ideecadeau #ideecadeaupourmafemme #ideecadeaupourmonmari #ideecadeaupourmesenfants #offrir #offriruncadeau #faireuncadeau #sapin #aupieddusapin #cadeaupersonnalise #trouverlecadeau #petitcadeau #groscadeau #budget #petitbudget

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

8 astuces pour bien répartir les tâches ménagères

8 astuces pour bien répartir les tâches ménagères

Lasse de gérer les tâches ménagères ?

Vous souhaiteriez une répartition plus équilibrée ?

Les tâches ménagères, c’est LE nerf de la guerre dans un couple ou dans une famille. Qui s’occupe de vider le lave-vaisselle ? Qui gère le linge ? Qui passe l’aspirateur ou sort les poubelles ?

 Cela peut être  une source inépuisable de conflits qui peuvent s’envenimer si personne ne prend les choses en main.

Dans cet article, découvrez des conseils pour mettre en place une répartition équilibrée et éviter les tensions. Et n’hésitez pas à partager vos propres conseils en commentaires !

Comment trouver un juste équilibre dans le partage des tâches ?

1. Faites un inventaire

Commencez par lister toutes les tâches ménagères de la maison. Puis listez les personnes qui s’en occupent et la fréquence de la tâche. Cela vous donnera une vision d’ensemble sur l’équilibre ou non de la répartition. Cela vous permettra d’exposer de manière factuelle la situation aux membres de votre famille.

Pour vous aider, voici le tableau Excel que j’ai constitué avec l’Homme.

 .

2. Discutez-en ensemble de manière sereine

Les tâches ménagères ne constituent pas l’occupation la plus enthousiasmante. Elles sont souvent source de conflits parce qu’elles sont vécues comme une contrainte subie par l’un ou par l’autre des membres du couple ou de la famille. Et c’est souvent quand les tensions ont déjà éclaté que la discussion s’impose. Quand l’agacement et les frustrations ont déjà pris le dessus.

Vous devrez donc ouvrir le dialogue de la manière la plus sereine possible pour que chacun se sente écouté. Privilégiez un moment de détente, le week-end, à table par exemple. .

3. Répartissez les tâches en conscience

Vous n’avez rien contre le fait de cuisiner alors que votre conjoint préfère faire les courses ? Votre aîné est d’accord pour passer l’aspirateur et la cadette aime arroser les plantes ? Pourquoi ne pas répartir les tâches en fonction des préférences de chacun, tout en trouvant un juste équilibre ? En discutant, on finit toujours par trouver un terrain d’entente !

Une fois que vous vous êtes mis d’accord sur la répartition, mettez votre liste à jour et affichez-là quelque part où tout le monde peut la voir, sur le frigo par exemple. Cela permet à chacun de se responsabiliser.

 .

4. Plutôt tâches fixes ou planning qui change ?

De notre côté, nous avons préféré nous répartir les tâches de manière fixe. Par exemple : lui la vaisselle et la tenue des comptes, moi le linge et le repassage. Pour le ménage à 2 : lui l’aspirateur et les sanitaires et moi la poussière et la serpillère.

Vous pouvez aussi choisir de créer un planning pour partager les taches à tour de rôle. Une semaine aspirateur et vaisselle pour l’un, pendant que l’autre s’occupe du jardin et des poubelles, la semaine suivante on inverse, etc.

A vous d’établir la routine de la famille de sorte à ce qu’elle ne génère pas de frustrations.

Pourquoi faut-il aussi prendre du recul sur le sujet ?

5. Soyez bienveillant(e)

Il est facile de vous laisser envahir par l’agacement en voyant que l’autre semble désinvolte avec sa liste de tâche : des chaussettes sales qui traînent dans la chambre, une poubelle pleine pas sortie, des toilettes pas propres…

Mais si vous laissez les émotions négatives prendre le dessus, vous risquez de dire les choses d’une manière désagréable. Que vous souhaitiez exprimer une frustration ou une demande, il est toujours mieux de le faire avec bienveillance. En effet, un « mon chéri, peux-tu sortir la poubelle s’il te plaît ? » vaut toujours mieux qu’un « bon sang, t’as toujours pas sortie la poubelle ?! Tu sens pas que c’est pire que tes chaussettes ? ».

Très facile à dire, pas facile à appliquer quand on est fatigué(e) de sa journée ou de sa semaine !

 .

6. Lâchez prise sur la manière de faire

Je ne sais pas vous, mais moi, je dois apprendre à lâcher prise. Pourquoi ? Parce que, même si je suis contente d’être délestée de certaines tâches, j’ai du mal à accepter qu’elles ne soient pas faites à ma manière… Tout simplement car l’Homme fait autrement. Et j’admets que j’ai tendance à le lui reprocher… Que voulez-vous, on a des habitudes bien ancrées, quand on a vécu seule pendant 10 ans !

On parle souvent de l’inégale répartition homme/femme des tâches ménagères. Mais il y a aussi une satisfaction personnelle à voir les choses faites comme on le souhaite, non ? Un homme a tendance à se satisfaire de voir la tâche faite, de quelque manière que ce soit, alors qu’une femme aime que ce soit fait comme elle le souhaite elle… C’est pareil chez vous ?

 7. Acceptez de ne pas avoir le même degré de tolérance

Tout comme vous n’avez sans doute pas la même manière de faire que votre conjoint(e), vous n’avez sans doute pas le même degré de tolérance non plus. Je suis régulièrement agacée de voir que l’Homme ne monte pas le linge repassé et plié, que je laisse exprès attendre à côté de l’escalier… et je finis par le monter moi, pour éviter qu’il traîne plus longtemps. Par contre, j’admets être capable de laisser traîner la vaisselle sale parce que je déteste la faire. Or, l’Homme, lui, déteste la voir traîner et la fait dès qu’il la voit, même s’il s’agit de la vaisselle de mon repas le midi quand je suis en télétravail.

Acceptez de ne pas avoir le même degré de tolérance et de ne pas faire à la place de l’autre, évite d’alimenter les conflits.

 .

8. Commencez votre journée par une routine tâches ménagères

Quoi de plus agréable que de rentrer le soir dans une maison rangée et propre ?  C’est la raison pour laquelle, j’ai une routine matinale. En semaine, je vais ranger ce qui traîne avant d’aller travailler. Et le samedi matin, nous faisons le ménage. Une fois le petit déjeuner terminé, c’est parti pour lancer une machine et faire un ménage rapide et efficace afin de pouvoir ensuite profiter du week-end ! Je partage avec vous mes conseils ici

Le plus difficile avec les tâches ménagères, c’est de trouver la motivation. Je suis d’accord, on est mieux assis(e) dans son canapé qu’en train de faire la vaisselle ou de nettoyer les toilettes ! Plus vous procrastinerez, moins vous aurez envie de vous y mettre et les tâches vont s’accumuler.

 En conclusion

Pour établir une bonne entente sur la gestion des tâches ménagères chez vous, vous l’aurez compris, l’équilibre entre les membres de la famille est la clé, côté organisation ! Mais il faut aussi arriver à prendre du recul pour que tout se passe au mieux.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

bien répartir les taches ménagères

Crédit photo :

Photo de couverture : designed by Freepik

Gif : giphy.com

.

Hastags-clé :

#ménage #tâchesménagères #tachesmenageres #fairelemenage #serpillière #aspirateur #lessive #fairelalessive #passerlaserpilliere #chargementale #sujetdedispute #querelledecouple #organiserlemenage #organisationmaison

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

4 lectures inspirantes pour l’été

4 lectures inspirantes pour l’été

Vous êtes à la recherche de livres à glisser dans votre valise avant de partir en vacances ? En plus d’un ou deux « romans de plage », vous avez envie de lectures inspirantes ? Vous êtes en plein questionnement sur votre vie ?

Dans cet article, je partage avec vous 4 belles références en développement personnel :

  • Les quatre accords Toltèques
  • Éloge de la lenteur 
  • L’Art de la confiance en soi, ce que les femmes devraient savoir
  • Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

Les vacances d’été sont idéales pour prendre du recul et vous poser les bonnes questions sur votre vie. Que ce soit sur la plage, au bord d’un lac, sur un transat dans votre jardin ou bien dans votre canapé, prenez le temps de savourer ces livres et l’apaisement qu’ils ne manqueront pas de répandre en vous !

Bonne lecture !

.

Les quatre accords Toltèques

4-accords-tolteques

Ce livre de Don Miguel Ruiz est un puissant livre de développement personnel, peut-être le plus puissant de tous. Plus vous aurez envie d’évoluer dans votre quête identitaire et plus vous vous rendez compte qu’on a beau vivre en société, chaque personne vit dans son propre monde. Même votre conjoint, vos enfants, votre mère ou encore votre frère. Il n’y a pas un monde par famille mais un monde par personne.

La force des 4 accords Toltèques expliqués simplement par Don Miguel Ruiz est de révéler comment vivre bien avec vous-même et avec les autres. Il met en avant les croyances limitantes qui nous empêchent d’avancer, d’évoluer en nous et avec les autres. Il montre très simplement comment on peut se libérer du conditionnement collectif pour ne plus souffrir inutilement.

Ces 4 accords sont tirés des enseignements des chamans mexicains, issus de la tradition Toltèque et vous conseillent :

  • Que votre parole soit impeccable
  • Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
  • Ne faites pas de suppositions
  • Faites toujours de votre mieux

Comme le reconnait l’auteur, il faut beaucoup de volonté pour respecter ces accords au quotidien mais si vous y parvenez, vous acquerrez votre pouvoir personnel et créerez votre paradis sur terre. Au-delà de la dimension ésotérique, qui peut parfois rebuter, il s’agit d’un véritable guide pour vous comprendre et comprendre le monde. Si vous êtes passé(e) à côté, malgré les 4 millions d’exemplaires vendus dans le monde, ou que vous n’avez jamais pris le temps de le lire, je vous le conseille vivement !

Éloge de la lenteur 

eloge-de-la-lenteur

« Éloge de la lenteur » est un titre qui interpelle à l’heure où la société demande d’être perfomant(e) sur tous les plans (travail, famille, vie sociale, etc.) !

La slow life, en réponse à la culture dominante de la rapidité, est un mouvement qui monte en puissance et Carl Honoré s’attelle à en illustrer les différentes formes.

Il invite à reconsidérer la lenteur comme source de bien-être, comme mantra apaisant. Il montre qu’il n’est pas trop tard pour arrêter de courir, d’anticiper, de nous mettre une pression quotidienne au détriment de notre vie, de notre famille, de notre entourage que nous négligeons pour gagner du temps. Alors que la vitesse et l’obsession du gain du temps caractérisent la vie moderne, ce livre donne parole à la vague de contestation qui monte. Cette vague qui souhaite nous réapprendre à vivre, à mieux vivre. Carl Honoré explique qu’il faut trouver un juste équilibre dans son rythme et faire de preuve de vitesse, si besoin, au moment opportun et non à chaque instant du quotidien.

C’est une lecture idéale pendant les vacances, période pendant laquelle on prend le temps de ralentir. Pourquoi ne pas en profiter pour mettre en place de nouvelles habitudes de vie ?

L’Art de la confiance en soi, ce que les femmes devraient savoir

art-de-la-confiance-en-soi

J’ai dévoré et adoré ce livre ! Katty Kay et Claire Shipman sont 2 journalistes américaines influentes, spécialisées en politique et en économie. Elles ont enquêté sur les causes culturelle, sociologique, psychologique, scientifique, génétique du manque de confiance en soi récurrent chez les femmes. Elles ont interviewé des personnalités féminines influentes aux États-Unis (des femmes PDG, des femmes pionnières dans leur secteur, des femmes sportives de haut niveau, etc.) et se sont rendues compte que, malgré leur poste, chacune de ses femmes rencontrées « paraissaient manquer d’audace et d’une solide confiance en leurs capacités ». Elles en étaient chaque fois étonnées, ne comprenant pas pourquoi ces femmes qui avaient réussi n’avaient pas confiance en elles.

Au fil des pages, elles nous livrent leur retour d’expérience, leur état d’esprit face aux témoignages recueillis et leur déception face au discours rabaissant de certains hommes qu’elles ont rencontrés. Ce livre a un effet reboostant car Katty et Claire nous révèlent comment affronter nos peurs, prendre des risques mesurés pour nous affirmer, développer notre confiance et mettre un terme aux doutes. Elles nous expliquent pourquoi nous n’avons pas confiance et nous montrent comment vaincre ce frein en toute simplicité et en toute sincérité.

Bref, ce livre est à mettre dans les mains de toutes les femmes ! Son écriture est fluide, ses conseils avisés. On a presque l’impression d’entendre Katy et Claire nous motiver, nous coacher en le lisant ! Une lecture à ne pas rater !

Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même

blessures-qui-empêchent-detre-soi

Pour arriver à l’épanouissement et être véritablement vous-même, il faut vous connaître dans les moindres détails. Il faut savoir ce qui vous fait agir et réagir. C’est comme ça que vous pourrez bâtir votre confiance en vous (mon combat quotidien !) et donc prendre des risques, sortir de votre zone de confort, tenter de nouvelles expériences qu’elles soient professionnelles ou personnelles
Or, la difficulté, c’est que nombre de vos réactions et de vos schémas de pensée ont été conditionnés pendant l’enfance à travers les expériences vécues, bonnes ou mauvaises.

Lise Bourbeau, fondatrice de la plus grande école de développement personnel au Québec, révèle dans ce livre les 5 blessures fondamentales qui nous régissent : le rejet, l’abandon, l’humiliation, la trahison et l’injustice.

Son but : donner les clés pour reconnaître par quelle(s) blessure(s) nous pouvons être concerné(e) pour arriver à les accepter et à nous en détacher, pour mûrir.
Ce livre est l’occasion de faire une introspection sur les blessures passées dont vous n’avez peut-être même pas conscience pour le moment, et de vous en libérer.

Une très belle lecture vers vous-même.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

4 lectures inspirantes

Crédits photos :

La photo de couverture et les autres photos dans l’article sont la propriété de l’auteur.

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#lecture #lectures #lecturesinspirantes #4accordstolteques #elogedelalenteur #lartdelaconfianceensoi #developpementpersonnel #les5blessuresquiempechentdetresoimeme #donmiguelruiz #carlhonoré #lisebourbeau

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

5 conseils pour prendre soin de votre santé

5 conseils pour prendre soin de votre santé

À quoi pensez-vous quand on parle d’organisation ? Plutôt à la conciliation des contraintes vie pro/vie perso, n’est- pas ? Ou bien aussi à la liste de tâches ménagères à accomplir ou encore à la gestion de votre emploi du temps et de celui votre famille, non ?

C’est effectivement une grande part de l’organisation familiale. Mais vous oubliez quelque chose ! Quelque chose d’essentiel pourtant !

Vous oubliez votre santé ! On a souvent tendance à la mettre de côté au détriment de son travail ou de la santé de ses enfants. On prend rendez-vous pour eux mais pas pour nous. On se dit qu’on le fera plus tard. Vous reconnaissez-vous ?

Quand je parle de santé, je pense aux rhumes et autres maladies hivernales mais aussi et surtout à la santé en tant qu’équilibre entre votre corps et votre esprit. Écoutez-vous votre corps ? Savez-vous reconnaître les signaux d’alerte ? Devinez-quoi. Eh oui votre corps vous parle !

Dans cet article, vous allez découvrir 5 conseils pour que votre santé soit une priorité dans votre to do list !

1. Écoutez votre corps pour faire connaissance avec lui

J’ai écouté il y a peu le témoignage d’une cadre sup’ d’un grand groupe de presse qui parlait de son burn out. Son témoignage a fait écho en moi à une expérience que j’ai vécu en entreprise, lorsqu’elle a parlé de maladie et soulignait la construction du mot : la maladie = l[e] mal a dit.

Notre corps est très loquace lorsqu’on sait l’écouter, il est le premier à dire quand ça ne va pas, avant que la tête conscientise les choses. En plus il a une mémoire et vous le fait savoir.

La connaissance de soi passe aussi par la connaissance de son corps. Il est votre premier outil dans la vie. Il faut donc vraiment l’écouter, faire attention à l’apparition de symptômes, à leur fréquence, à leur intensité, à la cause qui les déclenche

Comment prendre soin des autres si vous ne prenez pas soin de vous ? L’organisation de votre vie de famille passe par votre santé !

equilibre corps et esprit

Laissez-moi vous raconter mon histoire :

Il y a 2 ans, j’ai fait une dépression liée à une situation très difficile au travail. J’ai mis 5 mois à poser des mots sur  ce que je vivais. Le corps, lui n’a pas attendu longtemps. Au bout d’un mois à peine, j’étais victime de bruxisme nocturne. Pour faire simple, je serrais tellement les dents en dormant que je m’étais fait une contracture musculaire dans les joues. Impossible de rire, d’éternuer, de manger certains aliments (pain, cacahuètes, céréales, biscuits, légumes crus etc.) sans ressentir une douleur musculaire fulgurante.

Le bruxisme est une manifestation psychosomatique classique de l’anxiété.

En mai, nous sommes partis en vacances 15 jours avec l’Homme. Trois jours avant la reprise, alors que je fêtais mes 30 ans en famille, j’ai eu les symptômes d’une gastro. De quoi vous pourrir votre anniversaire ! Personne n’était malade autour de moi. La simple idée de reprendre m’avait rendu malade.

 En juin, alors que je venais de voir le médecin du travail qui m’avait permis de mettre un mot sur ce que je vivais, j’ai été victime d’un accident de vélo contre une voiture. Rien de grave sur le coup, surtout des bleus apparents. Sauf que j’ai gardé une séquelle au niveau des cervicales qui, depuis, bloquent mon dos chaque fois que je suis stressée…

Et je ne vous parle pas des insomnies matutinales que j’ai vécues pendant 8 mois, en parallèle de tout ça. Les insomnies sont un signe classique de dépression.

Après 5 mois d’arrêt et de lutte, j’ai obtenu une rupture conventionnelle, nous avons déménagé. Lorsque j’ai cherché du travail et obtenu un poste, je me suis fracturée le petit orteil une semaine avant de commencer. La blessure bête par excellence : j’ai tapé l’orteil contre le pied du canapé. Retravailler après ce que j’avais vécu m’angoissait tellement que cette blessure n’est pas une coïncidence. J’ai donc fait ma prise de poste en béquille. L’interprétation n’est pas difficile à trouver : j’avais besoin de soutien dans ce cap à franchir.

2. Pratiquez-vous les médecines douces ?

L’OMS recense plus de 400 pratiques dont les plus reconnues sont l’ostéopathie, l’acupuncture, l’hypnose, la sophrologie, la naturopathie, l’aromathérapie, le reiki, etc.

Contrairement à la médecine occidentale qui a une approche curative et « mécanique » du corps, elles s’inscrivent dans une approche holistique. Elles s’occupent de vous en tant que tout : une personne formée d’un corps et d’un esprit.

S’en tenir à des symptômes physiques permet certes de les soigner mais est réducteur. Nous sommes bien plus qu’une somme d’organes ! C’est pourquoi les médecines douces, quelle que soit la pratique, s’intéressent autant aux symptômes qu’aux émotions ou à l’environnement. Souvent jugées comme incertaines ou inefficaces car elles sont très empiriques, elles sont pourtant très utiles ! L’approche préventive les inscrit dans la durée et en fait une réponse idéale pour votre qualité de vie : douleurs chroniques, maux de dos, migraines, stress, anxiété, dépression…

Elles détoxifient  corps et le mental. Retrouver un équilibre entre le physique et le psychique permet de rendre à votre corps sa pleine capacité à se régénérer naturellement, à se soigner lui-même.

Si vous souhaitez en savoir plus ou trouver un praticien sérieux et qualifié, je vous conseille d’utiliser la plateforme de médoucine.

C’est à la fois un réseau de thérapeutes et une plateforme de prise de rendez-vous. Elle recense actuellement 1 000 thérapeutes en France métropolitaine. Médoucine est vigilant sur les avis des patients, leur sécurité,  la qualité de formation des praticiens et le fait que chacun corresponde à la charte déontologique définie.

3. Ne négligez pas les visites chez le podologue !

J’ai appris à mes dépens qu’il ne faut pas non plus négliger le podologue !

En plus d’une approche corps et esprit pour garder la forme, une analyse biomécanique régulière est indispensable. En effet, une blessure peut parfois en déclencher une autre de fatigue ou de compensation.

Pour la petite histoire, une entorse au pied droit m’a déclenché une tendinite au pied gauche par pure compensation ! Sans m’en rendre compte, j’avais modifié ma démarche pour protéger mon pied droit… Résultat, lors d’une visite chez le podologue, j’ai appris que je boitais et que ça avait déstructuré mon corps : pieds, genou, bassin, cervicales… et hop c’était partie pour des semelles et des séances d’ostéopathie…

4. Prenez le temps de prendre rendez-vous et de vous y rendre !

Nombreux sont les médecins de toute spécialité à être présents sur doctolib, cela facilite grandement la prise de rendez-vous comparé à ce temps perdu à attendre qu’une secrétaire médicale décroche le téléphone ! La prise de rendez-vous est devenue une formalité ! Profitez de ce temps gagné 😉 et si votre médecin est un(e) irréductible du secrétariat, faites de la prise de rendez-vous une priorité. Si nécessaire, faite une pause sur votre temps de travail pour vous isoler pendant que vous attendez qu’on vous réponde.

Et une fois que vous avez pensé à prendre rendez-vous, surtout ne ratez pas votre créneau ! S’il le faut, partez un peu plus tôt du travail ou arrivez plus tard le matin si cela vous permet d’avoir un créneau plus rapidement. Le management par la culpabilité, surtout sur les horaires, fonctionne du tonnerre sur bon nombre d’entre nous (j’ai souvent eu l’occasion de remarquer que cela fonctionnait beaucoup sur les femmes). Ne laissez pas votre responsable ou des collègues vous faire culpabiliser parce que vous allez vous occuper de votre santé !

5. Ne mettez pas le sport de côté, adaptez votre activité

femme qui fait du yoga

Une blessure n’est pas une excuse pour ne pas/plus faire de sport. Ce n’est pas parce que vous vous êtes foulé une cheville au badminton, fait les croisés au ski, une entorse du poignet au volley ou bien fracturé l’avant-bras à cheval qu’il faut revendre vos équipements !

Le sport est bon pour votre santé. Ne pas pratiquer d’activité physique est pire que de se blesser en en faisant ! Tous les sports ne sont pas forcément adaptés, bien sûr, mais c’est en habituant votre corps à être sollicité, qu’il va se muscler, se renforcer. C’est de la prévention. Avec mes entorses de cheville à répétition, je suis très contente de faire du body balance car ce sport fait travailler l’équilibre et la proprioception. La piscine et le vélo sont souvent conseillés car ce sont des sports durant lesquels on ne porte pas son propre poids.

Saviez-vous qu’il est fortement recommandé aux personnes qui souffrent de maux de dos de faire de la randonnée ?

Parlez-en avec votre médecin traitant ou votre ostéo. Le sport est indispensable pour un corps en forme, je vous assure ! Pour rien au monde je ne me passerai de ses bienfaits 😉

En conclusion

Pour prendre soin de votre famille, il faut avant tout prendre soin de vous. Faire du sport pour vous détendre, vous relaxer et vous renforcer, tout en faisant attention aux signaux que votre corps vous lance sont la meilleure manière de rester en forme et serein(e) face aux obstacles vous rencontrerez.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

organiser sa santé

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Pressfoto pour Freepik

Photo de la jeune femme s’étirant : designed by Racool_studio pour Freepik

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#sante #soccuperdesasante #bienetre #equilibre #equilibrecorpsesprit #prendresoindesoncorps #prendresoindesoi #soccuperdesoi #etreenforme #forme #fairedusport #organisation #organisationsante #prendresoindesafamille

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

4 recettes de pâtisserie faciles et gourmandes

4 recettes de pâtisserie faciles et gourmandes

Rien de tel pour se changer les idées que de faire de la pâtisserie !

C’est une de mes activités favorites quand je suis à la maison (après le rangement ;).

Dans cet article, je partage avec vous les 4 recettes de biscuit et gâteau que j’adore cuisiner :

  • Les mi-cuits au chocolat
  • Les cookies
  • Les madeleines
  • Le moelleux rhum-ananas

Aller, hop, enfilez votre tablier et c’est parti !

.

1. Mi-cuits au chocolat

Pour 6 mi-cuits

Cuisson : 10 minutes à 240° C

Ingrédients :

  • 4 œufs
  • 150 g de chocolat + 12 carrés
  • 80 g de beurre
  • 90 g de sucre
  • 2 cuillères à soupe de farine

Étapes :

1. Faites fondre les 150 g de chocolat cassé en morceaux et le beurre coupé en dés au bain-marie ou au micro-onde.

2. Dans une jatte, fouettez les œufs et le sucre, incorporez la farine tamisée puis le mélange chocolat-beurre.

3. Versez la moitié de la préparation dans des moules à muffin, au préalable beurré. Dans chaque moule, ajoutez 2 carrés de chocolat au milieu puis recouvrez du reste de préparation et enfournez 10 minutes.

4. Une fois cuits, laissez reposer les mi-cuits 5 bonnes minutes et démoulez-les délicatement, coulant garanti !

Astuces :

  • Cette recette se décline avec les 3 chocolat, noir, au lait ou blanc. Ajustez la quantité de sucre en fonction du chocolat ! Vous pouvez également utiliser un chocolat pour la pâte et un autre pour le coulant : exemple, chocolat noir et coulant au chocolat blanc 😉
  • Pour rehausser le parfum du chocolat, rien de tel qu’une pincée de sel ! Vous pouvez aussi utiliser du beurre salé dans la recette ou parsemer les gâteaux de fleur de sel au moment de servir

2. Recette des cookies

Pour une vingtaine de cookies

Cuisson : 10 minutes à 180° C

Ingrédients :

  • 1 œuf
  • 75 g de sucre blanc
  • 100 g de cassonade
  • 1 pincée de sel
  • 100 g de beurre
  • 225 g de farine
  • 150 gr de pépites de chocolats

Étapes :

1. Dans un saladier, blanchissez le beurre ramolli avec le sucre et la cassonade. Ajoutez l’œuf, la pincée de sel et mélangez.

2. Ajoutez les pépites de chocolat puis la farine et mélangez bien à la spatule tant que c’est possible puis avec vos mains pour obtenir une grosse boule de pâte.

3. Sur une plaque de cuisson, façonnez vos cookies puis enfournez et laissez cuire pendant 10 minutes.

Astuces :

  • Vous pouvez varier le chocolat selon vos envies : noir, au lait ou blanc ! et si vous n’avez pas de pépites sous la main, vous pouvez couper en petits morceaux une tablette avec un bon couteau de cuisine. De mon côté, je n’achète jamais de pépites car toutes les marques les font payer un prix d’or quand on rapporte le prix au kilo ! Acheter une tablette et la couper soi-même est bien plus rentable !
  • Vous pouvez ajouter des oléagineux : amandes, noisettes, noix, noix de pécan, noix de macadamia… L’astuce est de les couper en morceaux et de les torréfier quelques minutes à la poêle sans matière grasse. La torréfaction est un exhausteur de goût. Attention à bien la surveiller car les oléagineux brûlent très vite.

3. Recette des madeleines

Pour une trentaine de  madeleines

Cuisson : 15 minutes à 180° C

Ingrédients :

  • 225 g de farine
  • 175 g de sucre
  • 100 g de beurre
  • 4 œufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • vanille

Étapes :

1. Dans un saladier, battez les œufs et le sucre jusqu’à ce que ce dernier soit entièrement fondu. Ajoutez la farine et la levure tamisée puis le beurre fondu.

2. À l’aide d’une poche à douille ou d’une cuillère à soupe, remplissez chaque moule au 3/4.

3. Enfournez pendant 10 minutes à 180 ° puis laisser refroidir avant de démouler.

Astuces :

  • Vous pouvez aromatiser la pâte avec de la vanille ou de l’eau de fleur d’oranger.
  • Vous pouvez glacer une partie de chaque madeleine avec du chocolat 😉

4. Recette du moelleux rhum-ananas

pour 8 à 10 personnes

Cuisson : 45 minutes à 180° C

Ingrédients :

  • 1 pot de yaourt nature
  • 2 pots de sucre
  • 3 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillés
  • 1 sachet de levure chimique
  • ½ pot d’huile de tournesol
  • 3 pots de farine
  • 1 boîte d’ananas en tranche
  • 5 cl de rhum

Étapes :

La base de cette recette est le gâteau au yaourt de ma grand-mère 🙂

1. Dans un saladier, versez le yaourt, le sucre et les jaunes d’œuf (versez les blancs d’œuf dans un autre saladier pour les monter en neige). Mélangez.

2. Ajoutez ensuite la farine et la levure, remélangez et délayez avec l’huile. Ajoutez les 5 cl de rhum.

3. Montez les blancs en neige puis incorporez-les à votre préparation.

4. Beurrez ensuite un moule à manqué, répartissez les tranches d’ananas dans le fond puis versez un peu de jus dans votre pâte.

5. Versez enfin votre pâte dans le moule et enfournez pendant environ 45 minutes à 180°.

6. Lorsque le gâteau est cuit, retournez-le sur un plat pour que les tranches d’ananas se retrouvent sur le sommet.

Astuce :

La quantité du rhum est à adapter en fonction de vos goûts ! Je vous ai écrit 5 cl pour que vous ayez une quantité de référence mais je ne mesure jamais, je fais au pif !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

recettes de pâtisserie gourmandes et faciles

Crédits photo :

Photo de covuerture : designed by azerbaijan_stockers pour Freepik

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#recette #recettes #patisserie #pâtisserie #gâteau #gateaux #biscuits #cookies #madeleines #cuisiner #fairedelapatisserie #oeuf #farine #sucre #beurre #ingredients #four #cuisson #pâte

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Comment télétravailler efficacement ?

Comment télétravailler efficacement ?

Période de confinement oblige, le télétravail a le vent en poupe !

Toutefois, vous êtes nombreuses et nombreux à ne pas avoir attendu ce contexte sanitaire exceptionnel pour tester cette forme de travail de plus en plus répandue. Que vous soyez salarié(e) avec des accords de télétravail en place dans votre entreprise ou bien freelance ou étudiant, le home office possède certains avantages mais pas que !

Pour éviter de tomber dans les travers de la procrastination et de la perte de motivation, voici 7 astuces à mettre en place pour télétravailler efficacement.

.

.

Établissez un cadre physique et un cadre mental

1. Instaurez des routines

Ce n’est pas parce que vous travaillez de chez vous qu’il ne faut pas avoir un rythme défini. Ce rythme construit le cadre de votre journée de travail. Pour cela, rien de tel que de créer des routines.

La première est de respecter votre routine matinale habituelle. Que vous vous rendiez au travail ou que vous télétravailliez ne doit rien changer. Pour moi, c’est petit-déjeuner en publiant mon post du jour sur les réseaux sociaux, toilette et hop je saute dans une tenue décontractée. Surtout, pas de pyjama !  En effet, rester en pyjama ne vous met pas dans un état d’esprit productif. Respecter la même routine indique à votre cerveau une coupure entre vie privée et début de la journée de travail.

La 2e routine consiste à prendre votre pause-déjeuner à heure fixe. Depuis que je suis étudiante, j’ai pris l’habitude de manger vers 13h. Je m’arrête vers 12h45, je prépare mon repas et je mange devant un épisode de série. En télétravail, j’ai tendance à faire beaucoup moins de pause qu’en entreprise : pas de collègue pour raconter une blague, pas de visite au bureau, personne pour demander « tu peux venir 5 minutes voir ça ? ». Bref aucune interruption. Par conséquent, la pause-déjeuner est essentielle pour déconnecter et être à nouveau efficace l’après-midi.

Enfin, 3e routine, essayez de ne pas faire déborder votre journée de travail sur votre soirée. Il est très tentant de vous dire que vous voulez terminer le dossier sur lequel vous êtes avant d’éteindre et de fil en aiguille, les dizaines de minute passent et vous êtes toujours en train de travailler alors que vos enfants sont à table (merci à votre moitié d’avoir géré !). Auto-disciplinez-vous, respectez-vous et votre famille. Être investi(e) dans votre travail est tout à votre honneur mais il y a un équilibre vie professionnelle/vie personnelle à trouver, encore plus dans le home office.

.

2. Créez-vous un espace bureau

Que vous travailliez régulièrement ou occasionnellement chez vous, il est essentiel de vous créer un endroit dédié, où vous êtes bien installé(e). Cela signifie une chaise, une table et dans l’idéal une pièce à part. On oublie le télétravail avachi(e) dans le canapé ! D’abord car vous serez tenté(e) d’allumer la télé (si si, je vous vois venir !) et ensuite car vous serez mal assis(e) et que votre posture est tout aussi importante que votre concentration ! On passe déjà beaucoup de temps assis(e) devant un ordinateur, n’augmentez pas le risque d’avoir des problèmes de dos  !

Bref, votre espace de travail compte dans votre efficacité. Marquer une différenciation avec le reste de la maison permet de faire une réelle coupure lorsque la journée est terminée. Si vous avez une pièce bureau, parfait. Veillez seulement à ce que le bureau en lui-même soit bien dégagé et que vous ayez la place de poser votre ordinateur et vos dossiers à côté sans vous sentir oppressé(e) !  Si vous n’avez pas de bureau, utilisez la table à manger. Et si vous êtes 2 à télétravailler, rien de tel que les écouteurs et une musique relaxante pour vous concentrer sur vos tâches !

Résistez à la tentation et à la procrastination

1. Télétravail : oubliez la télévision !

Quand je parle télétravail avec mon entourage, j’ai l’impression que le pire ennemi du télétravail est la télé…vision ! Très tentant de l’allumer et de passer des heures devant Netflix plutôt que dans vos dossiers, non ? Justement, oubliez la télévision pendant que vous télétravaillez ! Même si vous vous dites que c’est pour avoir un fond sonore derrière car vous n’aimez pas le silence, cela amoindrira votre concentration et vous serez moins efficace.

Le préfixe « télé » est bien commun aux 2 mots car il vient du grec ancien τῆλε qui signifie « loin ». Toutefois, c’est le seul rapprochement que vous pouvez vous autoriser entre ces 2 réalités !

 .

.

2. Les sources de distraction

Netflix et la télé ne sont pas les seules sources de distraction. Elles peuvent se cacher derrière la machine à lancer et à étendre, les courses à faire, un magazine qui vous fait de l’œil… Les sources de distraction vous entourent et il est facile de céder et de vous éloigner de vos obligations professionnelles.

Pour éviter cela, préparez 2 listes :

  • Une liste des dossiers à traiter par ordre de priorité : visualiser vos missions vous permettra de savoir exactement ce que vous avez à faire dans la journée et le temps que cela prendra.
  • Une liste des éléments perturbateurs, toutes ces choses que vous avez envie de faire parce que vous êtes chez vous (qu’elles soient source de plaisir ou gain de temps). Programmez-les ensuite dans votre planning, dans les moments de pause. Vous aurez ainsi la conscience apaisée : ces distractions ne viendront pas vous déconcentrer car vous les aurez intégrées à votre journée.

.

.

3. Faites des pauses

Si vous sentez que vous tournez en rond, n’arrivez pas à avancer sur un sujet car votre esprit est ailleurs ou que vous avez un coup de mou, stop ! Faites une pause ! Il n’y a rien de pire que de rester assis(e) devant son ordinateur et regarder les minutes défiler ! Levez-vous, faites quelques pas, aller boire de l’eau, ouvrez la fenêtre, bref soufflez ! Ce n’est pas en vous auto-flagellant sur votre inefficacité que vous la retrouverez ! Faire une pause n’est pas du temps perdu si cela vous permet d’être plus produtif/ve ensuite !

Télétravail pendant le confinement

1. Comment vous organiser avec des enfants en bas âge ?

Lorsque vos enfants sont petits, difficile pour eux de comprendre pourquoi vous êtes là mais ne vous occupez pas d’eux. Si votre conjoint(e) ne télétravaille pas, laissez-le gérer les enfants et la maison. Cela vous permettra de vous concentrer sur votre travail. Faites des pauses toutes les heures ou heures et demie pour prendre le relai pendant 20 à 30 minutes. Ainsi votre conjoint(e) pourra souffler pendant que vous vous changerez les idées.

Si votre conjoint est aussi en télétravail, avez-vous pensé à expliquer la situation à vos responsables respectifs ? Il serait peut-être mieux que vous fassiez chacun une demi-journée de télétravail alternativement.

Surtout, ne culpabilisez si vous n’êtes pas aussi productif/ve que vous souhaiteriez ! La période est particulière et il est difficile de rester concentré(e) toute la journée dans vos dossiers quand votre famille est dans la pièce d’à côté !

2. Comment vous organiser avec des enfants à partir de 6/7 ans environ ?

Si, en revanche, vos enfants ont 6 ou 7 ans, ou plus, vous pouvez organiser la journée en famille. Mettez en place, ensemble, des plages horaires fixes : pour votre télétravail, pour l’école à la maison et pour les activités plaisir communes. Construisez un emploi du temps jour après jour que vous pouvez afficher sur le frigo à la vue de tous. Expliquez-leur bien les règles : ils ne doivent pas vous déranger lorsque vous travaillez. De fait, si vous étiez au bureau, ils ne vous verraient pas. Expliquez-leur que ce confinement est une chance de passer plus de temps avec eux temps (pas de trajets ! Ni bouchon ; ni grève des transports en commun !) mais qu’il y a des contreparties. Il y a des moments où ils devront s’occuper sans vous.

En conclusion

.

Télétravailler a de nombreux avantages mais aussi des inconvénients qu’il ne faut pas négliger ! Être efficace en home office requiert une grande auto-discipline. C’est la raison pour laquelle cela ne correspond pas à toutes les personnalités. Si vous êtes amené à télétravailler pour la première fois, en cette période de confinement, soyez indulgent(e) avec vous-même. Le contexte est particulier, les conditions de travail pas idéales, ne vous découragez pas !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

comment télétravailler efficacement ?

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Parents et enfant en télétravail : designed by Freepik

Gifs : Giphy.com

.

Hashtags-clé :

#teletravail #teletravailler #télétravail #télétravailler #homeoffice #travaillerdechezsoi #workathome #confinement #nouvelleformedetravail #travailleralamaison #travailler #commenttélétravaillerefficacement #teletravaillerefficacement #restercontré #concentration #productive #productif #productivite

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !