Comment déménager dans une autre région sans stresser ?

Comment déménager dans une autre région sans stresser ?

L’idée vous trotte dans la tête depuis un moment… Vous avez envie de changer de région ? Ca serait en effet l’occasion de changer de mode de vie ? D’avoir une maison plus grande ? De vous rapprocher de votre famille ? De vivre au bord de la mer peut-être ?

Déménager demande une grande organisation, a fortiori pour changer de région !

Dans cet article, vous allez découvrir le plan d’action pour un déménagement dans une autre région réussi !

Pour la petite histoire, l’Homme et moi avons organisé un déménagement entre Paris et Lyon en 27 jours top chrono de la signature du bail de notre nouvel appartement et le jour J du déménagement !

Étape 1 : préparez les visites de votre futur logement

1. Élaborez un rétroplanning

Afin de gérer au mieux la préparation de votre déménagement et de ne rien oublier, le rétroplanning s’impose !

Souvent il est déterminé par le préavis de votre démission dans l’entreprise que vous quittez. Dès que l’un des 2 conjoints trouve un poste dans la nouvelle région, dès que le contrat est signé, c’est le branle-bas de combat ! Or, afin d’éviter les longs chevauchements de loyer, il vaut mieux essayer de trouver un appartement le plus tard possible et là, le rétroplanning se resserre !

Pour nous, la date butoir était la prise de poste de l’Homme sur Lyon le 18 mars. Nous avons élaboré notre rétroplanning en fonction de cette date-là. Nous avons décidé de visiter des appartements sur Lyon un mois avant, la semaine du 18 au 22 février.

 .

2. Ayez une idée des quartiers dans lesquels vous aimeriez habiter

Afin de gagner du temps sur place lorsque vous visiterez, il est intéressant de cibler certains quartiers en amont. En fonction du/des futur(s) lieu(x) de travail, quels seraient les quartiers idéaux ? Y a-t-il une école pas loin ? Comment sont organisés les transports en commun ? Le ramassage scolaire ? Avez-vous l’habitude de tout faire à pied et en vélo ou prenez-vous la voiture ?

 .

3. Déterminez la liste des critères essentiels de votre futur logement

Plutôt terrasse, cave et parking ou grandes surfaces et proximité des transports ? Plutôt en ville ou dans un quartier résidentiel ? Ces questions sont essentielles pour que vous ayez une idée précise du logement que vous allez chercher. Là encore, vous gagnerez un temps précieux en anticipant sur ce que vous chercherez ! Surtout si vous mettre d’accord avec votre conjoint(e) prend du temps !

Étape 2 : trouver votre futur appartement sur place

1. Fixez-vous un objectif précis pour ne pas vous éparpiller

Nous sommes venus de Paris exprès pour faire des visites et il n’était pas question de devoir venir plusieurs fois. Poser des jours, payer les billets de train sont des contraintes de temps et d’argent. Pour nous, l’objectif était simple : trouver un appartement à louer sur Lyon en 5 jours ouvrés. On a donc optimisé notre temps au maximum et fait en moyenne 5 visites par jour.

Résultat : 19 visites au jeudi soir, 5 dossiers déposés (pour des appartements qui ne nous plaisaient pas forcément mais on a préféré jouer la carte de la prudence) et une réponse positive, le jeudi à 18h !

Le vendredi : dépôt du chèque de caution en agence, balade dans notre futur quartier et hop retour sur Paris, soulagés !

 .

2. Organisez bien vos journées

Chaque matin entre 8h et 9h, on regardait les annonces et notait les références de celles qui nous intéressaient. On alternait entre seloger.com et leboncoin.fr

Dès 9h, appel des agences pour programmer les visites. Les rendez-vous étaient souvent pris pour le jour même, parfois le lendemain.

Vers 10h, on quittait notre QG, en général on avait déjà au moins 2 visites planifiées.

Et on ne rentrait pas avant 20h car les particuliers, eux, font visiter le soir en général. Les journées étaient donc bien remplies et les 10 000 pas étaient largement marchés 2 fois !

 .

3. Une super méthode pour optimiser votre temps

Pendant les moments de trou, entre les visites, on faisait du porte-à-porte dans les agences des quartiers où nous nous trouvions. Ça fonctionne bien. Effectivement peut-être que sur 4 agences dans lesquelles vous entrez, seule une a un appartement libre qui répond à vos critères mais cette méthode permet parfois de visiter des appartements avant que l’annonce soit mise en ligne.

Toutefois, le porte-à-porte reste l’idéal pour les agences difficiles à joindre par téléphone. Lorsqu’on repérait une annonce qui nous plaisait et que personne ne décrochait, on se déplaçait pour savoir si l’appartement était toujours libre. On a pu visiter 3 apparts ainsi dont celui que nous avons loué.

 ..

4. Soyez insistant(e)s, quitte à être lourd(e)s !

Nous avons emménagé dans l’appartement que nous avons eu le plus de mal à visiter !

On a vu l’annonce le mercredi à 16h, en faisant une pause dans un fastfood pour profiter de la connexion internet et regarder les nouvelles annonces. C’était l’annonce idéale ! On a immédiatement appelé et mais c’est le répondeur du commercial qui nous a répondu. Hop message laissé.

Nous avons rappelé vers 17h30, encore le répondeur. À 18h45, nous profitons d’une visite dans le quartier de l’agence pour y passer avant sa fermeture. Manque de pot, il n’y avait personne. Le lendemain matin, le commercial nous rappelle pile au moment où on est en ligne avec une autre agence… il nous laisse un message. Lorsqu’on essaie de le joindre, à nouveau la messagerie !

Mais comme sur le papier, l’appartement avait l’air parfait, nous n’avons pas lâché l’affaire !!

Jeudi en fin de matinée, nous repassons à l’agence. Le commercial n’est pas là mais son associé  nous dit de repasser vers 15h. À 15h donc, nous repassons. Environ 20 minutes plus tard, il n’est toujours pas revenu… Son associé l’appelle, le commercial est justement en train de faire visiter L’appartement. L’associé nous donne l’adresse et on rejoint le commercial sur place.

On a été le 2e couple à visiter. Heureusement pour nous, le 1er ne s’est pas projeté. Mais nous, on a eu un véritable coup de cœur ! On a déposé un dossier immédiatement. Dans l’heure, le commercial nous rappelait pour nous dire que le dossier était accepté !

 .

5. Soyez toujours prêt(e)s à déposer un dossier

Pour être efficace, il faut toujours vous déplacer avec votre dossier complet (papier et dématérialisé au cas où). Voici ce qu’il faut fournir :

  • Le contrat de travail de chaque conjoint
  • les 3 derniers bulletins de salaire de chaque conjoint
  • les 3 dernières quittances de loyer si vous êtes locataire ou la dernière taxe foncière si vous êtes propriétaire 
  • une photocopie de la carte d’identité de chaque conjoint
  • un justificatif d’union (récépissé de pacs ou contrat de mariage) si vous n’êtes pas en union libre

Si vous avez un ou des garants :

  • les 3 derniers bulletins de salaire du garant
  • les 3 dernières quittances de loyer ou la dernière taxe foncière 
  • un justificatif d’identité 

Étape 3 : une fois l’appartement trouvé, préparez votre déménagement

1. Déposez votre préavis

Je n’étais pas rassurée de donner mon préavis avant que nous ayons trouvé un appartement sur Lyon. Je l’ai donc déposé dès que nous sommes rentrés, en sachant par conséquent que les 2 loyers se chevaucheraient pendant 3 semaines… Pour ne pas perdre un ou 2 jours de plus, j’ai choisi de me déplacer. Lorsqu’on envoie son préavis par la poste (en recommandé avec AR), c’est la date de réception qui fait foi. L’apporter en agence permet de le faire courir à compter du jour-même.

 .

2. Choisissez le jour du déménagement 

On a hésité, l’Homme et moi, sur la date du déménagement en semaine ou pas ? La semaine est idéale parce que :

  • Le prix de location du camion est moins cher. 
  • Rares sont les agences à proposer l’état des lieux de sortie le samedi… Déménager un samedi suppose de revenir pour l’état des lieux. Il est donc plus pratique de déménager en semaine pour planifier l’état des lieux juste après avoir vidé l’appartement et fait le ménage.

Sauf qu’en semaine, difficile de trouver des amis libres pour vous aider à porter les cartons ! Cette solution est plus envisageable quand vous passez par des déménageurs. De notre côté, nous avons décidé de faire tout nous-mêmes pour ne pas payer trop cher. Pour savoir comment déménager sans vous ruiner, vous pouvez lire mon article :

Nous avons donc finalement déménagé un samedi et je suis revenue le jeudi qui a suivi pour faire le ménage et l’état des lieux de sortie.

.

3. Prévenez les différentes administrations

Déménager implique des démarches administratives : prévenir vos fournisseurs d’énergie et d’abonnement internet, faire le changement d’adresse auprès de votre banque, du centre des impôts, des organismes dont vous recevez des allocations, rerouter votre courrier…

Certaines démarches sont spécifiques si vous changez de région :

  • Prévenez bien vos assureurs (habitation, auto, mutuelle privée, protection juridique, etc.). Le fait de changer de région peut avoir un impact (à la hausse ou à la baisse) sur la cotisation de vos contrats d’assurance quel qu’il soit.
  • Faites le changement d’adresse sur votre carte grise

 .

4. Faites vos cartons

Comme pour le préavis, j’avais du mal à démarrer les cartons avant d’avoir trouvé un logement. Difficile de me projeter dans une nouvelle ville, une nouvelle région, bref une nouvelle vie quand rien n’est concret. J’ai donc attendu que nous rentrions de Lyon pour commencer les cartons.

Il restait pile 3 semaines avant le déménagement. En réalité comme on était pris les week-ends (c’était le marathon des visites amicales et familiales avant de partir !), il restait de fait 3 x 5 jours soit 15 jours ! C’était vraiment nécessaire pour tout emballer et démonter tous les meubles !

 .

5. Louez un camion de déménagement + un emplacement pour stationner

En parallèle des cartons, il faut savoir quel camion de déménagement vous allez louer ou à quelle société de déménagement vous souhaitez vous adresser.

Si vous optez pour le camion que vous conduisiez vous-même, vous pouvez le louer 3 à 2 semaines avant si vous n’êtes pas dans une période de déménagement chargée (typiquement l’été). Autre conseil, je vous recommande vivement de ne pas louer chez Rentacar !! Si vous voulez savoir pourquoi, c’est par ici !

Si vous faites appel à des déménageurs, vous aurez besoin de donner les caractéristiques de votre nouveau logement (étage, localisation, etc.) pour pouvoir signer votre contrat donc de l’avoir trouvé.

Enfin, si vous déménagez en ville, renseignez-vous auprès de votre mairie de quartier pour savoir s’il est possible de louer un stationnement. Ainsi aucune inquiétude pour trouver où garer le camion quand vous arrivez !

Le jour J : fixez l’heure du chargement du camion en fonction de votre temps de route

De Paris à Lyon, il faut environ 5 heures de route. Afin de ne pas arriver trop tard sur Lyon (n’oubliez pas qu’après avoir chargé le camion, il faut le décharger !), nous avons commencé à vider l’appartement avec nos amis à 9h.

À 11h30, le camion était rempli, les portes fermées.

À 12h : nous étions en route !

Le timing était parfait, aucun bouchon pour sortir de Paris, superbe soleil, personne sur l’autoroute. On allait mettre tout juste 5h pour arriver s’il ne nous était pas arrivé une histoire de dingue que je vous raconte dans mon article : « Comment éviter de payer 180 € d’amende en louant votre camion de déménagement ? »

Conclusion

Quand on est arrivé sur Lyon et qu’on a réalisé tout ce qu’on avait fait en 27 jours seulement, on ne réalisait pas ! Tout comme on ne réalisait pas non plus qu’on avait enfin quitté Paris ! Un rétroplanning chargé a cet avantage qu’au moins on ne réfléchit pas (on n’a pas le temps !), on agit pour respecter les échéances – et on prie pour ne rien oublier. Si vous avez l’habitude de gérer des projets au boulot, voyez votre déménagement comme tel 😉

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by rawpixel.com pour Freepik

.

Hashtags-clé :

#déménager #demenager  #déménagement #demenagement #preparersondemenagement #changerderegion #région#préparer #preparer #planifier #anticiper #organiser #camiondedemenagement #locationdecamion #loueruncamiondedemenagement #rentacar

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Comment rester zen en organisant votre déménagement et après ?

Comment rester zen en organisant votre déménagement et après ?

Vous devez organiser votre déménagement et ça vous angoisse ?

Vous procrastinez et repoussez le démarrage des cartons ? La recherche de l’utilitaire idéal ?

Saviez-vous qu’un déménagement est la 3e source de stress après un deuil et un licenciement ? Préparer un déménagement peut provoquer des troubles du sommeil, une perte d’appétit, un stress chronique, un sentiment de tristesse, d’angoisse… Normal, dès lors, qu’il soit difficile de s’y mettre et surtout de rester zen pendant toute la durée avant le Jour J, et même après !

Voici les astuces avant/pendant/après déménagement, que j’utilise à chacun de mes déménagemnts !

Avant le Jour J du déménagement

1. Élaborez des to do

Écrire les choses à faire permet de ne rien oublier et de garder la tête froide. Et quand on déménage, ce sont deux aspects fondamentaux ! Vous pouvez faire par exemple, 2 to do distinctes :

  • une to do des organismes à appeler pour résilier un contrat et/ou à informer du changement d’adresse
  • Une to do  pratico-pratique pour le déménagement : louer le camion, envoyer le préavis, prendre rendez-vous pour l’état des lieux de sortie, souscrire une assurance habitation pour le nouveau logement, etc.

2. Soyez méthodique pour faire vos cartons

 a) Munissez-vous de cartons de tailles différentes

Avoir différents types de carton permet de choisir au mieux le carton en fonction de ce que vous voulez mettre dedans. Les petits cartons sont idéals pour mettre des objets lourds. Typiquement, j’adore les cartons de ramettes à papier pour les livres ! À l’inverse, les gros cartons vous serviront à emballer des objets volumineux mais pas lourds, exemple des coussins. Les cartons compartimentés sont parfaits pour les verres et les bouteilles.

.

b) Commencez par emballer les objets que vous utilisez le moins

Chaque fois que je déménage, je commence par les livres. J’en ai un certain nombre et quand ils sont tous en carton, vous ressentez déjà une impression de satisfaction par le vide que ça procure ! Attaquez ensuite les objets de décoration, les vêtements qui ne sont pas de saison, les accessoires de cuisine et les appareils électroménagers qui ne servent que de temps en temps (moules, appareil à raclette/fondue, flutes, verres à apéritif, etc.)

.

c) Numérotez les cartons et tenez une liste de leur contenu à jour

Chaque fois que vous remplissez un carton, numérotez-le, écrivez dessus les informations qui vous semblent nécessaires (fragile, cuisine, vêtement, etc.) et notez brièvement le contenu du carton + son numéro sur une liste. Vous verrez à quel point c’est utile quand vous serez dans votre nouveau logement, des cartons partout et que vous chercherez une casserole ou bien les jouets favoris du petit ou encore les médicaments ! Voici la photo d’un de mes cartons (C pour Céline, afin de savoir lequel est à qui !) :

numéroter les cartons

d) Protégez au maximum vos affaires quand vous les emballez

Généralement, on pense aux objets qui cassent : vaisselle, objets de décoration…  Certes, il faut bien les protéger ! Avez-vous cependant pensé à vos meubles ?

Une rayure ou un accro est si vite arrivé ! C’est une des raisons pour laquelle je démonte mes meubles et j’emballe les planches de petite et moyenne taille dans des sacs en plastique (en n’oubliant pas de coller une étiquette pour savoir à quel meuble appartiennent les planches !) :

protéger ses affaires
attacher les planches des meubles

J’utilise la même méthode pour transporter les miroirs, les tableaux et les vitres, (une fois qu’ils sont bien protégés dans des papiers à bulle ou autre) avec des sacs cartonnés. Dans les photos ci-dessous, il s’agit des vitres du meuble de notre salle de bain :

protéger les vitres
protéger le verre

Attention également avec les liquides ! Rien de pire qu’une bouteille de produits ménager, d’alcool, de cosmétique, etc. qui se renverse dans un carton et abîme le reste du contenu voire coule sur d’autres cartons… Empaquetez bien les liquides en tout genre dans des cartons à part, si possible à la verticale, en indiquant bien « ne pas pencher » et « fragile » s’il s’agit de bouteilles en verre.

e) Essayez de vous détacher du côté émotionnel

Vider vos placards, vos armoires, vos penderies, vos meubles, c’est parfois vous replonger dans des souvenirs (les bons comme les mauvais), revisiter votre passé. C’est une période où l’on trie, où l’on jette et où on se pose beaucoup de questions de manière générale. Après tout, changer de foyer peut être une période d’instabilité émotionnelle, même si c’est dans la même ville/région ; a fortiori quand on se déracine !

Pour rester zen, mieux vaut donc ne pas trop tergiverser en faisant vos cartons. Si vous arrivez à faire du tri en parallèle, tant mieux, si ce n’est pas le cas, ne culpabilisez pas. Faites le choix d’emballer sans vous poser de question pour être rapide et efficace !

3. Stockez tous les cartons dans une pièce ou un coin de pièce

Les cartons prennent rapidement de la place. Dès que vous commencez à en faire, stockez-les contre un mur, idéalement dans une pièce où il n’y a pas de passage (exemple une cave, un garage, une chambre). Construisez-vous un mur de cartons, en mettant les plus lourds/moins fragiles en bas.

.

.

4. Comment gérer les meubles ? 

a) Si possible, démontez-les

Comme je vous disais plus tôt, les démonter permet de les protéger à la fois du risque de casse mais aussi du risque de rayures. Placez les planches les unes contre les autres, par 2, 3 ou 4, en fonction de leur poids et de leur taille et en tournant vers l’extérieur le côté qu’on ne voit pas.

Exemple : sur la photo de gauche, j’ai préféré exposer l’intérieur des portes de ce placard. Sur la photo de droite, vous voyez les pieds et de l’autre côté, c’est le plateau, les parties visibles étant tournées vers l’intérieur.

attacher les planches
scotcher les planches

b) Rangez toutes les petits éléments (vis, boulons, etc.) au même endroit

Chaque fois que vous démontez un meuble, rangez toutes les petites pièces (vis, piton, etc.) ensemble. J’ai pris l’habitude de les mettre dans un coin de sachet plastique que je découpe et sur lequel je colle une étiquette mentionnant le meuble auquel elles appartiennent. Je réunis ensuite tous les sachets dans ma boîte à outil. Ainsi vous avez déjà tout sous la main lorsque vous remontez vos meubles !

Ce conseil s’applique aussi aux câbles. Dès que vous empaquetez un appareil électroménager, joignez son câble (blender, mixeur mais aussi télé, chaîne hifi, lecteur DVD, etc.) Si vous avez gardé le carton d’emballage de l’appareil, il vous suffit de mettre le câble avec l’appareil dans le carton. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez scotcher le câble sur l’appareil pour ne pas le perdre.

vis des meubles

Pendant le Jour J du déménagement

1. Au moment de remplir le camion

Si vous avez fait le choix de confier votre déménagement à des déménageurs, vous êtes exempt(e) de la partie Tetris, c’est leur boulot ! Mieux vaut tout de même rester à côté pour jeter un œil par précaution à la manière dont ils agencent vos affaires mais vous avez aussi le droit de vous reposer mentalement !

Si vous avez fait le choix économique de demander à des ami(e)s de vous aider et que vous ne vous sentez pas à l’aise avec la partie Tetris, n’hésitez pas à demander si une personne a plus l’habitude !

Lorsque l’Homme et moi avons déménagé, c’est moi qui étais dans le camion et qui ai commencé à « jouer ». En effet, la majorité des cartons/meubles étaient mes affaires car l’Homme avait laissé une bonne partie des siennes dans son appartement qu’il loue meublé. C’était donc plus facile de savoir ce qu’il y avait dans les cartons, ceux dont le contenu était fragile. Mais on se sent vite dépassé(e) car les cartons arrivent en masse (surtout lorsque vous avez recruté beaucoup de bras !) et les « je mets ça où ? » sont très/trop nombreux ! Bref, j’étais soulagée que le cousin de l’Homme prenne les choses en main car il fait souvent des déménagements.

Astuces :

3 astuces efficaces que nous avons utilisées pour remplir notre camion :

  • Caler toutes les planches des meubles contre une paroi du camion sur 1,90 m de long environ puis mettre un matelas contre les planches. Elles sont ainsi bien calées. Si vous ne démontez pas vos meubles, cette astuce sert aussi pour les tableaux et miroirs, afin de les protéger au mieux. Comme nous avions 2 matelas, nous avons fait un sandwich : planches/matelas/tableaux/matelas
  • Pensez à récupérer des sangles, soit auprès de votre entourage, soit auprès du loueur. Elles sont très utiles pour les meubles ou les appareils électroménagers lourds et hauts, typiquement un combiné frigo/congélateur. Le frigo est une des premières choses à placer dans le camion pour pouvoir le sangler. À l’intérieur du camion, sur les 3 parois verticales, il y a des barres intégrées dans lesquelles vous pouvez faire passer des sangles.
  • Ne mettez pas vos couvertures, couettes et oreillers en carton, ils vous seront fort utiles pour caler des objets fragiles ou éviter de rayer des meubles !

2. Au moment de vider le camion

Une fois arrivés dans votre nouveau logement, si vous avez la possibilité d’orienter les déménageurs ou les personnes qui vous aident à vider le camion, les cartons seront ainsi posés dans les bonnes pièces. Cela vous évitera ensuite de passer du temps à les déplacer d’une pièce à une autre, quand vous commencerez à les déballer. Pareil pour les meubles.

Faites en sorte également d’entreposer cartons et meubles dans un coin de la/des pièce(s) où ils sont déposés afin de garder de la place pour circuler d’un endroit à un autre.

Après le déménagement

1. Profitez des bienfaits de la liste numérotée

C’est que la liste numérotée que vous avez rédigée en faisant les cartons va considérablement vous aider ! Grâce à elle, vous savez par quels cartons commencer afin de retrouver les objets les plus utiles : casseroles, assiettes, verres, couverts, produits ménagers ou bien les piles et les médicaments par exemple.

.

2. Prenez le temps de remonter vos meubles

Sans meuble, il est difficile de ranger les affaires que vous sortez des cartons. Il est donc primordial de remonter les meubles en priorité, afin de pouvoir ensuite vider vos cartons et ranger au fur et à mesure.

.

3. Ne vous découragez pas !

Vider vos cartons et ranger leur contenu prend du temps. C’est normal ! Vous ne savez pas encore vraiment où ni comment ranger les affaires, agencer les placards, etc. Mais mieux vaut essayer de ranger au fur et à mesure que vous déballez pour ne pas vous retrouver dans une pièce submergée d’objets en tout genre !

Parmi les conseils de préparation d’un déménagement, on recommande de remplir les cartons par thématique pour mieux vous y retrouver quand vous les déballez. Personnellement, je ne le fais pas. Je préfère combler l’espace au mieux.  Et typiquement, comme j’emballe ma vaisselle dans mon linge de maison, tout est mélangé ! Voici un exemple :

emballer les affaires en carton

Il y a des affaires de cuisine (tupperware en bas à gauche, balance en bas à droite, ainsi qu’au milieu emballé dans une écharpe), le fer à repasser, le maillet et des chiffons micro-fibres en-dessous. C’est pour ça que je vous conseille de prendre le temps de ranger les objets de chaque carton, les uns après les autres, ou en tout cas de les poser dans leur pièce de « destination« .

Enfin, si vous le pouvez (si vous avez le temps et les meubles nécessaires !), videz tous les cartons pendant une même période. Combattez lassitude et ras-le-bol ! Si vous arrêtez avant d’avoir terminé, vous risquez de mettre 6 mois à les déballer, voire de les oublier ! Ou au contraire, ils vont traîner et vous ne pourrez plus les voir en peinture dans la pièce dans laquelle ils auront été placés en attente…

En conclusion

J’espère que ces astuces vous permettront de rester zen avant/pendant/après votre déménagement ! Sinon n’hésitez pas à faire appel à moi pour un accompagnement personnalisé !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

organiser son déménagement pour ne pas stresser
Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Les autres photos : photos de Céline

Gif : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#demenagement #demenager #emmenager #stress #zen #cartons #demenageurs #meubles #demonterdesmeubles #surface #volume #emballer #deballer #resterzen #organiser #preparer

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Comment éviter de payer 180 € d’amende en louant votre camion de déménagement ?

Comment éviter de payer 180 € d’amende en louant votre camion de déménagement ?

Le déménagement approche à grand pas et vous avez fait le choix économique de déménager vous-même. Vous attaquez donc la recherche du camion à louer.

Angoisse !

L’éternelle question : dans quoi rentrerait le contenu de mon studio de 20 m2, de mon appartement de 35 m2, de ma maison de 90 m2 ? Plutôt un utilitaire de 12 m3, 14 m3, 20 m3, 22 m3 ? Penser volume, c’est bien, mais avez-vous pensé POIDS ?!

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je préfère préciser que je ne travaille pas dans la location de véhicules utilitaires. Je souhaite juste partager avec vous la TRÈS MAUVAISE EXPERIENCE CLIENT que nous avons eue, l’Homme et moi, il y a 2 mois, avec Rentacar.fr ! Si ça peut vous éviter de vivre la même, ce sera déjà ça !

Le drame pendant le trajet du déménagement !

Via le site internet rentacar.fr, on a loué le fameux Renault Master de 22 m3 « aller simple » pour notre déménagement de Paris à Lyon.

Le jour J, tout se déroulait à merveille !

  • Aucun problème pour récupérer le camion réservé,
  • Nos amis ont été au top pour vider l’appartement et la cave (en 1 h 30, la centaine de cartons, toutes les valises, l’électroménager et l’ensemble des meubles démontés se trouvaient rangés en un parfait Tetris dans le camion),
  • Aucun bouchon pour sortir de Paris ce samedi-là (jour de manif des Gilets jaunes),
  • Autoroute A6 vide,
  • Superbe temps,
  • Attitude géniale du chat qui a à peine miaulé !

Et là, c’est le drame

À moins de 30 km de notre destination, les gendarmes nous arrêtent pour peser le véhicule. Ils nous apprennent qu’il pèse 4 500 kg – c’est-à-dire 1 000 kg de plus que le poids maximal autorisé pour le camion – et nous verbalisent à hauteur de 180 € (90 € d’amende par tranche de 500 kg dépassée).

Comme si ce n’était pas suffisant, ils nous obligent à décharger 1 000 kg d’affaires sur l’aire d’autoroute jouxtant le péage et à trouver une solution – autre que le camion de location – si nous souhaitons les emporter. Ils précisent que si nous ne trouvons pas de solution, il y a une benne sur l’aire… Mais c’est bien sûr ! Jeter une tonne d’affaires (au sens littéral), la voilà la solution !

S’ensuit une énorme colère…

Je peux vous assurer que lorsque vous êtes en train de décharger le contenu de votre camion sur une aire d’autoroute (alors que vous l’avez rempli le matin et que vous allez le vider en arrivant) après avoir perdu 180 € (qui s’ajoutent à la facture déjà longue du déménagement) pendant que vous réfléchissez à une solution en urgence pour ne pas abandonner vos affaires, vous maudissez votre loueur.

Heureusement pour nous, on avait 3 amis sur Lyon qui nous attendaient pour décharger le camion et les 3 avaient une grosse voiture. Ils sont venus jusqu’à l’aire d’autoroute et ont pu emporter les 1 000 kg.

En tant que clients novices, louant un camion de déménagement pour la première fois, on a entièrement fait confiance aux informations lues sur le site Rentacar.fr pour choisir l’utilitaire le mieux adapté au déménagement de notre 35 m2. Sur le moment, on y a vu que du feu et on a loué comme beaucoup, en pensant volume ! Jamais au grand jamais, nous n’avons pensé charge utile

L’expérience client promise par Rentacar versus la réalité

1. Analyse du site de Rentacar : gros défaut de conseil

Après coup, en relisant les informations fournies sur leur site pour préparer mon courrier de réclamation (hors de question d’en rester là !), je me rends compte à quel point leur défaut de conseil est criant…

1. Rentacar.fr explique que les utilitaires de 12 m3 sont idéals pour les déménagements « de studios ou de 2 pièces soit 40 m2  ». Et là, je tique : le contenu d’un studio (environ 20/25 m2) et le contenu d’un 40 m2 sont complètement différents, on passe quand même du simple au double !

Par mesure de sécurité, on avait préféré louer un 22 m3 en se disant qu’un utilitaire pas complètement rempli valait mieux qu’un utilitaire trop petit. Effectivement, notre camion était plein au 2 tiers.

.

2. Rentacar.fr recommande le Renault Master de 22 m3 pour « les déménagements de maisons, de pavillons ou d’appartements plus imposants ».

Comment dès lors imaginer qu’avec le contenu d’un 35 m2, dans un utilitaire pas totalement rempli, on aurait un problème de poids ?! Il est évident que le contenu d’une maison dépasse largement 1 000 kg !

.

3. Rentacar.fr donne des indications sur les surfaces à déménager mais n’attire JAMAIS l’attention des clients sur la charge utile à ne pas dépasser. Aucune définition, aucune question sur ce sujet dans leur FAQ. Le seul endroit où ils indiquent la charge utile est dans le tableau comparatif ci-dessous.

Franchement, vous y pensez, vous ? Vous savez combien de cartons de fringue/de livres, de meubles, ça représente 1 000 kg ?

2. Conséquence de leur défaut de conseil

Ce qui n’est pas explicite dans le descriptif ci-dessus, c’est que votre utilitaire de 22 m3 pèse déjà, vide, 2 500 kg. Avec votre permis B, vous pouvez conduire un véhicule pesant 3 500 kg maximum. Cela vous donne donc une liberté de transporter 1 000 kg.

Nous transportions 2 000 kg. Donc, en plus de faire de la publicité mensongère sur le site (souvenez-vous, un camion de 22 m3  pour déménager un pavillon ah ah ah, sans préciser qu’on dépasserait LARGEMENT la charge utile !), Rentacar.fr nous a fait rouler en toute illégalité, ce qui a eu pour conséquence notre verbalisation et les profonds désagréments causés par notre immobilisation forcée.

 

Voici les photos du camion avant/après notre immobilisation :

camion de déménagement plein
camion de déménagement en partie vidé

Pour vous repérer, vous pouvez prendre la petite caisse blanche tout en haut au milieu comme point de comparaison. Ainsi, pour respecter la charge utile de 1 000 kg : un camion de 22 m3 n’est rempli qu’à un tiers.

Et c’est parti pour une réclamation !

1. Le foutage de gueule du service client…

Une fois le déménagement réalisé, Internet installé, le bureau remonté, l’imprimante branchée, j’ai donc rédigé une lettre de réclamation dans laquelle je démontre le défaut total de conseil sur le site ainsi que le fait qu’il ne respecte ni l’article L111-1 du Code de la consommation, ni l’article 1112-1 du Code civil (voir ci-dessous) et que par conséquent, nous demandons à être indemnisés pour les préjudices subis (financier et moral) à hauteur de l’amende payée.

  • 1re réponse du service client de Rentacar  :

J’ai bien lu votre courrier et suis désolé que votre chargement ait dépassé la capacité du véhicule. Cependant, nous ne pouvons pas vérifier nous même le poids des matériaux que nos clients embarquent à bord. De plus nous indiquons la charge utile de nos véhicules sur le site internet.

femme énervée par un mauvais service client

Le poids des matériaux ! C’est sûr que lorsqu’on déménage, on transporte des tonnes de plomb, de fer, d’acier ! En bons jeunes actifs trentenaires, il y avait des meubles en kit Ikea et un canapé Conforama, faut pas exagérer ! Il n’y avait même pas de machine à laver !

Et j’ai bien aimé leur 2e phrase : oui, effectivement, ils écrivent une fois le nombre, comme ça, sans attirer l’attention sur cette réalité, hop, pour se dédouaner.

Je leur réponds gentiment, mais sèchement, qu’on transportait seulement des cartons et des meubles en placo, et que c’est une obligation précontractuelle d’informer de « manière lisible et compréhensible » (article L111-1 du Code de la consommation) sur tous les éléments « dont l’importance est déterminante pour le consentement de la partie » et qui ont « un lien direct et nécessaire avec le contenu du contrat » (article L1112-1 du Code civil). Enfin, je les informe que sans indemnisation de leur part, je serai dans l’obligation de partager cette très mauvaise expérience client avec les associations de consommateurs et sur les réseaux sociaux.

  • 2e réponse du service client :

Je ne peux donner une suite favorable à votre requête compte tenu des éléments de votre dossier. Cependant, je suis sensible à votre expérience et vous propose une remise exceptionnelle de 10% sur le montant total de votre réservation. Ce sera mon unique proposition.

L’enfer pour essayer d’obtenir réparation

.

.

 

1. Le médiateur

J’ai saisi le médiateur Franchise Consommateurs (MFC) comme indiqué dans les conditions générales de Rentacar.fr. Cette démarche a duré 2 mois et n’a servi absolument à rien. J’ai appris à mes dépens que la société avec laquelle on a un litige n’est pas obligée de répondre au médiateur. Et après 2 relances, le médiateur clôt votre dossier. Voilà, comme s’il ne s’était rien passé. Il suffit de ne pas répondre et ça s’arrête…

 .

2. L’assurance protection juridique

Comme ça n’a rien donné avec le médiateur, j’ai alors saisi ma protection juridique. Là encore, ça a duré 2 bons mois pour n’aboutir à rien. La juriste qui a suivi mon dossier a eu beau insisté, avec tous les arguments qu’on avait, Rentacar n’a rien voulu savoir.

Là encore ce qu’il faut savoir c’est que les juristes des assurances protection juridique n’ont aucun pouvoir coercitif, c’est-à-dire que si en face ils refusent tout compromis, là encore ils sont gagnants…

La conclusion de ma juriste c’était que je pouvais essayer de leur faire peur avec un avocat. Oui, sauf que l’heure de consultation de l’avocat coûtait le même prix que l’amende et n’était pas prise en charge par l’assurance…

En gros, quand il s’agit d’un litige avec un faible montant, vous vous retrouvez le dindon de la farce, vous, en tant que consommateur isolé… Je n’ai donc obtenu aucune réparation de cette manière-là non plus.

.

3. Les associations de consommateurs

J’ai voulu partager mon histoire avec des associations de consommateurs, au moins pour que ça serve à d’autres personnes. Là encore, j’ai trouvé que c’était l’enfer pour arriver à contacter quelqu’un. J’ai obtenu très peu de réponses aux nombreux mails que j’ai envoyé dans différentes associations et les rares réponses me disaient qu’il faut être adhérent(e) pour pouvoir entamer quelque chose…  Et encore, ce qu’on me proposait c’était une aide pour saisir un médiateur… le serpent qui se mord la queue.

Bref, j’ai laissé tomber et suis reste écœurée de cette injustice vécue.

Conclusion de cette histoire

J’espère que ce partage d’expérience vous aura été utile ! Méfiez-vous donc des loueurs d’utilitaire, voire boycottez Rentacar vu leur TRÈS MAUVAIS SERVICE CLIENT !

Si on avait su, on aurait loué 2 camions de 12 m3 ! Les gendarmes nous ont dit qu’ils arrêtaient systématiquement le modèle de véhicule qu’on avait parce que chaque fois, le poids autorisé est dépassé.

On n’a vraiment pas eu de chance parce que toutes les personnes à qui on a raconté notre mésaventure et qui ont déménagé, ne se sont jamais fait contrôlées et n’auraient jamais imaginé un tel désagrément ! Et dites-vous pourtant que ma mère a fait un Marseille-Lille, avec un camion bien trop chargé… 

Bref, vraiment je vous invite à PARTAGER CETTE HISTOIRE sur les réseaux sociaux et autour de vous !!

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

eviter amende en louant camion de déménagement

Crédits photos :

Photo de couverture : camion Rentacar

Femme en colère 1 : designed by Asier_Relampagoestudio pour Freepick

Femme en colère 2  : designed by Freepick

.

Hashtags-clé :

#demenagement #demenager #camiondelocation #loueruncamion #loueruncamiondedemenagement #utilitaire #rentacar #experienceclient #mauvaiseexperienceclient #amende #reclamation #porterreclamation #associationsdeconsommateur #coleredeconsommateur #protectionjuridique #assuranceprotectionjuridique #mediation #mediateur  #mediateurdelaconsommation #mediationfranchiseconsommation #avocat

 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, je tiens ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !