L’occasion (vente ou achat) est devenu pour moi une véritable philosophie de vie. Et je ne suis pas la seule puisque rien qu’en 2016, 18,5 millions de personnes ont acheté et/ou vendu un bien sur Leboncoin* !

Vous avez envie de vous y mettre mais ne savez pas vraiment comment vous y prendre, quoi vendre ? Vous vous demandez si ce n’est pas une simple perte de temps ?

Alors c’est parti pour la lecture de cet article !

Pourquoi revendre ?

  • Argument financier : vous arrondissez vos fins de mois et ça, ça n’a pas de prix !
  • Argument financier bis : vous amortissez davantage vos dépenses en revendant un article que vous avez aimé et dont vous ne voulez plus. Exemple : vous avez adoré porter ce sac à main pendant 2 ans mais à présent, il vous lasse. Le revendre vous permet d’amortir l’investissement de départ ou constitue un apport pour en acheter un nouveau.
  • Argument commercial : vous vous constituez un budget pour partir ensuite à la recherche de LA bonne affaire (d’occasion bien sûr !).
  • Argument écologique : vous consommez responsable, c’est bon pour l’environnement et ça non plus, ça n’a pas de prix !

Quoi vendre ?

C’est simple, tout se vend – dans la mesure où l’objet est légal, non contrefait et autorisé par le site sur lequel vous créez l’annonce.

  • Les vêtements
  • L’électroménager
  • Les appareils numérique et hifi
  • Les meubles
  • Les jouets
  • Les livres
  • La cosmétique
  • La maroquinerie
  • Le linge de maison
  • Les affaires de sport
  • Les affaires pour bébé…

… la liste est longue et non exhaustive !

Inutile que l’objet soit neuf pour le revendre, il suffit d’être transparent sur son degré d’utilisation, son état ou ses défauts potentiels. Vous trouverez toujours une personne intéressée (petit budget, bricoleur, collectionneur, etc.).

Je me souviens avoir vendu une plaque de cuisson électrique avec 2 feux dont l’un ne fonctionnait plus (il faisait sauter les plombs chaque fois que je l’allumais). Je ne bidouille pas avec l’électricité mais la personne qui l’a récupérée oui !

Par contre, parlons peu parlons bien : revendre suppose de prendre le temps et d’avoir de la patience. Une annonce de qualité ne se crée pas en 2 minutes. Si vous souhaitez avoir de la visibilité et trouver facilement votre acheteur, quelques principes de marketing s’imposent !

Comment vendre ?

1. Photographiez votre produit sous toutes les coutures !

Il faut que votre produit fasse « l’amour à la caméra » et que les photos soient nettes. Plus vous serez précis(e) dans la description visuelle de votre produit, plus les acheteurs se projetteront sur l’achat et concrétiseront l’acte ! (pour plus de détails, voir mon article à venir Comment réussir ses photos pour bien vendre sur internet ?)

              .

2. Choisissez le(s) site(s) de revente en fonction de votre clientèle cible et de votre produit

Cette règle, c’est la base ! Qui pourrait être intéressé par votre produit ? Une femme, un homme ? Quelle tranche d’âge ? 18-25 ans ? Trentenaire ? Une maman ? Un retraité ? Ces questions vous aident à choisir sur quel(s) site(s) vous allez publier votre annonce (pour plus de détails, voir mon article à venir Sur quel(s) site(s) revendre mes affaires, mes vêtements, mes meubles ?)

Voici le trio gagnant que j’utilise constamment : Leboncoin, Vinted et la Marketplace de Facebook. J’ai également testé pour plus de Vestiaire collective et Videdressing. Il en existe bien d’autres mais je préfère vous parler de ceux que j’ai testés et approuvés 😉

3. Espionnez la concurrence !

Faites une recherche sur le/les site(s) que vous visez, pour savoir si des produits similaires au vôtre sont en vente, à quel prix et dans quel état. Cela vous aidera dans l’estimation du prix de vente de votre produit (voir mon article à venir Comment fixer un prix de vente d’occasion ?).

.

4. Rédigez une annonce au top

Soyez précis(e) dans votre texte de présentation :

  • Caractéristiques de l’objet
  • Dimension/poids/taille
  • Date d’achat
  • Prix neuf
  • Défauts/endroits abîmés potentiels
  • Raison pour laquelle vous vendez (déménagement, achat d’un objet plus récent, cadeau non utilisé, vêtement trop petit, etc.)

Plus vous serez précis(e) dans la description, plus les acheteurs se projetteront !

 En revanche, précis ne signifie pas écrire un roman ! La concision est également de rigueur afin de ne pas décourager l’acheteur potentiel à la lecture de votre annonce.

N’oubliez pas de mentionner si vous proposez l’envoi postal : si oui, par quel(s) moyen(s) – La Poste, Mondial Relay, etc. – et si les frais de port sont inclus dans le prix de vente ou non (pour plus de détails, voir mon article à venir Envoi postal : comment s’y prendre ?).

Vous pouvez préciser comment vous souhaitez être contacté(e) : mail, appel ou SMS.

 5. Si on ne vous voit pas, vous ne vendrez pas : augmentez votre visibilité !

Si votre objet peut être vendu sur plusieurs sites, publiez votre annonce sur chacun ! Cela augmentera votre visibilité. Quand on sait que Leboncoin recense 25 millions de visiteurs par mois* et que Vinted compte 23 000 nouveaux inscrits par jour*, pourquoi s’en priver ?!

Bon à savoir :

  • Leboncoin n’accepte pas les cosmétiques (parfum, maquillage etc.) mais Vinted oui.
  • Vestiaire collective et Videdressing sont plutôt spécialisés dans les marques de luxe.
  • Je trouve que la Marketplace de Facebook est en train de détrôner Leboncoin sur le nombre de visites. Certains de mes produits se sont vendus en moins d’une semaine sur Marketplace alors que j’avais peu ou pas de message via Leboncoin. Il s’agissait pourtant exactement de la même annonce ! Par contre sur Marketplace, vous vous coupez de toutes les personnes qui n’ont pas de compte (attention donc à la génération que vous visez avec votre produ

6. Dernière étape : patience et diplomatie !

Parfois, les personnes qui vous contactent sont sûres de leur achat et la vente est rapidement conclue. Parfois les questions sont nombreuses, le marchandage s’invite dans la discussion et les échanges traînent en longueur…

Mon conseil : gardez patience, répondez toujours aux questions, restez poli(e) et, si vous ne souhaitez pas baisser le prix, précisez à l’acheteur qu’il est non négociable. Comme le disait La Fontaine :

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage

Vous tomberez parfois sur des personnes très sympathiques, compréhensives et parfois vous auriez préféré ne pas leur répondre ou ne pas les croiser… l’important, c’est que l’objet soit vendu non ?

Ne négligez aucune prise de contact ! Sur certains sites, l’acheteur peut faire un retour d’expérience (commentaire) et noter le vendeur. Votre notation augmente votre visibilité et votre taux de vente : meilleure elle sera, plus nombreuses seront vos ventes car les gens auront confiance en vous.

.

Bon à savoir : lorsque vous prenez l’habitude de revendre, notamment l’électroménager et l’électronique, prenez également l’habitude de garder l’emballage d’origine, les factures et les modes d’emploi. Cela rassure sur le soin que vous avez apporté au produit (si vous l’avez rangé après chaque utilisation dans son carton, il s’est abîmé moins vite que s’il reste à l’air libre), sur sa provenance, sur son âge.

Si l’appareil est encore sous garantie, fournir la facture permet à l’acheteur d’en bénéficier et grâce à cet argument, vous vous démarquerez de la concurrence. En fournissant l’emballage, la facture et le mode d’emploi avec le produit, vous donnez l’impression d’acheter un produit proche du neuf. C’est donc un avantage non négligeable que vous pourrez photographier et mettre en avant dans le descriptif de votre annonce.

De plus, dans certains cas, l’emballage d’origine/la facture sont demandés comme preuve d’authenticité (les articles de luxe vendus sur Vestiairecollective ou Videdressing, par exemple).

Enfin, suivant ce que vous vendez, l’objet sera plus facile à transporter et il sera protégé : une console de jeu, une télé, un piano électronique seront mieux protégés s’ils sont transportés dans leur emballage d’origine avec leurs blocs en polystyrène.

Un dernier argument pour vous convaincre ?

Sur l’année 2018, petite année, j’ai gagné 388 € pour 27 produits vendus. Mon produit le plus cher était à 40 € (une paire de boucles d’oreille en perle nacrée d’Histoire d’or offerte par un ex, il y a quelques années et que je ne portais plus parce que je n’avais plus envie de penser à cette histoire). Les autres ventes oscillaient entre 5 et 25 € (pour plus de détails, voir mon article à venir Comment fixer un prix de vente d’occasion ?).

Cette année, j’en suis à 473 € en 5 mois pour 29 produits vendus. On va dire que le déménagement a boosté ma motivation à voir partir beaucoup de choses :

1. parce qu’en emménagement avec l’Homme, on allait se retrouver avec pas mal d’objets en double

2. parce que ça fait toujours ça à ne pas déménager !

Oui, ça prend du temps, j’en suis consciente. Ça m’est arrivé de passer des dimanches après-midi entiers à photographier, faire ma petite étude de marché puis poster les annonces. Et non, on ne devient pas richissime mais le coup de pouce global de ces ventes n’est pas négligeable !

Alors, à quand votre 1re annonce ?!

.

.

.

Sources et revue de presse :

La France, meilleure cliente de Vinted, site de vente en ligne de vêtements d’occasion, Le Monde.fr,  12 février 2019

Vinted, la friperie géante qui veut renverser nos habitudes, L’Express.fr, 01 février 2019

Comment Leboncoin s’est imposé dans nos vies quotidiennes, Le Monde.fr, 25 mars 2017

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by creativeart pour Freepick

Photos livres, homme derrière les cartons et pièces dans le bocal : designed by Freepick

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer