J’ai envie de vous parler de ce livre.

Peut-être l’adorez-vous car il a autant transformé votre vie que la mienne. Ou peut-être vous dites-vous « encore ce livre ! » car vous ne supportez plus d’en entendre parler à tout bout de champ…

Mais je ne peux pas tenir un blog sur l’organisation et le rangement sans évoquer le livre qui m’a ouvert les yeux sur cette passion ! Et qui me motive à changer de voie professionnelle… La Magie du rangement de Marie Kondo a été un moment mon livre de chevet et il continue de m’inspirer chaque fois que je l’ouvre.

Toutefois, pas question ici de vous faire un simple résumé. Beaucoup d’articles de blogs et de journaux se sont chargés avant moi de décrire les caractéristiques de la méthode Konmari. Non, j’ai envie de vous en livrer mon analyse et de vous expliquer pourquoi et comment il est la source de nombreux déclics.

Vous voulez savoir lesquels ? Aller, hop, on scrolle !

.

.

Un déclic et des souvenirs

Je me rappelle très bien la première fois que je l’ai lu, c’était sur les plages du bassin d’Arcachon, le week-end du 15 août où j’ai rencontré les meilleurs amis de l’Homme. J’étais tellement enthousiasmée par cette lecture que dès que je trouvais une idée géniale, je leur lisais l’extrait. Soit ils m’ont prise pour une folle, soit ils se sont dit que j’allais très bien avec leur ami, à sa manière, assez maniaque du rangement et du ménage !

Je n’ai pas honte de dire que j’étais tellement excitée à l’idée de tester certains conseils que j’avais presque hâte que le long week-end au bord de l’eau se termine pour rentrer et me plonger dans un grand désencombrement !

.

Certaines idées ont fait écho en moi et m’ont donné une autre vision de la vie. Cette lecture m’a permis d’avoir des déclics sur mon rapport aux objets, à la possession, sur ma manière de consommer et m’a permis de construire ma propre philosophie de vie. De plus, si je me savais déjà organisée, je préférais ne pas en parler car c’était souvent une source de plaisanteries chez mes ami(e)s. Bizarrement, l’organisation n’est pas la priorité de ma Y de génération et encore moins de la génération suivante.

À présent, je m’assume et je le dis fièrement ! Ce livre m’a fait l’effet d’une formation en développement personnel. Il m’a même donné envie de changer de vie 🙂 Il est quand même à l’origine de ma révélation de devenir Home organiser et est donc mon premier pas vers la formation que je suis en train de suivre en ce moment ! Et pour ça, je ne peux qu’être reconnaissante et remercier cette lecture !

Bien plus qu’un énième manuel de rangement : une philosophie de vie

Le livre est mal titré à mon goût (pardon, remarque d’une ancienne éditrice). Je ne connais pas le terme traduit du japonais mais il devrait plutôt s’appeler La Magie du désencombrement, sauf qu’évidement ce mot est moins sexy et moins vendeur.

Pourquoi le trouve-je mal titré ? Parce que typiquement un des titres de sous-partie est « Rangez un peu chaque jour et vous n’en finirez jamais de ranger ». Comme Marie Kondo l’explique, afin d’éviter l’effet rebond, il faut s’y mettre « une bonne fois pour toutes et d’un seul coup » afin de se débarrasser de TOUS les objets que nous n’utilisons pas et qui ne nous procurent aucune émotion. Il faut faire de ce désencombrement un « événement spécial », c’est son expression. Quand on s’y met, il faut passer au crible TOUS ses objets et viser la perfection.

Elle explique ainsi :

Il existe 2 types de rangement : le ‘’rangement quotidien’’ et la ‘’séance spéciale’’. Le rangement quotidien, qui consiste à remettre à sa place l’objet que vous avez utilisé, fera toujours partie de notre vie car nous nous servons de vêtements, de livres, de fourniture pour écrire, etc. Mais le présent ouvrage a pour objectif de vous inciter à vous attaquer à la séance de rangement spéciale.

Et c’est pour ça aussi qu’elle peut se permettre de titrer une autre sous-partie « Dès que vous commencez, votre vie redémarre à zéro ».

.

La force de ce livre, outre celle de nous donner une méthode de pliage très efficace, est de nous apprendre à nous détacher du matériel et de nous montrer que l’essentiel n’est pas dans la possession. Il faut prendre ce processus comme « une étude de votre moi, un rite de passage dans une nouvelle vie ». En plus, vous vous rendrez compte qu’une fois que vous avez rangé, au sens d’avoir fait le tri des affaires que vous voulez garder et celles qui n’ont plus d’importance, vos désirs matériels diminueront.

Et c’est en ça que cette lecture provoque des déclics, surtout que le livre est beaucoup plus accessible et concret que certains ouvrages comme ceux de Dominique Loreau par exemple. Et je pense que c’est pour ça qu’il a eu autant de succès. Parce que, finalement, ce n’est pas le premier livre sur la thématique ! Par contre, c’est vraiment le premier qui parle aux gens, qui est à la fois pédagogique et vulgarisé, qui ne se revendique d’aucune science ou d’aucun courant de pensée.

Il est comme une conversation entre 2 ami(e)s honnêtes, qui ont de l’humour et de l’autodérision.

Les conseils pour ranger que j’ai adorés !

1. Trier par catégorie d’objet et non par pièce

Pourquoi ? Parce qu’on a souvent une catégorie d’objets rangée dans plusieurs pièces.

Exemple concret : les livres. Ils peuvent être rangés dans une bibliothèque au salon, dans votre chambre et ou encore dans la cuisine.

Pareil pour les vêtements et le linge de maison. Il y en a dans les chambres, la salle de bain, la buanderie, etc.

Si vous triez par pièce, vous risquez donc de ne pas avoir une vision d’ensemble de la catégorie et vous devrez recommencer à trier en changeant de pièce.

.

.

2. Trier en se demandant : « Cet objet me procure-t-il du bonheur ? »

Ce conseil a beau être parodié, moqué, il est très efficace ! Si vous n’avez pas utilisé un objet depuis plus d’un an et qu’il ne vous procure aucune émotion, débarrassez-vous-en !

.

.

3. Plier les vêtements de manière compacte

Cela permet de les ranger debout ou sur la tranche et non à plat en pile. Ca a changé ma vie pour le tiroir à sous-vêtements notamment et pour celui avec mes jeans et mes pantalons.

Je vous laisse découvrir les détails de la méthode dans le livre 😉 mais voici en image la manière dont elle procède :

.

.

4. Se débarrasser des souvenirs

On a parfois du mal car ils sont le reflet d’un attachement à un idéal passé, d’une relation sentimentale à l’objet, d’une nostalgie ou d’une cuplabilité, qui peut nous empêcher d’avancer. Ainsi, écrit-elle :

En prenant dans vos mains chaque objet ayant une valeur sentimentale et en décidant lesquels jeter, vous faites l’examen de votre passé. Si vous vous contentez de mettre ces choses de côté dans un tiroir ou un carton, votre passé risque de devenir très vite un frein vous empêchant de vivre l’instant présent.

Les conseils sur lesquels je suis en désaccord

1. Sa règle d’or à ne pas prendre au pied de la lettre

Première étape du désencombrement : « commencez par jeter ». Sur cette règle, j’aimerais apporter une nuance. Pour moi, jeter est vraiment la dernière possibilité si l’objet est cassé ou vraiment très abîmé. Quoi que la société de surconsommation nous martèle, beaucoup de choses se réparent et en plus, nombreuses sont les personnes à aimer bricoler ! Ma philosophie serait plutôt « donnez ou vendez ».

Mais bref, la règle d’or sous-jacente est surtout de commencer par faire un tri pour désencombrer et se débarrasser. Cela inclut le « au cas où » !

.

.

2. Les notices d’utilisation et les cartons d’emballage

Marie Kondo conseille de ne pas les garder en disant qu’ils ne nous servent pas et que ce n’est pas en les gardant qu’on obtiendra « un meilleur prix » lors de leur revente. On en obtiendra sûrement pas un meilleur prix mais je peux vous assurer que, par expérience, la revente est beaucoup plus facile quand on vend l’appareil avec sa notice et son emballage d’origine. Je pense qu’ils apportent un gage de sérieux à l’annonce et de soin quant à l’utilisation de l’appareil, aux potentiels acheteurs (pour plus de détails, voir mes articles : À quel prix revendre vos vêtements, affaires, meubles et autres ? et Revendre vos affaires d’occasion : pourquoi, quoi, comment – mode d’emploi). De plus, quand vous déménagez, vous êtes (en tout cas je suis !) bien content(e) d’avoir l’emballage pour que l’objet soit bien protégé (pour l’écran plat par exemple !)

.

3. Les papiers administratifs

Concernant les papiers administratifs en tout genre, sa méthode est radicale : elle jette tout. Attention avec ce conseil car en France, nombreux sont les papiers à conserver ! Dans cette partie, il y a d’ailleurs une note de bas de page du traducteur qui m’avait bien fait rire :

Attention ! La législation française prévoit un délai minimum de conservation des documents administratifs (voir le site www.service-public.fr)

.

.

4. Le tri des livres

Concernant le tri des livres, elle est, là encore, trop radicale et cela heurte un peu ma sensibilité d’éditrice et de passionnée de littérature.

Elle titre à propos de cette catégorie d’objet : « ‘’un de ces jours’’ signifie jamais ». Je ne partage pas cet avis, tout dépend du livre. Pendant mes études, j’ai accumulé un tas de classiques, que je n’ai pas forcément eu le temps ou l’envie de lire à ce moment-là.

Aujourd’hui, je prends plaisir à les découvrir ou à les redécouvrir et je trouve que c’est même parfois avec le recul des années qu’on les apprécie davantage. Lire Le Rouge et le noir en seconde est une bêtise monumentale, qu’est-ce qu’on s’ennuie ! D’une, parce que le vocabulaire de Stendhal est particulier et comme de nombreux auteurs du XIXe siècle les descriptions sont nombreuses et les phrases trop longues, et en plus parce qu’on ne comprend pas la force des émotions sous-jacentes et les tensions qui se jouent entre les personnages. Alors que lorsque j’ai lu Bel Ami au début de ma carrière d’éditrice après l’avoir trouvé par terre au détour d’un couloir d’une des maisons d’édition où je travaillais, je me suis éclatée à lire le discours de ce personnage cynique.

.

.

5. Le changement des vêtements en fonction de la saison

Enfin à propos du changement de vêtements dans la penderie en fonction de la saison, elle juge que « la coutume […] est démodée » car nous avons à présent une température intérieure constante grâce à la climatisation l’été et au chauffage l’hiver.

Je ne suis pas d’accord là-dessus d’abord parce que je n’ai pas la place dans mon dressing de garder les affaires des 2 grandes saisons, et en plus, parce que si la température intérieure est à peu près identique toute l’année, la température extérieure, elle, ne l’est pas du tout ! Alors effectivement, certains chemisiers, t-shirts ou jean restent à portée de main toute l’année mais je ne me vois pas garder mes robes d’été l’hiver et mes pulls en laine l’été !

Pour conclure, si vous lisez ce livre, faites-le avec du recul et gardez en tête les points qui vous parlent vraiment. Malgré tout, il reste une lecture que je vous conseille vivement !

Je laisserai les mots de la conclusion à Marie Kondo :

Le rangement de votre maison est la magie à l’origine d’une vie heureuse et animée.

.

.

.

Un dernier mot : vous avez apprécié cette critique ? Chez vous aussi, ce livre a provoqué un déclic sur certains sujets ? Dites-le moi en commentaire !

Et n’oubliez pas de partager cet article sur les réseaux sociaux avec votre entourage (les boutons sont juste en-dessous 😉

Merci par avance !

Crédits photos :

Photo de couverture : photo de Céline

 

Hashtags associés :

#mariekondo #consultantejaponaise #lamagiedurangement #methodekonmari #letincelledubonheur #rangement #desencombrement #tri #sedebarrasser #donner #jeter #plier #vetements #methode

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer