Le rangement : une forme de thérapie

Le rangement : une forme de thérapie

Avez-vous remarqué combien les livres, les magazines ou les émissions de télé sur le rangement et l’organisation se multiplient ? Coïncidence ? Eh bien non ! C’est tout simplement parce que prendre le temps de ranger permet de vivre mieux ! C’est donc une bonne chose qu’on en parle de plus en plus 🙂

Vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête passe par le fait de vous sentir bien chez vous. L’environnement a un impact considérable sur l’équilibre corps/esprit. Mettre de l’ordre chez vous permet de voir plus clair en vous-même.

Aller, passons à la pratique !

Le rangement : source de bien-être

1. Le désordre entraîne stress et baisse de l’estime de soi

Vivre dans le désordre vous amène rapidement à vous sentir submergé(e) par les objets et les tâches à accomplir. Notre esprit n’y est pas hermétique ! Saviez-vous que le désordre est une des causes de dispute les plus fréquentes dans le couple et dans les familles ? De plus, une fois le désordre installé chez vous, vous pouvez ne plus oser inviter votre famille ou vos ami(e)s, par crainte d’être jugé(e). Vous voyez moins de monde, vous avez une vision négative de vous-même, êtes fatigué(e) par votre environnement et par les querelles avec votre conjoint(e). Et ce stress se cumule avec le stress professionnel. Les émotions négatives ainsi que le manque d’énergie vous envahissent. Attention, car ce cercle vicieux peut très vite s’installer…

 .

.

2. Ranger apaise

Le fait de répéter rythmiquement un geste, un mouvement – ranger un placard, plier du linge, remettre des objets à leur place, etc. – a un pouvoir antistress. Si si, je vous assure, ça calme les nerfs ! Vous vous immergez dans votre activité qui ne demande ni concentration ni calcul stratégique ni réflexion profonde. Et quand vous voyez le travail accompli (car ranger est véritablement très visuel !), vous vous sentez satisfait(e) et apaisé(e) !

En outre, en ayant rangé, vous vous retrouvez dans un environnement sein, agréable. Cela aussi participe au sentiment d’apaisement !

Pour que le rangement soit efficace, évitez la pollution visuelle visuelle qui attire le regard et fatigue le cerveau.  Comme vous l’expliquait Colette dans son article « Le confort visuel, secret d’un rangement bien-être », mieux vaut privilégier les placards fermés, afin de lisser les surfaces.

Enfin, outre le fait de répéter des gestes qui apaisent et de ne pas vous fatiguer mentalement par de la pollution visuelle, ranger est une source de bien-être car l’air circule plus facilement. Vous vous sentirez mieux physiquement parce que vous respirerez l’air renouvelé (n’oubliez pas d’ailleurs, d’aérer 10 minutes par jour, même pendant l’hiver !) et mentalement parce que vous serez soulagé(e) d’un poids : le désordre !

3. Ranger rassure

On ne s’en rend pas toujours compte mais on noue une relation avec les objets. Ranger, dans le sens remettre un objet à sa place,  a quelque chose de rassurant. Ce n’est pas pour rien que les personnes souffrant de TOC ont parfois pour habitude de vérifier si tout est bien en ordre plusieurs fois.

Pour le psychanalyste Alberto Eiguer, auteur de Votre maison vous révèle. Comment être bien chez soi, la manière dont on range est non seulement le reflet de notre personnalité, mais aussi de nos peurs et de nos conflits intérieurs. La maison est comme une 3e peau (la 1re étant la peau biologique et la 2e le vêtement) :

Il y a une relation sentimentale qui s’affirme dans l’acte de ranger. En plaçant un vêtement dans son placard, on l’intègre à sa vie. Ranger, c’est donner un sens aux objets.

Le rangement : une thérapie pour vous défouler !

1. Rangez pour vous décharger des émotions négatives

Vous avez jamais ressenti cette sensation où, parfois, après une dispute ou un moment stressant au travail, vous avez envie/besoin de vous vider la tête ? Les émotions négatives de la colère, de l’angoisse, du stress, de l’appréhension, doivent sortir.

Ca peut prendre différentes formes en fonction des personnes : aller courir, faire un sport particulier, conduire, mais aussi ranger, nettoyer. En déplaçant des objets d’un point à un autre, en passant frénétiquement un chiffon sur un meuble, on évacue cette énergie négative accumulée !  Voilà pourquoi le rangement est une forme de thérapie ! Il a un pouvoir d’apaisement sur le corps et sur l’esprit. Je ne sais pas vous mais personnellement quand je suis vraiment contrariée, je ne peux pas rester assise à rien faire. Il faut que la contrariété – ce trop-plein d’énergie – passe dans quelque chose. En rangeant, je la canalise, elle redescend et en plus après, les pièces sont nikel ! Et voilà comment faire d’une pierre deux coups ah ah!

Essayez, vous m’en direz des nouvelles ! S’il n’était pas juste qu’on se sent mieux dans un espace rangé, la série Netflix et les livres de Marie Kondo n’auraient pas eu autant de succès !

Parfois à la fin d’une journée ou d’une semaine particulièrement fatigante, je suis capable de péter un câble parce que je viens de cogner contre un objet/un meuble/un coin de table. Les meubles ont beau avoir toujours été là, il y a des soirs où je les trouve bien trop au milieu de la pièce ! Et c’est comme ça par exemple que je me suis fracturée le petit doigt de pied en me cognant contre le pied du canapé, cette histoires est véridique et vécue en ce moment-même !

.

.

2. Rangez : quelle bonne séance de sport !

Le rangement est aussi une manière de faire une bonne séance de sport ! Je ne vous l’apprends pas, ranger c’est épuisant ! Déplacer des objets, remplir des boîtes, faire le tri dans vos affaires, bouger des meubles  ou des sacs poubelle plein n’est pas de tout repos ! Ainsi, 1re conséquence positive : vous dépensez des calories ! Et 2e conséquence positive, comme après une bonne séance de sport, le cerveau libère des endorphines. Et après, on planeeeeeeee. Rien de tel qu’une bonne session de rangement et/ou de ménage et une heure de canapé dans la foulée ! Dites-vous qu’après ces tâches ménagères, vous pouvez prendre temps pour vous, pour vous vider la tête, prendre du recul, vous détacher de vos contrariétés. Et voir le rangement comme une séance de sport permet de ne plus le voir comme une corvée J

Le ménage, un bon complément à la thérapie rangement !

Je parle beaucoup du rangement mais tout ceci est vrai aussi avec le ménage ! Faire le ménage chez vous est une très bonne thérapie pour votre charge mentale. Comme l’explique Dominique Loreau dans son livre Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi, la littérature zen est parsemée de références au ménage, d’histoires dans lesquelles des prêtres, des laïcs ou des nonnes passent leur temps à balayer, astiquer, réparer des objets. Le ménage est une pratique essentielle de cette communauté pour saisir l’esprit du zen, qui est de se libérer de tout attachement et de toute souffrance. Ce n’est pas pour rien que le Japon est un pays aussi propre ! Les rues, le métro, tous les espaces publics, on pourrait y manger par terre ! Le ménage, travail manuel par excellence, avec des gestes rythmiques, est un moyen pour vous reconnecter avec vous-même, faire le vide dans votre tête ou méditer. Non non, je ne plaisante pas !

Et comme pour le rangement, lorsque tout est propre, votre esprit est libre, vous entrez dans une sorte d’état de plénitude et de satisfaction.

C’est aussi une des techniques enseignées en sophrologie : quand vous nettoyez, visualisez ce qui vous contrarie et nettoyez-le en même temps pour l’effacer. Cet exercice s’applique aisément au ménage mais vous pouvez aussi vous en servir sous la douche. Quand vous vous douchez, imaginez que vous nettoyez vos tracas, vos peurs, la source de votre stress, que tout ça part en même temps que l’eau, par la bonde.

Ainsi, dans L’Art de l’essentiel, Dominique Loreau écrit :

Faire le ménage et le vide autour de soi, c’est non seulement nettoyer sa maison mais son psychisme.

En conclusion

Ranger permet donc de vous libérer du poids du quotidien et vous prendre soin de vous. Comme l’a écrit Dominique Loreau :

Ranger est un bon moyen de prendre soin de soi. Quand on est bien dans son intérieur, on est bien dans son corps ; et lorsqu’on est bien dans son corps, on est bien dans sa tête.

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Revue de presse :

« Le rangement, la nouvelle psychothérapie », Weekend, 06/05/16

« Ranger, trier, organiser… la clef du bonheur ? », Manuela Estel,  cosmopolitan.fr

 « Les bienfaits du rangement », émission C’est votre vie, BFMTV.com, 26/06/17

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by yanalya pour Freepik

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#ranger #rangement #bienetre #therapie #serenite #evacuerlesemotionsnegatives #emotionsnegatives #chargementale #seviderlatete #sesentibien #prendredutempspoursoi #espaceaere #maisonrangee #air #respirer

Céline

Blogueuse et Home organiser certifiée

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. En 2019, je me suis lancée dans le blogging tout en me formant au métier de Home organiser.

Je vous partage mes conseils pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Le confort visuel, secret d’un rangement bien-être

Le confort visuel, secret d’un rangement bien-être

Voici l’article de Colette, une de mes amies de promotion dans notre formation d’home organising. Elle a gentiment accepté d’écrire un article pour Passionnément organisée afin de nous expliquer l’importance du confort visuel. Pour faire plus ample connaissance avec Colette, je vous invite à visiter sa page Linkedin.

Tout d’abord, merci à Céline d’accueillir cet article sur son blog. Je suis ravie de partager avec vous une réflexion et des conseils sur ce que j’appelle le confort visuel, aspect-clé d’un rangement réussi. Ce sujet a tout de suite plu à Céline quand nous en avons parlé. Alors, c’est parti !

Confort visuel et rangement : de quoi parle-t-on ?

À l’origine, le confort visuel décrit l’adéquation entre la lumière et la vision : il s’agit d’avoir l’éclairage adapté à ses besoins et à ses envies. Si vous voulez y voir clair pour réparer un petit objet, un éclairage puissant et précis sera nécessaire. Mais si vous voulez profiter d’un moment de relaxation, ce même éclairage pourra sembler agressif. Le confort visuel varie selon les situations et la sensibilité de chaque personne.

En fin de compte, le but est que notre œil se sente à l’aise par rapport à notre environnement, favorisant la sérénité.

C’est exactement l’objectif du confort visuel appliqué au rangement. Ranger, c’est désencombrer et trouver une place pour chaque chose… mais pas seulement. Si la disposition des objets rangés n’est pas reposante pour l’œil, et donc pour le cerveau, le bien-être attendu en sera diminué.

.

Allons plus loin avec un cas concret :

Sur la photo ci-dessus, les chaussures sont bien rangées : triées, alignées… mais est-ce confortable à regarder ? Qu’en pensez-vous ?

Pas vraiment je trouve, et pourquoi ?

  • L’oeil est attiré dans toutes les directions et ne peut se poser nulle part
  • Le système de rangement (étagères) est non seulement complètement ouvert (aucune porte) mais aussi plutôt déstructuré et asymétrique
  • Il y a beaucoup d’objets : une trentaine de paires de chaussures très variées, des petits paniers, etc. Il n’y a presque pas de place laissée libre

Cette image montre qu’on peut parfaitement avoir un intérieur organisé mais inconfortable visuellement. Dommage, non ?

Pourquoi se préoccuper du confort visuel quand on range ?

Bien entendu, le phénomène d’inconfort visuel peut être plus ou moins subtil. Il arrive que l’on croie avoir affaire à du désordre, alors qu’en réalité, les choses sont à leur place, mais le champ de vision est dérangeant. Parfois, le problème « saute aux yeux » (cette expression est incroyablement parlante, n’est-ce pas ?). D’autres fois, on peut tout simplement ressentir un malaise diffus, sans savoir pourquoi.

Le manque de confort visuel chez soi (ou dans son espace de travail) peut ainsi accentuer :

  • une fatigue oculaire (trop de couleurs, de formes, de stimulus différents),
  • une fatigue mentale,
  • une sensation de désordre (alors même qu’il n’y en a pas réellement),
  • une sensation d’envahissement,
  • un manque de clarté dans les pensées,
  • une difficulté à prendre une décision (imaginez-vous face aux chaussures dans l’exemple ci-dessus, à vous demander quelle paire choisir pour aller avec votre tenue du jour),
  • de l’irritabilité, etc.

À l’inverse, un rangement avec des finitions visuelles bien pensées aura un réel effet bien-être et catalyseur d’efficacité. Il apportera repères et fluidité dans votre vie de tous les jours.

Quels sont les clés du confort visuel dans le rangement ?

Pour profiter à 100 % d’un rangement bienfaisant, je vous livre 5 grandes clés :

1. Dissimulez les objets ou les systèmes de rangement inesthétiques ou très remplis

Les rangements de grande taille, très ouverts et très remplis, les étagères dépareillées, mais aussi la vue permanente sur des objets sans valeur esthétique, sont des « stresseurs » visuels.

Les rangements ouverts sont souvent une fausse bonne idée. Ils semblent pratiques mais pour garder une bonne allure, ils demandent beaucoup d’attention parce que tout y est visible tout le temps, tout de suite. Or, au quotidien, on n’a pas toujours le temps et l’énergie de ranger ses chaussures bien parallèles ou de remettre complètement un objet en place. Petit à petit, le fameux confort visuel s’en ressent.

L’idéal est donc de pouvoir dissimuler sans effort certains objets, certains rangements grâce à des astuces de cache-cache :

  • Appareils électroménagers encastrés ou dissimulables derrière des portes ou des façades coulissantes
  • Joli rideau devant un dressing ouvert ou des rangements muraux, permettant d’apaiser visuellement l’espace en un clin d’œil
  • Meubles totalement ou partiellement fermés
  • Contenants semi-ouverts (boîtes, paniers)

Gardez visible ce qui est vraiment agréable pour votre œil (objets coordonnés, que vous aimez, que vous trouvez beaux). Limitez la quantité de choses que le regard va devoir embrasser en entrant dans une pièce. Veillez à « escamoter » la vue sur des objets inesthétiques quand vous ne vous en servez pas. Pour autant, ne les cachez pas trop loin, ne les rendez pas trop compliqués à atteindre ! Votre quotidien, vos gestes doivent rester simples.

Cette approche permet également de lutter contre le perfectionnisme dans le rangement. On peut rendre invisible vite fait, bien fait un peu de désordre (qui n’est rien d’autre que normal !) sans se laisser obnubiler par l’envie de tout rectifier.

.

.

2. Regroupez les objets qui vont ensemble

Nous l’avons vu, l’éparpillement de manière générale nuit au confort visuel. Le secret tout simple d’un bon rangement consiste parfois juste à regrouper les objets pour plus de cohérence et d’élégance. Il peut suffire d’un panier qui accueille des objets auparavant épars. Un contenant, comme son nom l’indique, va contenir, entourer et délimiter les éléments, facilitant la tâche de notre œil. Des objets de tailles, de formes différentes seront comme homogénéisés. L’endroit aura instantanément l’air plus ordonné.

En regroupant clairement au même endroit les objets qui vont ensemble, vous gagnez également du temps au moment de leur utilisation.

Actuellement, les rangements ouverts sont à la mode. S’il faut parfois s’en méfier, comme nous l’avons vu, cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont à bannir totalement. Au contraire, ils peuvent avoir beaucoup d’atouts.

Vous pouvez utiliser des rangements ouverts à condition :

  • qu’ils valorisent des objets agréables à regarder et accordés entre eux,
  • et que l’ensemble occupe un espace précis et relativement limité.

En groupant les objets, il en ressort une impression plus compacte. L’œil arrive bien à « scanner » ce rangement, même quand il est volontairement déstructuré.

Rangement et déco, d’une pierre deux coups !

 .

.

3. Harmonisez les couleurs et les formes

Notre œil apprécie naturellement l’équilibre, l’harmonie ou encore la cohérence chromatique dans ce qu’il voit. Bien que ces notions puissent être subjectives, le confort visuel d’un rangement ne pourra qu’être meilleur en s’y intéressant.

Des détails peuvent tout changer :

  • Choisir des contenants assortis (matière, coloris) pour ranger ses affaires, et les étiqueter si besoin
  • Compartimenter clairement les objets
  • Ranger et disposer les objets par couleurs ou par taille
  • Veiller à un(e) certain(e) alignement/symétrie dans la disposition et adopter une cohérence d’ensemble.

Pour les contenants, les matières naturelles ont d’après moi un rendu visuel plus qualitatif, plus noble, ce qui peut aussi contribuer à l’impression de confort. Par exemple, à contenu équivalent, des paniers en rotin me semblent plus agréables visuellement que des bacs en plastique.

.

.

4. Désencombrez sans relâche

Il ne vous aura pas échappé que moins on a d’objets superflus, plus le rangement est facile et plus le confort visuel en découle naturellement. Laissez respirer votre intérieur, n’utilisez pas le moindre endroit disponible pour y mettre quelque chose. Vous gagnerez en sensation d’espace et en clarté visuelle.

Dans une pièce, un mur laissé blanc (sans tableau, sans décoration murale), des angles nus (sans mobilier, sans objets stockés) peuvent favoriser le confort visuel. Cela crée des intervalles vides, reposants pour l’œil, et qui compensent les pleins (meubles, décoration, objets alignés). C’est une histoire d’équilibre !

Le confort visuel obtenu à un instant T peut aussi, hélas, s’amenuiser au fil du temps à force de petits ajouts, de petits changements, de nouveaux objets qui entrent en jeu, parfois sans même s’en apercevoir.

Prévenez l’encombrement à la source en suivant quelques principes simples :

  • Un nouvel objet qui entre chez vous = un objet qui sort ! Cette règle est facile à appliquer et extrêmement efficace pour maintenir son intérieur désencombré.
  • Faites un grand tri global de vos affaires une fois par an
  • Entourez-vous d’objets qui vous servent réellement et vous plaisent réellement, et autorisez-vous à vous séparer du reste.

Intéressez-vous à votre relation aux objets et au minimalisme : qu’est-ce que cette approche pourrait vous apporter ? Si vous craignez de laisser vides des espaces chez vous, qu’est-ce que cela révèle ?

Dans le minimalisme, le confort prend une dimension plus profonde encore. Il est accru par le fait que chaque chose a une réelle signification pour la personne qui la possède. Au-delà d’une diminution mathématique du nombre d’objets ou d’une décoration sobre et épurée, c’est plaisant de ne cohabiter qu’avec des objets choisis, utiles, aimés, porteurs de sens. Cela apporte du confort moral versus le fait d’être entouré de choses qu’on n’aime qu’à moitié.

.

.

5. Laissez de l’espace vide dans tous vos rangements

Enfin, un dernier conseil : armoires, placards, étagères… ne doivent pas être pleins à craquer. C’est toujours un facteur d’inconfort visuel.

Certains professionnels de l’organisation parlent de 30 % d’espace à laisser libre en permanence. Il n’est pas toujours facile de transposer ce chiffre dans la vraie vie de nos intérieurs. Mais retenons qu’il est bon de garder un peu de marge dans tout rangement afin de :

  • pouvoir absorber de légers changements, l’arrivée ou le remplacement d’un objet,
  • et toujours, toujours, offrir à l’œil un peu de répit !

En laissant une partie (raisonnable) d’espace vide, tout est plus fluide tant visuellement que dans la pratique : on peut ranger sans déplacer d’autres éléments, on voit mieux ce qu’on a et ce qui pourrait manquer.

Un dernier mot : ces conseils en matière de confort visuel dans le rangement vous sont-ils utiles ? Céline et moi sommes impatientes de lire vos réactions dans les commentaires ! 

Partagez aussi cet article sur les réseaux sociaux pour les faire connaître à votre entourage, les boutons de partage sont juste en-dessous ! Merci 🙂

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Photo des chaussures : extraite de l’article « Toutes nos solutions de rangement », Côté Maison

Photo du bureau rangé avec plantes vertes : designed by Freepik

Les autres photos sont les photos de l’auteur

Gifs : giphy.com

.

 Hastags-clé :

#rangement #affaires #placard #armoire #etagere #relationauxobjets #minimalisme #œil #confortvisuel #vision #vue #espaceencombré #espacevide #objet

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer