La vaisselle sale a été mise au lave-vaisselle et le plan de travail est nettoyé, le linge a été étendu, le goûter de demain est dans le cartable du petit, ledit petit est couché, on a donné l’attestation scolaire aujourd’hui… on a donné l’attestation scolaire ?!

 22h30 et vous pouvez enfin vous asseoir dans le canapé. Vous avez vérifié, l’attestation scolaire a bien été donnée à l’école. Vous avez simplement oublié d’amener le chien chez le vétérinaire comme le prévoyait votre rendez-vous 4h plus tôt…

Il fallait me dire que tu avais besoin d’aide, vous dit alors votre cher et tendre.

Comme si ça ne suffisait pas que vous pensiez à tout, il faut en plus secouer votre conjoint aveugle pour lui rappeler que ce serait bien si vous étiez 2 à tout gérer ! Ou 2 à porter la charge mentale de la vie familiale. Et voilà pourquoi on parle essentiellement de charge mentale féminine.

Qu’est-ce que la charge mentale : différence entre répartition des tâches ménagères et charge mentale

Les listes, sur papier ou dans la tête, sont votre quotidien. Et même si le partage des tâches semble à peu près équitable dans votre couple, vous avez la sensation de devoir vous organiser pour assurer le bon fonctionnement de votre foyer. C’est là toute la distinction :

tâches ménagères = faire

charge mentale = organiser le fonctionnement du foyer.

.

Le partage des tâches ménagères reste encore inégalitaire entre les hommes et les femmes et a peu évolué au cours des 25 dernières années. Selon l’Insee, en 2010, les femmes prenaient en charge 64 % des tâches domestiques et 71 % des tâches parentales au sein des foyers. En 1985, ces taux s’élevaient respectivement à 69 % et 80 %.

Je ne suis pas en train de jeter la pierre aux hommes. En fait, je me suis rendu compte en me renseignant sur la charge mentale que les hommes, quels qu’ils soient –  par ceux que j’ai côtoyés et celui avec qui je vis, pour en discuter avec des amies en couple ou avec ma mère –,  ont tous ce côté où ils « ne voient pas les choses », ils ne pensent pas aux choses. Pourquoi ? Parce qu’on ne les a pas habitué à devoir s’organiser, voir ou penser la vie familiale.

Il y a ce qu’ils connaissent, les tâches les plus courantes :

  • Passer l’aspirateur et la serpillère
  • Faire la cuisine et la vaisselle
  • Sortir la poubelle

Et puis il y a celles qu’ils ne voient pas, ce que le mari d’une de mes amies appelle « les tâches de l’ombre » (d’un conjoint à l’autre, les 2 listes peuvent différer légèrement) :

  • Désinfecter la poubelle une fois qu’on a jeté le sac plein
  • Faire les vitres et laver les voilages/rideaux de temps en temps
  • Anticiper sur les courses en vérifiant les réserves pour dresser une liste avant d’y aller
  • Nettoyer le frigo AVANT d’aller faire des courses
  • Nettoyer régulièrement le micro-onde
  • Dégivrer de temps en temps le congélateur
  • Trier les papiers, organiser et ranger les papiers
  • Prendre rendez-vous avec le vétérinaire, le pédiatre, le ramoneur pour la cheminée, etc.
  • Anticiper le changement de taille éventuelle de vêtement de votre enfant en parallèle du changement de saison

 .

.

Loin de moi l’idée de tenir un discours féministe, ce n’est pas vraiment dans ma personnalité d’ailleurs. Si je voulais en tenir un, je citerai les propos d’Emma (ndlr : l’illustratrice dont je parle plus bas) :

D’un point de vue sociétal, cette implication inégalitaire signifie donc qu’une moitié de la population se sacrifie au bénéfice de l’autre. Car, pendant ce temps, les hommes, libérés de ce travail, peuvent promouvoir leur carrière qui, elle, est rémunérée! La répartition des tâches ménagères et parentales a donc un vrai impact sur la précarité financière et sociale des femmes.

Les petites phrases du quotidien qui pèsent sur la charge mentale

Il fallait me dire que tu avais besoin d’aide.

Apparemment, ce n’est pas suffisamment visible ! Rappelez-vous, il y a beaucoup de choses que les hommes ne voient pas. Il y a ensuite :

Pourquoi tu t’énerves ? 

.

Ça sent le vécu dans votre couple aussi ?

.

Je dois admettre que par rapport à l’Homme, j’ai peu de patience. Et quand je rentre après quelques jours de déplacement et que je vois qu’il a fait l’inverse de ce que je lui avais demandé sur une tâche, ou bien qu’il a fait une tâche que je lui avais demandé de ne pas faire ou qu’il n’a pas suivi mes conseils sur une méthode efficace à utiliser pour une autre tâche, je perds patience et je m’énerve facilement. Pourquoi ? Parce que j’ai l’impression de lui répéter sans cesse les mêmes choses… et combien de fois par semaine, voire par jour je m’entends lui dire « tu ne m’écoutes pas !». Bien sûr il y a sa pendante « mais si je t’écoute ! » ou la remplaçante « mais tu ne m’avais pas dit ! » Alors là, je lui prouve par A+b que si, je lui avais bien donné l’information, même qu’on était tel jour, qu’on était à tel endroit du périph en voiture, qu’il passait telle chanson à la radio et que c’était au moment de telle conversation, etc. (oui dans ce cas de figure, il vaut mieux avoir une TRÈS bonne mémoire !)

Des responsables en titre du travail domestique

« Responsable en titre du travail domestique », c’est comme ça qu’Emma analyse de manière assez juste la situation dans sa bande dessinée. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez déjà pu voir ma publication à ce sujet il y a quelques temps :

Cette première illustration lui permet de donner sa définition de la charge mentale. Elle l’illustre aussi de la manière suivante :

Je vous recommande vivement la lecture de sa bande dessinée si ce n’est déjà fait.

Charge mentale et stress

Ce que les hommes ne comprennent pas, sans doute car ils ne le vivent pas, c’est qu’organiser le fonctionnement d’un foyer, ça provoque du stress, de l’anxiété et les émotions chez les femmes prennent beauuucouuup de place !

Alors forcément, quand on cumule le stress de la journée de travail puis le stress de la soirée à la maison, ça fait beaucoup, jusqu’à parfois faire exploser la cocotte minute ce qui laisse place à une attitude tendue. Autant dire que la fameuse phrase « pourquoi tu t’énerves » arrive pile au mauvais moment car elle décuple le ressenti féminin… et n’arrange rien à l’atmosphère !

.

On a beau savoir qu’il s’agit d’une différence de ressenti des situations, d’une différence de gestion des émotions, entre les hommes et les femmes, le savoir rationnel vole en éclat au moment où ladite situation se produit. L’homme se sent agressé parce que la femme s’énerve et la femme en a marre que l’homme lui fasse remarquer qu’elle s’énerve plutôt que d’essayer de la décharger de sa charge mentale en anticipant ou en s’organisant davantage. C’est une situation sans fin car l’émotion prend plus facilement l’avantage sur la pensée rationnelle. Se contenir prend des années de pratique ! Le côté rassurant, c’est que la majorité des couples vit cette situation, je ne suis pas seule, vous n’êtes pas seule non plus 😉

.

Et cela aura du mal à évoluer (sauf si vous pratiquez la méditation et parvenez facilement à maîtriser vos émotions) car les conjoints refusent, consciemment ou non, de prendre leur part de « charge mentale », au risque de nous faire subir une situation de surmenage

 .

.

.

.

Pour conclure, je pense que plus on se documente sur le sujet, plus on en est conscient(e) et donc plus on peut en discuter avec son chéri et voir comment gérer les choses ensemble. Toutefois, à part d’être en couple avec quelqu’un du même sexe, le point de départ ne changera jamais, c’est bien pour ça que le livre et la pièce de théâtre Les Hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, et de manière général tout spectacle qui se fonde sur les différences homme/femme, ont autant de succès !

Et là, je me dis que je parle de ça alors que nous ne sommes que 2 à la maison… Je me demande ce que ce sera lorsqu’un enfant pointera le bout de son nez !

.

.

Un dernier mot : si vous aussi vous pensez qu’il est nécessaire de parler de ce sujet, n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager sur les réseaux sociaux, les boutons sont juste en-dessous 😉 Merci !

Revue de presse :

« Fallait demander », Emma, 9 mai 2017.

« Emma, dessinatrice de BD : « Avec la charge mentale, j’ai touché un point sensible » », Emilie Tôn, L’Express.fr, 12 mai 2017.

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by katemangostar

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#chargementale #chargementaledesfemmes #viedefamille #foyer #organisationdestaches #tachesmenageres #repartitiondestaches #fairelemenage #repassage #emploidutemps #deleguer #grandmenage #serpillère #fairelavaisselle #soccuperdesenfants #stressduquotidien #penseratout #fallaitdemander #questcequelachargementale #commentgererlachargementale #commentpartagerlachargementale #questiondesociete #placedelafemme #femmesethommes #parite

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer