Ça fait quelque temps que les feuilles sont tombées des arbres, que les températures froides sont notre quotidien, c’est reparti pour un tour, l’hiver est là ! Et avec lui, le chauffage qui réchauffe nos intérieurs et… les mites qui élisent domicile dans nos cuisines !

Il y a 2 grandes périodes dans l’année où ces dames se (ré)installent : à la fin du printemps quand les températures extérieures augmentent et chauffent nos maisons et à la fin de l’automne quand les chauffages sont mis en route.

Nous entrons donc dans une période où il faut être vigilant(e) car elles se cachent partout ! Et malheureusement, n’en avoir jamais eu ne signifie pas que vous n’en aurez jamais…

Voici donc des conseils pour éviter d’en avoir et pour les éliminer si vous en avez.

.

.

1. Sortez TOUS les aliments des placards pour les inspecter

Il est primordial d’inspecter tous vos aliments car les mites peuvent se loger partout.

Elles ont leur habitude dans :

  • Les céréales : pâtes, riz, quinoa, boulgour, semoule de blé…
  • Les légumineuses : lentilles (vertes et corail), pois chiche, pois cassé…
  • Les indispensables pour la pâtisserie : farine, sucre, chocolat en poudre, chocolat en tablette, poudre d’amande…
  • Les fruits secs oléagineux : noisettes, amandes, noix en tout genre…
  • Les graines oléagineuses : graines de courge, de tournesol, de lin, de sésame, de colza…

Mais j’en ai aussi trouvé dans des endroits non habituels comme :

  • Le thé : à la fois dans du thé en vrac dans une boîte en fer mais aussi dans des sachets de thé, non emballés individuellement dans une protection en plastique.
  • Le nutella : un ver se baladait sur les parois intérieures du pot, bonjour le dégoût ! (ceci dit, cela peut être un bon moyen de vous détourner de cet aliment !)
  • Le gomasio : le pot était neuf… mais après tout, c’est aussi une poudre ! Par conséquent, j’ai vérifié toutes nos épices mais là, ouf, rien.

Attention, ce n’est pas parce que vous ne voyez ni vers ni mites, que le paquet n’est pas infesté… Leur présence est parfois très subtile et ne se remarque que par des filaments ressemblant à de petits fils de soie tissés par les araignées. Si vous en remarquez, jetez !

Et ce n’est pas non plus parce que vous avez déjà pensé à ranger vos aliments secs dans des pots en verre qu’ils ne seront pas mités ! Les vers passent entre les couvercles et les pots, preuve en est mon cher pot de Nutella…

Après avoir acheté de la compote en grande quantité dans des pots en verre pour nous en reservir ensuite pour ranger nos denrées (denrées qui ont donc été mitées dans ces pots en verre à couvercle qui se vissent), nous testons les bocaux avec le caoutchouc qui fait davantage « barrière » et les empêche théoriquement les vers de rentrer.

.

.

2. Inspectez AUSSI les paquets neufs

Pour cet aliment-ci aucun problème, l’emballage est neuf, vous dites-vous.

Grossière erreur ! Si les conditions thermiques et hydrométriques sont idéales dans votre cuisine pour le développement des mites, elles se développeront aussi, malheureusement, dans les paquets neufs. En effet, parfois ce sont des mites adultes qui volettent chez vous et pondent dans les aliments et parfois, ce sont des œufs qui existent dans les aliments depuis leur fabrication. Excusez-moi, c’est un peu écœurant à imaginer mais c’est bien le cas…

Bref, lors de mes 2 grandes inspections, j’ai dû jeter des emballages neufs de pois chiches et de thé, plusieurs tablettes de chocolat non entamées et du gomasio. Ça fait mal au cœur, tout cet argent mis à la poubelle…

.

..

3. Jetez TOUS les aliments mités

Et c’est là que la colère monte, surtout si vous en êtes à votre 2e ou 3e vérification sur plusieurs mois… Parce que même s’il n’y avait qu’un ver ou qu’une mite qui s’est envolée, dans le paquet que vous avez inspecté, ne vous dites surtout pas que vous pouvez le garder ! Ce serait garder un loup dans une bergerie. Il est essentiel de jeter tous les aliments dans lesquels vous trouvez soit des œufs, soit des vers, soit des mites afin d’éviter leur prolifération et la contamination d’autres aliments.

Dans l’absolu, il faudrait jeter TOUS les aliments, mités et non mités, nettoyer et attendre 3 jours avant de réintroduire de la nourriture dans votre maison. Mais vous imaginez la perte d’argent et le gâchis monumentaux ? Ça me fait déjà tellement mal au cœur de jeter quelques aliments, entamés ou neufs… Je ne me suis encore jamais résignée à jeter l’intégralité du contenu de tous mes placards.

4. Soyez radical(e) dans le nettoyage

Une fois les placards vidés et le tri effectué, aspergez l’intégralité des surfaces de vos placards (charnières, interstices, plafond, etc.) au vinaigre blanc et laissez agir avant d’essuyer. C’est la meilleure manière pour vous assurer de tuer les éventuels œufs.

Les mites pondent partout où elles peuvent dissimuler leur œufs. En vérifiant les aliments, vous verrez qu’elles peuvent pondre entre les bocaux et leur couvercle, entre les bouteilles et leur couvercle… Une femelle pond environ 200 œufs minuscules, les larves éclosent au bout de 3 ou 4 jours. Au bout d’un mois environ, la larve devient papillon, est fécondée et se met à pondre à son tour.

N’oubliez pas dans la foulée de sortir la poubelle dans laquelle vous avez jeté les aliments mités. Pour peu qu’elles grignotent le sac pour s’échapper, il n’y a qu’un pas !

Enfin, vérifiez également vaisselles et ustensiles, les vers se baladent… Ils peuvent se déplacer sur 400 mètres pour trouver une cachette idéale où manger et tisser leur cocon.

Je me suis rendu compte, 2 jours après avoir TOUT nettoyé et jeté tous les produits mités, qu’un vers se baladait sur ma balance – vous savez ces balances à l’ancienne non électriques avec un petit bac pour peser les aliments. Je ne nettoie pas systématiquement le support après utilisation et il était en train de grignoter la poussière de farine/sucre accrochée dessus…

*profond soupir de lassitude*

Voyez par vous-même…

5. Changez/adaptez vos habitudes alimentaires

Comme quoi vérifier les aliments ne suffit même pas !

Nous qui adorons les oléagineux et les graines en tout genre, je ne vous raconte pas la frustration. Nous avons essayé d’en acheter en petite quantité mais j’en trouve systématiquement dans les amandes ou les noisettes et les graines de courge ou les graines de tournesol.

Voici un pot en verre rempli de noisettes et surtout de vers et d’œufs

À cause de ça, il faut qu’on revoie nos habitudes alimentaires. Nous qui adorons préparer nous-mêmes nos céréales, là on arrête. Nous aimons bien aussi varier les plaisirs de l’assiette : pâtes et riz blancs et complets, pâtes de riz, quinoa, semoule… Nous aimons aussi remplacer la viande de temps en temps par des légumineuses (lentilles vertes ou corail, pois casses, pois chiche), bref le paradis sur terre pour elles…

.

.

6. Aérez et gardez votre cuisine la plus « froide possible »

Le printemps, l’été et l’automne sont des périodes propices à la prolifération des mites car il fait chaud. Elles se développent dès 25° environ. Mais on peut aussi en avoir l’hiver, si vous aimez mettre votre chauffage assez fort.

Notre cuisine est plein sud, sans volet et au soleil direct entre 10h et 18h l’été… j’ai peur que nous soyons condamnés à en avoir tout le temps…

7. Astuces de grand-mère versus astuces modernes

La première fois que j’ai fait des recherches pour savoir comment nous en débarrasser, j’avais lu qu’elles n’aiment pas les clous de girofles. Nous en avons donc placé dans les placards des coupelles remplies de clous de girofle. Aucun effet.

J’avais lu également qu’elles n’aiment pas la lavande. J’avais donc acheté un brumisateur à la lavande dont j’aspergeais régulièrement la cuisine. Aucun effet non plus.

Il existe aussi les techniques du chaud et du froid, c’est-à-dire placer les aliments au micro-onde, au frigo ou au congélateur pour détruire les œufs éventuels. Je n’ai pas testé ni le micro-onde ni le congélateur mais j’ai placé le riz au frigo. Pour le moment, rien n’est apparu dedans depuis que je l’ai sorti de ses 2 jours de maltraitance thermique.

La seule chose véritablement efficace pour le moment, ce sont les pièges à placer dans les placards alimentaires. Ils sont imbibés de phéromones qui attirent les mâles, les emprisonnent et empêchent ainsi la reproduction. Ils s’y collent si facilement ! Mais ces andouilles doivent s’y coller après avoir rencontré une femelle car les pièges se remplissaient mais il y avait toujours dans œufs dans nos aliments…

 .

.

8. Mites alimentaires versus mites de vêtements

Le seul « soulagement » c’est que ce sont des mites alimentaires. Elles ne grignoteront donc pas nos vêtements. En effet, les mites alimentaires et les mites « vestimentaires » ne sont pas les mêmes insectes. Les mites alimentaires, ou ephestia kuehniella, sont des insectes de la famille des pyrales et les mites de vêtements, ou tineola bisselliella, appartiennent à la famille des teignes.

Par mesure de sécurité, j’ai tout de même mis des boules antimites à vêtements dans les caisses de linge, sait-on jamais. Ça m’embêterait très fortement, pour rester polie, de trouver des trous dans mes chemisiers en soie ou mes manteaux en laine…

Synthèse des actions à mener

.

  • Ne gardez pas les aliments dans leur emballage d’origine : transvasez-les dans des bocaux en verre, si possible avec caoutchouc,
  • Ne laissez traîner aucune miette ni sur votre plan de travail, ni sur vos ustensiles et vaisselles,
  • Stockez les produits les plus sensibles au réfrigérateur,
  • N’achetez pas en trop grande quantité,
  • Ne laissez pas traîner trop longtemps des paquets entamés,
  • Vérifiez régulièrement tous les aliments (secs et humides),
  • Nettoyez régulièrement vos placards au vinaigre blanc.

Un dernier mot : j’espère que toutes ces astuces vous seront utiles, comment faites-vous de votre côté pour lutter contre les mites ? Dites-le moi en commantaire !

Et partagez cet article, les mites sont vraiment un fléau à éradiquer !! Les boutons des réseaux sociaux et l’épingle Pinterest sont juste en dessous 😉

Merci merci !

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Gifs : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#mites #sos #cuisine #mitealimentaire #aliment #aliments #jeter #lutter #luttercontrelesmites

Vous voulez connaître une méthode simple et efficace pour ranger sans dépenser ?

 

 

Remplissez les champs ci-dessous pour recevoir l’ebook de Passionnément organisée !

 

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer