C’est une épreuve étrange que nous vivons en ce moment avec le confinement, vous ne trouvez pas ? Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas une période propice aux affaires et les budgets sont mis à mal… 

C’est pourquoi, dans cet article, je partage avec vous des astuces et conseils pour faire des économies sur un poste pénible à comprendre et pourtant qui pèse : les assurances !

Eh oui, elles comptent pour une partie non négligeable de votre budget familial ! L’Insee estime ce poste à environ 10 % du revenu annuel et ce, uniquement pour les assurances privées… Dépense contrainte car certaines assurances sont obligatoires (notamment la responsabilité civile pour votre logement, la responsabilité civile si vous avez une voiture, une assurance emprunteur si vous avez un prêt immobilier…), il existe tout de même des moyens de maîtriser au mieux ce poste dans votre budget.

Avec plus de compréhension et un peu de temps, il est possible de réaliser des économies sur vos principales assurances. Place à quelques astuces et de précieux conseils pour faire le point sur vos couvertures.

Aller, on s’y met ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, laissez-moi vous raconter une histoire

Un beau jour de septembre 2013, alors que je venais de prendre un appartement sur Paris et  que je cherchais mon premier job après mes études, j’ai reçu un appel de la MAIF. La conseillère venait de prendre connaissance du fait que je n’étais plus étudiante. Elle m’expliqua que je devais prendre un contrat habitation à mon nom pour couvrir mon logement et ma responsabilité civile. C’était le contrat habitation de mes parents qui couvrait ça jusqu’alors.

Autant vous dire qu’à 24 ans, je ne comprenais rien à ce qu’elle racontait à part la ligne « dépense obligatoire » qui venait de s’ajouter à mon budget. Une ligne d’environ 130€/an. Quand on est en recherche de son premier job et qu’on fait des petits boulots en attendant pour vivre, c’est énorme !

Alors j’ai payé. Et comme ce sujet me soulait, soyons honnêtes, je n’ai pas cherché à comprendre.

Ironie de l’histoire, à présent je travaille dans les assurances – au niveau de la conception produit soit au plus près des actuaires (ce sont eux qui calculent les tarifs et la rentabilité d’un produit d’assurance !), je sais que j’aurais pu faire de belles économies si j’avais pris le temps de m’intéresser à ce sujet tout de suite et de comparer…

Comment réaliser des économies sur vos assurances ?

Quel que soit le contrat d’assurance que vous souhaitez faire réviser pour réaliser des économies, voici quelques astuces applicables pour chacun.

  • 1re astuce : les assureurs, banques ou mutuelles qui fournissent des contrats d’assurance n’ont pas la même stratégie. Il est donc possible que pour des garanties similaires, vous obteniez un meilleur prix chez un concurrent. Pour réaliser des économies sur vos principales assurances, vous devez alors comparer les offres et obtenir plusieurs devis. Pour vous aider dans vos comparatifs, utilisez un site comparateur ou prenez rendez-vous avec un courtier en assurance.
  • 2e astuce : la résiliation de vos contrats. Pour la plupart de vos contrats d’assurance, vous pouvez résilier après un engagement d’un an. C’est par exemple le cas pour l’assurance habitation ou l’assurance auto. Ce sera aussi le cas d’ici décembre 2020 pour les assurances santé souscrites à titre individuel grâce à une réforme actée au Sénat*, faisant état de la résiliation infra annuelle.
  • 3e astucesouscrire l’ensemble de vos contrats chez le même assureur. Cela permet parfois d’avoir des réductions tarifaires !

Remarque : les assurances habitation et auto, vous navez pas de démarche à faire. C’est votre nouvel assureur qui prend en charge la résiliation et la continuité de la couverture. Il vous suffit de lui indiquer les éléments de votre ancienne assurance (nom de l’assureur ou numéro de contrat par exemple).

Mieux gérer vos remboursements de soins

L’assurance santé peut-être souscrite à titre individuel ou par votre entreprise dans le cadre d’un contrat collectif.

Si vous n’êtes pas couvert par votre employeur et que le contrat que vous avez ne vous convient pas, vous pouvez réaliser des économies en comparant les offres ou faisant le point avec votre conseiller. Si lors de ce point, vous vous rendez compte que vous pouvez baisser certaines garanties que vous n’utilisez pas, votre cotisation diminuera.

En ce qui concerne votre mutuelle d’entreprise, vous n’avez pas la main sur le niveau de garantie choisi. Toutefois, ce contrat obligatoire souscrit par le chef d’entreprise reste avantageux, car ce dernier a l’obligation de prendre en charge la moitié, voire une part plus élevée s’il le souhaite, des cotisations de ses salariés. Si votre conjoint(e) et vous-même êtes tous les 2 couverts par un contrat collectif, vous pouvez les mettre en regard pour voir lequel est le plus avantageux et évoquer un cas de dispense pour vous retirer du contrat que vous ne souhaitez pas garder.

Remarque : votre mutuelle d’entreprise ne vous satisfait pas, vous trouvez le niveau des garanties sélectionné par votre employeur trop bas ? Vous pouvez souscrire un second contrat de complémentaire santé ou une surcomplémentaire santé pour renforcer votre couverture.

Mieux gérer votre budget d’assurance habitation

Afin de mieux gérer votre budget d’assurance habitation, faites à nouveau jouer la concurrence ! Avec la loi Hamon, vous pouvez changer librement de contrat après un an d’engagement. À ce titre, évaluez non seulement vos garanties, mais également les franchises*** qui s’y rattachent. Additionner le montant de vos cotisations peut revenir plus cher sur le long terme que financer par vous-même une franchise une fois de temps en temps. Certaines personnes investissent aussi dans un dispositif de sécurité (alarme, caméra, etc.) pour faire baisser le prix de leur assurance habitation.

Économiser sur votre assurance auto, c’est possible !

Avec la loi Hamon, vous pouvez résilier votre assurance auto librement au terme de la première année d’engagement. Changer pour retrouver des garanties équivalentes à un meilleur prix est alors possible en comparant avec d’autres offres. Pour faire baisser votre prime d’assurance auto, vous pouvez aussi personnaliser votre contrat. Petit rouleur/se ? Demandez un contrat avec une formule moins de 5 000 km/an ! Votre voiture vieillit et sa côte est faible ? Nul besoin de conserver une formule « Tous risques » ! Préférez un « Tiers » aux garanties minimales légales et payez moins cher. Vous pouvez aussi augmenter certaines franchises pour diminuer vos cotisations.

Baisser les mensualités de votre crédit immobilier

Pendant longtemps, l’assurance de prêt fut monopolisée par les banques. Des lois successives ont ouvert ce marché aux assureurs qui concurrencent les banquiers prêteurs. À présent, les emprunteurs peuvent changer plus facilement de contrat et consulter des assureurs dès lors qu’ils projettent un emprunt immobilier. La banque prêteuse ne peut pas obliger à souscrire l’assurance de prêt qu’elle propose, même si parfois les banquiers ne semblent pas jouer le jeu et font pression sur les emprunteurs…

En changeant d’assurance, certains profils d’emprunteurs ont réalisé des milliers voire des dizaines de milliers d’économies****.

  • Dispositifs de la loi Hamon (2014) : les emprunteurs ont le droit de changer d’assurance de prêt librement au cours de la première année qui suit la signature de leur crédit immobilier
  • Dispositifs de l’Amendement Bourquin (2019) : les emprunteurs disposant d’une assurance de prêt depuis plus d’un an, peuvent désormais en changer chaque année en date anniversaire
  • Les autres conditions sine qua non à respecter pour changer d’assurance de prêt sont le respect d’un préavis (15 jours avec la loi Hamon et 2 mois avant la date d’échéance la 1re année) et le fait de ne pas baisser vos garanties. Vous devez toujours sélectionner un contrat aux garanties équivalentes ou supérieures afin que la banque donne son accord.

Comment économiser sur les assurances nomades ?

Les assurances nomades couvrent contre le vol ou la casse des appareils technologiques. Vous pouvez protéger un Smartphone, une tablette, un ordinateur, un appareil photo, indépendamment ou sur un même contrat. Avant de vous engager, vérifiez que l’assurance de votre carte bleue ou de votre assurance habitation n’inclue pas la couverture de ces appareils nomades. Si ce n’est pas le cas, appliquez l’astuce Comparateur ! Ou alors, estimez le surcoût en rattachant vos appareils nomades à l’assurance de votre carte bleue ou à votre contrat habitation.

En conclusion

J’espère que ces conseils vous seront utiles ! Dites-le moi en commentaire 🙂

Et si vous n’êtes toujours pas à l’aise avec ce sujet, n’hésitez pas à faire le point avec un courtier en assurance. Ils sont là pour vous apporter les réponses adaptées à vos besoins, de manière honnête et impartiale. Ils pourront regarder précisément l’ensemble de vos contrats et vous proposer les meilleures solutions !

 

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Crédits photo :

Photo de couverture :

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#assurance #contratdassurance #assuranceauto #assurancehabitation #assuranceemprunteur #assurancedepret #assurancenomade #contratdassurance #economies #economie #fairedeseconomies #gerersonbudget #gestiondubudget #gerersesassurances #assureur #mutuelle #complementairesante #surcomplementaire

Céline

Blogueuse et Home organiser certifiée

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. En 2019, je me suis lancée dans le blogging tout en me formant au métier de Home organiser.

Je vous partage mes conseils pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !