Revendre vos cadeaux de Noël : déculpabilisez, dédramatisez, désencombrez !

Revendre vos cadeaux de Noël : déculpabilisez, dédramatisez, désencombrez !

Revendre les cadeaux de Noël… Oui, j’aborde un sujet sensible

Les fêtes sont passées, la vie a repris son cours et vous vous demandez ce que vous allez faire du pull tricoté par votre grand-tante ou de ce vase étrange offert par votre belle-mère… Vous envisagez de vous en débarrasser ? Vous avez pensé à les revendre mais vous n’osez pas ?  Vous culpabiliseriez en le faisant ? Vous l’avez déjà fait mais regrettez ?

Alors, je vous incite vivement à lire cet article !

Pourquoi garder un cadeau que vous n’utilisez pas ?

Posez-vous vraiment la question. Pourquoi ? Garder un cadeau dont vous ne vous servez pas prend de la place et vous fait culpabiliser ! Dès que vous ouvrez un placard, ledit cadeau, encore sous son film plastique, vous saute aux yeux l’air de dire d’un ton réprobateur : « tu ne m’utilises pas ! »

Toutefois, cette culpabilité est tenace ! On ne se rend pas forcément compte à quel point elle est insidieuse, à quel point elle rôde dans nos schémas de pensée majoritairement issus de nos racines judéo-chrétienne. Ce serait à cause du Péché originel qu’on ne revendrait pas nos cadeaux de Noël et autres ? Moi je dis non ! Il faut arrêter de vous nourrir d’émotions négatives inutiles, vous en aurez bien d’autres à gérer sans en être la source, dans votre vie ! Vous n’êtes pas d’accord ?

Osez revendre vos cadeaux

Revendre un cadeau vous choque ? Pourquoi ? Finalement l’essentiel dans un cadeau n’est pas tant l’objet que le geste, non ? La personne pense à vous, a passé du temps (ou pas !) à chercher un cadeau, vous êtes content(e) de le recevoir et la remerciez chaleureusement.

Soyez rassuré(e) ou motivé(e), je le dis ouvertement, ça m’arrive de revendre des cadeaux sans culpabiliser ! Tout simplement parce que les personnes qui offrent des cadeaux ont le droit de se tromper ! Que ce soit quelqu’un de l’entourage éloigné (les erreurs sont assez fréquentes ah ah) ou proche. En même temps, on ne peut pas leur en vouloir, qui n’a jamais répondu à la question « tu veux quoi pour Noël ? » : « euh je ne sais pas » ?

Cette philosophie est délicate à mettre en œuvre, j’en suis consciente. Toutefois, plus vous serez ouvert(e) et moins vous culpabiliserez à le faire, je m’explique : quand j’étais ado et que quelqu’un se trompait en me faisant un cadeau (surtout ma mère, hélas – les mères d’adolescent(e)s subissent tant, n’est-ce pas ?) j’étais contrariée, ça se voyait sur ma tête, bref je boudais.

** Et là je prends du recul en repensant à moi à 15 ans et je me demande ce que ce sera quand ce sera moi la mère ! Mon dieu ça fait peur… Maturité, sors de ce corps ! **

 À présent, j’ai évolué (maturité, ressors de ce corps !) et lorsqu’on m’offre un objet/vêtement/bijou qui, de prime abord, n’aurait pas attiré mon regard dans le point de vente, je remercie chaleureusement la personne parce qu’elle a pensé à moi et ce simple geste me fait plaisir. Ensuite, je me demande si je peux m’habituer à l’utiliser/le porter.

À Noël 2017, j’ai reçu de la mère de l’Homme une écharpe couleur moutarde. Je ne portais jamais cette couleur que j’associais inexorablement à un pull de ma grand-mère. Pour moi, vêtement moutarde = vieux. Par respect pour ma belle-mère et l’Homme, j’ai porté cette écharpe quelquefois. Et j’ai fini par me rendre compte : 1.que cette couleur allait parfaitement avec le bleu canard de mon manteau d’hiver et 2. que la couleur moutarde était à la mode et que beaucoup de femmes (de tout âge !) en portaient ! Enfin, cette écharpe s’est avérée très chaude. Bref, l’hiver suivant, je ne l’ai pas quittée !

N’hésitez pas à revendre ce que vous possédez déjà !

Parfois je revends un cadeau pour la simple raison que je possède déjà l’objet en question à la maison. Dans un esprit minimaliste aimant les espaces et les placards peu encombrés, je ne suis pas fan d’avoir le même objet en plusieurs exemplaires (hum… cette remarque ne s’applique pas aux vêtements et aux chaussures). À quoi peuvent servir 2 mini-hachoirs, 2 fer à lisser, 2 réveils, etc. ?

De mon côté, quand je dois faire un cadeau, j’essaie de le personnaliser au maximum en pensant à ce que la personne aime, à ses passe-temps. Il va sans dire bien sûr que je peux aussi me tromper ! L’exemple le plus criant (et le plus récent) que j’ai en tête est le cadeau que j’ai offert à ma sœur pour son 19e anniversaire : en 1re année d’école d’ostéopathie, elle devait apprendre l’anatomie. Vu le nombre d’éléments à retenir, la matière était difficile. J’avais trouvé chez Nature et Découverte un super livre de pilates (elle aime bien ce sport !) qui illustraient toutes les positions par des photos, et un dessin qui montrait les muscles qui travaillaient dans chaque position. Je m’étais dit que c’était une manière amusante de réviser ! C’était ma pensée jusqu’à ce que je vois sa tête en déballant le cadeau… Elle n’a pas eu besoin de dire quoi que ce soit… heureusement pour moi j’avais gardé le ticket de caisse et j’ai pu rectifier le tir !

L’important, c’est le geste

Tout ça pour dire quoi ? Que l’essentiel, c’est d’être reconnaissant(e) envers les personnes qui pensent à vous et de partager avec elles le plaisir du geste d’offrir et de recevoir. Sur ce sujet, Marie Kondo et sa Magie du rangement m’ont littéralement ouvert les yeux :

Un cadeau a pour véritable objectif d’être reçu. Les cadeaux ne sont pas des « choses » mais le vecteur des sentiments d’une personne. Avec cette vision des choses, vous ne devez pas vous sentir coupable de jeter un cadeau. Soyez simplement reconnaissant du plaisir éprouvé lorsqu’on vous l’a offert.

Ce que vous faites du cadeau n’a pas d’importance. Et si vous êtes l’offreur, ne vous vexez pas d’apprendre qu’un de vos cadeaux a été revendu. Tout le monde peut se tromper et au moins le receveur s’est acheté quelque chose qui lui tenait à cœur avec l’argent de la vente. Ne lui en tenez encore moins rigueur s’il habite un mini appartement dans une ville où les loyers sont démesurément chers ! Les japonais, eux, ont tout compris : l’important c’est un esprit serein et le gain de place !

Conclusion

Aller, fermons les yeux et détachons-nous ensemble des émotions négatives et du matérialisme. Et que celui ou celle qui n’a jamais pensé en déballant le cadeau de sa grand-tante ou de son cousin éloigné « mais qu’est-ce qu’on va faire de ce truc-là ? » me jette la première pierre !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Freepik

Gifs : giphy.com

 .

Hastags-clé :

#cadeau #cadeaudenoel #revendresescadeaux #revendresescadeauxdenoel #revendre #occasion #secondemain #leboncoin #vinted #oser #culpabilite #neplusculpabiliser #sefaireconfiance #saffirmer #materialisme #sedetacherdumaterialisme

Céline

Blogueuse et Home organiser certifiée

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. En 2019, je me suis lancée dans le blogging tout en me formant au métier de Home organiser.

Je vous partage mes conseils pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Quel est le meilleur moment pour revendre vos affaires sur internet ?

Quel est le meilleur moment pour revendre vos affaires sur internet ?

Eh oui, dans la vente d’occasion aussi il y a une saisonnalité !

Suivant ce que vous vendez et le moment dans l’année où vous postez l’annonce, la vente peut mettre du simple au triple de temps pour se finaliser !

Sur ce point, le marché de la seconde main a les mêmes caractéristiques que le marché du neuf : il faut faire attention au calendrier, aux saisons, aux événements commerciaux et culturels (rentrée scolaire, Noël, Saint-Valentin, périodes des soldes) et aux périodes de vacances scolaires ! Pour vendre rapidement, mieux vaut être à l’affût de la bonne période.

Bien sûr, il ne s’agit pas d’une science exacte. Vous pourrez arriver à vendre des gants au mois de juillet mais ce n’est pas le cas de figure le plus fréquent 😉

Anticiper la saisonnalité vous évitera de perdre patience avec un produit qui ne se vend pas après plusieurs mois.

Aller, on s’y met ?

Les mois où on vend le plus et ce qu’on vend

1. Août/Septembre/Octobre :

L’événement principal de cette période qui fait vendre, c’est la rentrée scolaire. Que ce soit la rentrée des enfants à l’école, des adolescents dans le secondaire ou des étudiants dans le supérieur, cette période vous permet de mettre en vente de nombreux produits de catégories différentes !

Voici des exemples :

  • Les manuels scolaires et autres livres de cours. C’est le moment de revendre les manuels des années précédentes ou tous les livres de cours, les livres spécialisés que vous gardez pensant les relire un jour et qui prennent la poussière sur vos étagères !
  • Les vêtements et chaussures pour enfant. C’est souvent à la rentrée que les mamans recomposent les garde-robe pour l’année entière. C’est donc le moment de vérifier que vos enfants rentrent encore dans leurs vêtements, chaussures, vestes, manteaux, etc.
  • Les affaires de sport : avec la rentrée, les inscriptions en club de sport ou en salle redémarrent. Dans mon cas, j’en avais profité pour mettre en vente une de mes raquettes de badminton que je n’utilisais pas et une paire de pointes de mon adolescence que j’avais retrouvée chez mes parents.
  • Le mobilier et l’électroménager : appareils électroménager, meubles, ustensiles, linge de maison… Bref, tout ce  qui permet d’équiper la chambre ou le studio d’un étudiant (mini-frigo, lave-linge, canapé convertible, literie, batterie de cuisine, etc.)

J’inclus le mois d’août dans cette période car vous pouvez répondre à la demande des personnes qui anticipent ! Tout comme les grandes surfaces préparent à présent les rayons des fournitures scolaires en août, voire en juillet, vous pouvez vous aussi vous démarquer des gens qui vendent le même type de produit, en publiant vos annonces avant eux !

Si vous prenez des vacances sans partir, vous pourrez prendre le temps de publier vos annonces. Attention toutefois si vous partez, mieux vaut publier vos annonces une fois que vous serez revenu(e) pour éviter d’être contacté(e) pendant votre absence et de risquer de rater une vente !

En août : vous aurez donc pour clientèle, les personnes organisées qui anticipent.

En octobre : vous aurez plutôt les personnes débordées qui cherchent en catastrophe un produit qu’ils ne trouvent plus en magasin car les grandes surfaces seront en train de préparer Halloween.

.

Halloween est le 2e événement de cette période. Contrairement à la rentrée scolaire, il s’agit d’un événement « niche ». Si vous avez des décorations spécifiques à cette fête ou bien des déguisements, c’est le moment à saisir !

.

 2. Novembre/décembre :

 Par expérience, les mois de novembre et décembre sont les mois où je vends le plus car le gros événement en préparation à cette période de l’année, c’est Noël. Si la bonne occasion s’achète, elle s’offre aussi ! Bien évidemment, elle doit être en bon état.

C’est donc le moment de vider tous vos tiroirs, penderies, placards, cagibi, cave, grenier, etc. Pendant ces 2 mois, vous pouvez ainsi revendre tous les produits neufs ou de très bonne qualité qui peuvent être offerts à Noël :

  • Console de jeu et jeux
  • DVD
  • Bijoux
  • Appareils électroniques et hifi
  • Vaisselle
  • Objets de décoration…

… la liste est non exhaustive.

.

Les vacances au ski sont le 2e événement que l’on prépare parfois en parallèle de Noël. Pour les personnes qui partent à la montagne pour Noël, les achats commencent dès novembre. Vous pouvez donc mettre en vente des vêtements et autres affaires de ski.

Ma mère m’avait ainsi demandé une fois de revendre les 2 combinaisons de ma sœur, devenues trop petites. La première est partie en novembre, la seconde est en partie fin janvier dans la préparation des vacances de février.

Que peut-on vendre le reste de l’année ?

1. Janvier

Contrairement à la période novembre/décembre, janvier est le mois où les produits partent le moins car il y a un pic de publication d’annonces de revente après Noël. Convaincues par les campagnes publicitaires d’Amazon, Ebay et PriceMinister entre autre), de plus en plus de personnes revendent les cadeaux de Noël qu’ils n’ont pas appréciés (pour plus de détails, voir mon article à venir Revendre ses cadeaux d’anniversaire et Noël : déculpabilisez, dédramatisez, désencombrez !)

Il est donc difficile de se démarquer de la quantité d’annonces qui fleurit, en fonction de ce que vous souhaitez vendre.

Autre difficulté en janvier pour revendre : ce sont les soldes. Beaucoup de personnes préfèrent acheter neuf et soldé que de seconde main. Ainsi, typiquement les vêtements partent moins pendant les périodes de soldes sauf si vos articles ont des prix défiant les soldes elles-mêmes !

Les produits qui se vendent facilement en janvier, restent les affaires de ski, en préparation des vacances scolaires de février.

.

2. Février/mars

Le 1er événement marquant est bien sûr la Saint-Valentin. Tout début février, vous pouvez donc mettre en vente les produits qui feront un cadeau idéal pour la fête des amoureux à savoir : les bijoux et la cosmétique.

Attention pour ce qui est de la cosmétique, les chartes des plateformes de revente n’autorisent pas toujours ce genre de produit. C’est le cas de Leboncoin. Vous pouvez par contre revendre vos parfums sans problème sur Vinted, Videdressing ou Vestiairecollective.

Afin de vous protéger et de ne pas être accusé(e) de vendre des contrefaçons, mieux vaut vendre avec la preuve d’achat.

Durant cette période, vous pouvez poursuivre avec la vente des affaires de ski.

3. Avril/Mai/Juin :

Les événements de cette période sont : la fête des mères et la fête des pères. Vous pouvez donc mettre en vente tous les produits qui pourraient constituer des cadeaux pour ces occasions.

Avec l’arrivée des beaux jours, c’est aussi le moment de revendre votre mobilier de jardin, votre barbecue ou encore vos affaires de camping si vous souhaitez en changer ou simplement vous en débarrasser.

Enfin, il est temps d’aider les gens à constituer leurs lectures de plage : c’est parti pour la revente des romans (romans d’amour, thriller, etc.) et des livres de développement personnel notamment !

.

 4. Juillet :

C’est LE mois où on lâche prise, on profite du beau temps, on cherche à se baigner, à boire des verres en terrasse, bref à se libérer de la pression quotidienne. Certain(e)s partent déjà en vacance. Ce n’est donc pas un mois où je fais beaucoup de vente généralement. En plus, c’est la 2e période de soldes donc une période moins propice à la seconde main.

SI vous souhaitez vendre des produits pendant ce mois, mieux vaut éviter les vêtements et privilégier des accessoires dont les gens auront besoin en vacances comme une valise, un sac/des chaussures de rando, des affaires de camping par exemple.

Mes statistiques sur la saisonnalité des ventes

 

Pour vous donner une vision plus synthétique sur ce calendrier saisonnier des ventes d’occasion, voici un graphique représentant le nombre de mes ventes par mois entre 2015 et 2018 inclus.

Oui oui, vous pouvez dire que je suis folle mais j’aime garder un historique de mes ventes 😉

En conclusion

.

J’espère que cet article sur la saisonnalité de la revente d’occasion vous aura inspiré(e) ! Je préfère répéter qu’il ne s’agit bien sûr en aucun cas d’une science exacte. La rapidité de vos ventes dépendra notamment aussi du couple offre/demande et du prix que vous avez indiqué dans votre annonce (pour plus de détail, voir mon article « Comment fixer un bon prix de vente pour vos affaires ? »).

Ainsi, avant de publier votre annonce, interrogez-vous sur le moment où vous aviez acheté le produit et si son utilisation était liée à une période en particulier.

Et si vous êtes vraiment pressé(e), rien ne vous empêche d’essayer ! Après tout, s’il existe des règles, il y a aussi des exceptions !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Crédits Photos :

Photos de couverture : Alexas_Fotos sur Pixabay

Gifs : giphy

.

Hashtags-clé :

#vente #occasion #ventedoccasion #vendre #revendre #vendredoccasion #vêtements #chaussures #baskets #nouvellecollection #appareilselectromenager #hightech #magasin #soldes #meilleurmoment #leboncoin #vinted #marketplace #lebonmoment #quandrevendre

Céline

Blogueuse et Home organiser certifiée

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. En 2019, je me suis lancée dans le blogging tout en me formant au métier de Home organiser.

Je vous partage mes conseils pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Comment prendre de bonnes photos qui font vendre sur internet ?

Comment prendre de bonnes photos qui font vendre sur internet ?

  Une image vaut mille mots  

.

Qui aurait pu croire que Confucius serait de bon conseil pour la revente de vos affaires sur internet ?!

Et pourtant, cette citation illustre parfaitement les propos de l’article !

De bonnes photos sont primordiales pour convaincre une personne d’acheter votre produit. Ce n’est pas pour rien que les sites de e-commerce font appel à des photographes professionnels 😉 En tant que potentiel(le) acheteur/se, on projette la qualité des photos sur la qualité des produits (ce qui, je vous l’accorde, n’est pas forcément lié ; on peut faire de très belles photos d’objets à la qualité douteuse…) et c’est comme ça qu’on craque !

Et je parle de photos au pluriel car une seule photo ne suffit pas à bien décrire visuellement votre objet !

.

Voici les conseils et les erreurs à éviter pour optimiser votre shooting photo avant la vente 😉

Conseils techniques pour prendre les meilleures photos

 1. Ne vous contentez pas d’une seule photo

Sur tous les sites d’annonce, vous avez la possibilité de poster plusieurs photos gratuitement : pourquoi dès lors se contenter d’une seule ? En effet, une seule photo ne permet pas vraiment de se rendre compte de l’état global du produit.

Attention toutefois, suivant le site sur lequel vous postez, le nombre de photos autorisées gratuitement n’est pas le même. Sur Vinted, vous avez droit à 5 photos, sur Leboncoin seulement 3. Il vaut mieux garder ces chiffres à l’esprit en fonction du site sur lequel on souhaite poster l’annonce (pour plus de détails, je vous invite à lire mon article « Revendre vos affaires d’occasion : mode d’emploi »). Ça oblige à prendre les photos les plus « précises et synthétiques » possible.

Mon conseil : si vous vendez un objet qui a des accessoires (exemple : une console de jeu), prenez une photo sur laquelle on peut voir tous les voir (les manettes, le câble de branchement, les cartes mémoire, le mode d’emploi, la facture et le carton d’emballage si vous les avez encore). Disons que c’est un portrait du lot entier que vous vendez !

Ma soeur souhaitait que je vende sa DS avec les accessoires, ses jeux et même la pochette dans laquelle elle rangeait le tout. Je vous mets en-dessous la photo de présentation que j’ai prise. La maman qui a acheté le lot était ravie de récupérer un « tout en un » pour sa fillette de 8 ans qui adore Hello Kitty !

Autre conseil : prenez plus de photos que le nombre autorisé par le site comme ça vous n’aurez pas besoin de reshooter si vous vous rendez compte que certaines sont floues quand vous les téléchargez sur votre ordinateur.

.

.

2. Soyez T.R.A.N.S.P.A.R.E.N.T.(E) quand vous photographiez

Ne dissimulez rien. L’honnêteté est votre meilleure arme pour que la vente se passe rapidement et au mieux ! N’oubliez pas que si un(e) acheteur/se satisfait(e) ne s’exprime pas toujours, un(e) acheteur/se insatisfait(e) s’exprimera à coup sûr, surtout s’il/elle a l’impression d’avoir été lésé(e) !

Justement hier, l’Homme et moi sommes allés récupérer un meuble d’occasion dans Lyon. Sans compter déjà que le meuble était au 6e étage, non démonté, et qu’il ne rentrait pas dans l’ascenseur (et que nous avons donc dû, le descendre tous les 2), sur aucune des photos on voyait qu’il était bien abîmé et rayé à 2 endroits et qu’en plus il y a une tache de peinture sur une des étagères. Enfin, il était décrit comme noir, les photos sombres donnaient l’impression qu’il était noir et en fait il est marron très foncé…

Nécessité faisant loi, comme on dit, on a quand même pris le meuble mais je reste insatisfaite du peu de précisions et d’honnêteté de la vendeuse tant sur les photos que sur le descriptif.

3. Quand je vois flou, je mets mes lunettes. Que faire quand c’est l’écran qui est flou ?

Avec des photos floues, l’acheteur/se n’a qu’une vague idée de l’objet. Vous aurez de la chance s’il/elle se déplace ! Et le risque, s’il/elle se déplace, c’est qu’il/elle soit déçu(e) car le produit n’est pas dans l’état escompté. De fait, les photos ne permettaient pas de se faire une idée précise.

Il/Elle n’a plus envie d’acheter et s’est déplacé(e) pour rien = perte de temps, frustration pour vous et pour lui/elle et potentiel commentaire négatif de sa part sur le réseau où il a vu l’annonce…

.

Alors, avec quelle photo acheteriez-vous plus volontier ce fer à repasser ? Certes, le trait est exagéré mais je vous assure que j’ai déjà vu des annonces avec des photos similaires à celle de droite !

fer à repasser à vendre photo nette
fer à repasser à vendre photo floue

4. Éliminez les nuisibles et les fonds barriolés

J’associe les nuisibles aux détails que l’on voit parfois dans les photos, qui n’ont rien à voir avec l’objet principal et qui empêchent de bien le mettre en valeur.

Voici un exemple, l’annonce concerne la planche à repasser. J’ai trouvé cette photo sur un site d’annonces en ligne. On oublierait presque ce qui est à vendre, je trouve…

Veillez à ce que rien n’attire l’attention dans le décor derrière ou à côté du produit. S’il est petit, vous pouvez le poser par terre contre un mur. Il est grand ? Prenez le temps de pousser vos meubles et/ou votre déco pour n’avoir que le produit que vous vendez sur la photo !

Préférez également un fond uni dans une tonalité opposée à celle de votre produit au lieu d’un fond bariolé ou avec de la « matière ». Vous souhaitez prendre en photo un portefeuille en cuir marron ? Faites-le sur un support blanc ! Vous voulez vendre un ensemble taies d’oreiller et drap housse blancs ? Prenez-les en photo sur un support foncé.

Il est essentiel que ce soit le produit en vente qui attire le regard sur la photo !

La majorité de nos affaires, vêtements, meubles, etc. étant de couleur, je vous conseille fortement le fond blanc. Les couleurs du produit ressortiront mieux. Et typiquement, en tant qu’acheteur/se, surtout si on achète un vêtement par exemple, on préfère que les couleurs sur les photos soient au plus près de la réalité, ça évite d’être déçu(e) quand on voit l’article en vrai.

.

Aller, on compare ? La photo de gauche est une photo que j’ai trouvé sur un site d’annonces… La photo de droit est une des miennes.

5. Ne décapitez pas votre produit !

Cadrez bien le produit et laissez un peu d’espace tout autour afin de ne pas le couper. Ce sera plus facile de se faire une idée précise de ses dimensions.

Au pire, mieux vaut cadrer trop large et recadrer en post-production (on en parle juste après 😉 plutôt que de couper un bout du produit en prenant la photo.

 .

.

6. Aziz lumière !

La source de lumière est hyper importante pour une photo de bonne qualité ! Si possible, il vaut mieux prendre les photos en journée dans une pièce bien éclairée.  Le soir, il est plus difficile de réaliser une photo nette, sans ombre sur le cadrage souhaité.

Pensez aussi que si vous êtes à contre-jour (exemple : produit posé sur la table de votre salle à manger, les fenêtres se trouvant juste derrière), on ne verra rien. Et si la lumière vient d’un côté, une ombre risque d’être projetée sur le produit.

Si possible également, n’utilisez jamais le flash. Il a tendance à changer légèrement les couleurs et en plus vous allez vous retrouver avec une auréole blanche sur votre produit. S’il se déclenche automatiquement, cela signifie que vous avez besoin d’une autre source lumineuse ou que la lumière naturelle est insuffisante.

7. Privilégiez l’utilisation d’un véritable appareil photo

Il est toujours plus simple et rapide de prendre une photo avec son téléphone ou sa tablette plutôt que de sortir son Reflex, quand on en a un. Moi aussi ça m’arrive d’avoir la flemme, hop un coup de tablette pour prendre en photo un objet en coin de table et l’annonce est publiée !

Toutefois, j’ai remarqué une différence de rapidité de vente entre des photos que je prends avec ma tablette  ou avec mon Reflex. Ma tablette a en effet un appareil photo de très mauvaise qualité. Sur cet aspect, j’en suis très déçue car c’est un ipad et naïvement je pensais qu’Apple mettait la même qualité d’appareil photo sur tous ses produits, ah ah, je suis drôle.

Les véritables appareils photo (qu’ils soient hybride ou Reflex) vous permettent une qualité et une mise au point que ne vous donnent pas toujours les téléphones ou tablettes. Tout dépend forcément aussi du téléphone ou de la tablette que vous avez, nous sommes d’accord !

.

.

8. Accordez quelques minutes à la post-production

Ne prenez pas peur, la post-production n’est pas de la retouche photo ! La post-production désigne les actions suivantes :

  • Télécharger les photos sur son ordinateur
  • Trier les photos qu’on garde et supprimer les autres
  • Réajuster quelques détails

L’étape de post-production va vous permettre de supprimer les photos floues/mal cadrées/avec une mauvaise exposition etc. et de réajuster les détails de celles que vous gardez, si nécessaire.

Vous pouvez en effet réajuster entre autres le cadrage, l’exposition, les contrastes et la saturation des couleurs. Et pour cela, pas besoin d’avoir Photoshop ou Lightroom sur votre ordinateur ! Il suffit d’utiliser les options de retouche de Windows. Je suis encore sous Window seven mais j’imagine que le principe est le même sur les versions plus récentes.

Lorsque vous ouvrez une photo, vous avez un bouton « modifier, organiser ou partager » en haut à gauche de votre écran. Sinon clic droit sur la photo et « ouvrir avec ». Voici des captures d’écran pour vous aider :

  • Rogner vous permet de recadrer la photo.
  • Redresser vous permet de réajuster le cadrage s’il n’est pas droit.
  • Ajuster l’exposition vous permet de toucher à la luminosité, au contraste et à l’ombre.
  • Ajuster la couleur vous permet d’augmenter/de baisser la saturation des couleurs.

Les boutons encadrés en bas de la photo vous permettent de la faire tourner si vous l’avez prise en format portrait et que vous la voulez en format paysage (ou inversement).

Pour ajuster l’exposition ou la couleur, il vous suffit de déplacer le curseur vers la droite (il augmente le paramètre) ou vers la gauche (il réduit le paramètre).

Faites des essais pour voir ce que cela donne. Et si ça ne vous convient pas, vous pouvez toujours revenir à la version initiale !

.

.

Maintenant que vous savez comment réajuster vos photos, je vous propose un comparatif. La photo de gauche est brut et la photo de droit a été réajustée (essentiellement la luminosité et un peu les contrastes).

Alors, ça vaut le coup non ?

Préparez vos affaires avec soin avant le shooting

Il n’y a pas que la partie «  technique photographique » qui compte. En effet, l’aspect de votre produit compte tout autant !

.

1. Les vêtements

Les conseils suivants sont basiques mais je préfère vous en faire part car souvent on les met de côté pour aller plus vite. Ils ont pourtant eux aussi toute leur importance si vous voulez vendre des vêtements :

Lavez le vêtement avant de le prendre en photo : il serait dommage qu’une des photos révèle une jolie tache, ça n’est pas valorisant pour le vêtement.

Repassez le vêtement : il aura un aspect neuf sur la photo

Réessayez-le si ça fait longtemps que vous ne l’avez pas porté (et que vous rentrez dedans) : en le réesseyant, vous allez peut-être vous souvenir qu’il y avait une raison particulière pour laquelle vous ne le portiez plus, comme une fermeture éclaire trop dur à fermer ou des boutons qui manquent. Ce genre de détails est à préciser dans l’annonce.

Et rien de tel pour présenter un vêtement, que de le prendre en photo porté (sauf si, bien sûr, vous vendez le vêtement car il est devenu trop petit…) Le/la potentiel(le) acheteur/se se projettera davantage.

Voici donc la devise à retenir : sur un cintre, c’est bien ; porté, c’est mieux 😉 Qu’en dites-vous à la vue des 2 photos suivantes ?

La même devise s’applique aux bijoux (montre, collier, bracelet, boucles d’oreille, bague, etc.), aux couvre-chef en tout genre (chapeaux, bonnets, casquettes, etc.) ou à la maroquinerie (sac à main, ceinture, etc.)

Là encore, ce sera plus facile de se projetter sur un achat si on peut voir la longueur de la boucle d’oreille, le diamètre du bracelet, la proportion du sac par rapport au buste et au bras, la taille du chapeau…

Voici 2 photos du même sautoir :

2. Les meubles, objets de déco, électroménager

Si vous souhaitez revendre un objet qui décorait une de vos pièces, un meuble ou encore un appareil électroménager, même action que pour les vêtements :

  • faites la poussière
  • nettoyez-le et/ou dégraissez-le

Le produit sera mieux mis en valeur s’il est propre 😉

On se projette moins sur un objet sale. On se dit qu’il a été mal entretenu. On ne sait pas non plus s’il s’agit de saleté facilement nettoyable ou non.

.

.

3. Mettre en vente, c’est mettre en scène

Que ce soit pour vos meubles, vos vêtements, vos objets de déco, vos bijoux, pour qu’une personne se projette sur l’achat, il faut qu’elle s’imagine utiliser/porter le produit. L’imagination a un fort pouvoir de persuasion dans l’acte d’achat !

On pourrait comparer ça à la recherche d’un lieu où passer ses vacances. C’est toujours plus agréable de visualiser dans quelle chambre, dans quel hôtel, dans quelle ambiance on séjournera.

Avez-vous déjà loué une chambre ou une maison dont l’annonce ne présentait aucune photo ? Ou alors des photos douteuses, un peu sombre, sur lesquelles on a l’impression que le ménage n’est pas fait ?

.

.

.

Conclusion

 

Soyez précis(e) dans la préparation de vos photos. C’est vrai que ça prend du temps mais la qualité de votre annonce en sera décuplée. Et plus vous prendrez du temps à faire de bonnes photos, plus vite vous vendrez ! Sinon votre vente sera longueeeeeee. Je n’exagère pas !

.

Après avoir démarré cet article avec Confucius, je le terminerai sur des propos de Linlcon :

.

 Que l’on me donne 6 heures pour couper un arbre, j’en passerai 4 à préparer ma hache 

 

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

comment prendre de bonnes photos sur internet

Crédits photos :

Couverture : designed by Freepik

Photos de la planche à repasser : photos libres de droit sur Internet

Autres photos : photos personnelles

Gifs appareil photo et bûcheron : giphy.com

.

Hashtags-clé :

#photos #bonnephoto #photoretouchee #shootingphoto #vendre #revendre #occasion #annonce #lumiere #retoucher #prendredesphotos #reflex #logicielretouche #zoom #pixels #profondeurdechamp #capteur #faireunephoto #selfie #trepied #net #nettete #prisedevue #angle #image #portrait #detail #rafale #iso #revendre #revendredoccasion #occasion #secondemain #sitedannonces #leboncoin #vinted

 

 

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, j’ai démarré ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Comment fixer un bon prix de vente pour vos affaires  ?

Comment fixer un bon prix de vente pour vos affaires ?

Ca y est, vous avez enfin désencombré votre dressing, fait du tri dans vos livres et vos meubles et vous souhaitez les revendre. Très bonne idée ! Mais à quel prix les revendre ? Aaaaah, le prix de vente dans l’occasion, c’est le nerf de la guerre !

Comment savoir à quel prix proposer votre produit pour être sûr qu’il soit acheté sans pour autant le dévaloriser ?

Dans cet article, je vous donne les clés d’un prix juste !.

De quels paramètres tenir compte pour fixer un prix juste ?

.

1. Le prix réel, à neuf

À quel prix votre produit neuf se vend-il en magasin et sur internet ?

.

2. Le nombre de personnes qui revendent le même produit

Vous connaissez cette bonne vieille phrase de marketeur, c’est la loi de l’offre et de la demande ? Elle s’applique parfaitement à ce cas de figure ! Est-ce que d’autres personnes vendent le même produit que vous ? Sur quel(s) site(s) ? Dans quel état ? Habitent-elles dans votre quartier, votre arrondissement, votre ville, votre département ? Plus la personne sera proche, plus il faudra vous démarquer.

.

3. L’état de votre produit

Le prix ne sera pas le même si le produit est neuf encore dans son emballage ou bon état ou en état correct ou abîmé par endroit…

.

4. Votre envie (très) pressante de le vendre

Là encore, le prix va dépendre de ce que vous souhaitez :

  • Vous n’êtes pas pressé(e) et souhaitez qu’il parte au prix fixé initialement (disons une fourchette de 2 mois).
  • Le produit vous encombre et vous aimeriez libérer de la place assez rapidement (disons un mois).
  • Vous déménagez dans 15 jours et il est urgent de le vendre ! (disons une semaine).

Comment fixer un prix pour revendre un objet utilisé ?

Cas concret :

Vous voulez revendre votre fer à repasser Philips « classique » parce qu’on vient de vous offrir une centrale à vapeur. 

Voici les étapes à respecter pour déterminer le bon prix de vente, en fonction des paramètres cités ci-dessus.

fer à repasser à vendre

Étape 1 = l’étude de marché :

Lorsque vous cherchez le prix neuf de votre fer, vous vous rendez compte que votre modèle n’est plus commercialisé. En même temps, normal, vous l’avez depuis 6 ans. Mais qu’il correspond à peu près (de par ses fonctionnalités et son prix d’achat neuf) au modèle « moyenne gamme » actuelle : le Philips Azur Performer Plus à 68,76 €.

Ok, nous avons le prix de départ.

Attention toutefois ! Détail important dans votre étude de marché : les prix des articles « entrée de gamme ». Le 1er fer Philips est à 28 €. Certes, c’est une entrée de gamme mais il est neuf. Je vous déconseille de fixer le prix de votre fer au-dessus du 1er prix neuf.

Étape 2 = étude de la concurrence

Vous avez décidé de vendre votre fer sur Leboncoin, marketplace et Vinted car il entre dans la charte des 3 sites. Regardez alors à quel prix sont vendus les fers à repasser autour de vous sur les sites ciblés. En l’occurrence, ils oscillent entre 5 et 30 € (avec différents modèles et marques) environ avec la majorité des propositions entre 10 et 15 €.

.

              .

Étape 3 = l’état de votre fer

Vous estimez que votre fer est en très bon état même si vous l’avez depuis 6 ans. En effet, vous vivez seul(e) et l’utilisez assez peu : seulement pour vos chemises, vos t-shirts et les draps (si si pour le gain de place dans les placards ! Pour plus de détails, voir mon article « 12 astuces pour gagner de la place chez soi »), aller disons 30 minutes tous les 15 jours. Pour vous donner un ordre d’idée, ma mère m’a récemment confié faire 3h de repassage/semaine pour une famille de 3 personnes.

En plus vous nettoyez régulièrement votre fer avec un produit spécialisé. Et vous ne l’avez jamais fait tomber donc pas de choc, pas de défaut particulier. Disons donc que sur la fourchette de la concurrence entre 5 et 30 €, vous l’estimez à 20 €.

.

.

Étape 4 = votre patience

 Votre fer ne prend pas trop de place dans votre placard, vous êtes prêt(e) à patienter. Vous gardez donc votre prix à 20 € avec une marge de négociation 5 € si nécessaire s’il met vraiment du temps à se vendre.

Mon conseil : si vous ne souhaitez pas négocier, indiquez prix ferme dans votre annonce pour couper court à toute tentative..

Récapitulons :

Votre fer = peu utilisé

+ Équivalent d’une moyenne gamme à 70 € environ mais entrée de gamme à moins de 30 €

+ Concurrence sur le marché de l’occasion entre 10-15 €

= prix de vente initial 20 € avec marge de négociation de 5 €

La même logique s’applique pour tout type de produit : vêtement, chaussures, parfum, maroquinerie, livres, etc.

Revendre un article neuf, jamais utilisé

Cas concret : après 8 ans dans la même entreprise, vous démissionnez pour voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Vous avez de très bonnes relations avec vos collègues et votre hiérarchie. À votre pot de départ, ce beau monde vous offre l’appareil photo dont vous ne cessiez de venter les mérites. Vous les remerciez chaleureusement, touché(e) par ce geste. Manque de pot, vous veniez juste de l’acheter…

appareil photo à vendre

Cet appareil fera donc partie des cadeaux revendus (pour plus de détails, voir mon article « Revendre vos cadeaux : déculpabilisez, dédramatisez, désencombrez ! »).

L’appareil photo est donc neuf, encore dans son emballage non ouvert et fraîchement acheté. Le modèle n’est donc pas encore (trop) dépassé. Pour fixer un juste prix, regardez le prix neuf en magasin et sur internet, prenez le prix le moins cher que vous trouvez et ajoutez-lui une décote de 20 à 30 %.

Pensez également à regarder s’il n’existe pas déjà des annonces pour le même modèle que le vôtre : la même logique que pour le fer à repasser s’applique ! Et ne tardez pas à poster votre annonce car la cote des appareils électroniques baisse très vite !

Revendre un produit dont le modèle ou la marque n’existent plus sur le marché neuf

Si votre produit n’est plus vendu neuf, il existera sûrement des produits similaires d’occasion. Il suffit de chercher celui dont les caractéristiques ressemblent le plus au vôtre.

piano électrique à revendre

Cas concret : j’ai récemment vendu mon clavier GEM GK310 de la marque Generalmusic. C’était le clavier numérique de mes débuts ! Impossible de retrouver des informations sur le modèle ni même la marque… Aïe aïe aïe, ça ne démarrait pas très bien.

J’ai donc comparé mon piano à ceux que je voyais en vente sur internet, sur la base de ses fonctionnalités, de son design, de son prix neuf et  j’ai pu le rapprocher de modèles existants chez Yamaha et Roland. Bien sûr, il a fallu que je tienne compte de l’absence d’informations sur la marque dans mon prix afin de ne pas dissuader les acheteurs avec une marque méconnue et un prix trop élevé.

Je ne sais pas vous, mais moi, quand je souhaite acheter de l’électronique, neuf ou d’occasion, mon premier réflexe est de trouver des informations sur la marque et de comparer les modèles sur internet !

J’ai bien précisé dans mon annonce que toutes les fonctionnalités fonctionnaient parfaitement (désolée pour cette tautologie) et j’ai laissé la personne qui l’a acheté, l’essayer chez moi. En 5 jours, le piano était vendu. J’ai accepté la négociation à 20 € sur un prix initial de 90 € car je redoutais l’absence de visibilité de la marque. Et le piano prenait de la place dans mon couloir d’entrée, emballé dans son carton d’origine.

Revendre un vieux meuble 

vieux meuble à revendre

Concernant les vieux meubles en bois, comme ceux que nos grands-parents possédaient (buffet, vaisselier, commode, etc.), il est difficile d’estimer un bon prix de revente car il y en a beaucoup sur le marché. Et les vieux meubles « dans leur jus » n’intéressent pas trop – sauf s’il s’agit de meubles de collection recherchés par les antiquaires ! –, il suffit de faire un tour chez Emmaüs… Trop « marqués » par leur époque, trop volumineux, souvent en un seul bloc non démontable, ils ne font pas vraiment le poids contre les géants du mobilier pratique et pas cher !

La meilleure solution pour revendre ce type de meubles est de les retaper avant. Retapés, repeints, poncés, poignées changées etc., ils sont très tendance ! On sous-estime le pouvoir d’un coup de pinceau ou de ponçage dans la vente d’occasion.

Une fois qu’ils sont retapés, regardez à quel prix se vendent les meubles similaires chez Ikéa, Conforama etc.  Insistez bien dans votre annonce sur le temps que vous avez passé pour leur donner une seconde vie et sur la qualité du bois et la durabilité de l’ancien, ce sont vos meilleurs arguments de vente! Fixez un prix en conséquence.

Et si votre article ne se vend pas ?

Par expérience, je dirais qu’il peut y avoir 3 raisons à cela :

1. Il est trop cher par rapport à la concurrence : vous êtes sur un marché où il y a du choix, beaucoup de monde revend le même type de produit (une machine à laver, une table basse, des vêtements pour enfant…), il faut donc vous démarquer. Se démarquer par le prix est une bonne stratégie. Attention tout de même à ne pas trop déprécier votre article ou vous pourrez faire peur sur son état. Parfois, un prix bradé effraie les gens !

2. Votre annonce manque peut-être simplement de visibilité : avez-vous déjà jeté un œil aux heures de publication des annonces sur la page d’accueil de Leboncoin ? Il y en a plusieurs dizaines par minute !

Le point commun des annonces ci-dessous ? 16 h 13 ! Et elles ne rentrent pas toutes dans ma capture d’écran ! Alors certes, je suis sur la page d’accueil, donc il y a un peu moins d’annonces quand on choisit une catégorie, mais bon, je ne suis que sur la région Rhône-Alpes là !

Mon conseil : quand je trouve qu’un article ne se vend pas assez vite, je supprime l’annonce et je la republie tout de suite après. Ainsi, elle reparaît quelque temps dans les premiers choix ! Sachez qu’une annonce reste en ligne 2 mois sur Leboncoin et il me semble qu’il n’y a pas de limite à publier/supprimer/republier. La limite, ce sera plutôt le temps que vous accorderez à ce petit jeu !

.

3. Ce n’est pas la saison : si si je vous assure qu’il y a des moments privilégiés où poster votre annonce ! Un manteau de ski partira difficilement au mois d’août. C’est une question de bon sens mais il faut l’anticiper quand on décide de vendre (pour plus de détails, voir mon article à venir Quel est le meilleur moment pour revendre ses affaires sur internet ?)

En conclusion

.

Que le produit soit neuf, encore emballé, utilisé, en bon état, avec des défauts, en tissu, high-tech ou vintage, pour fixer un juste prix de vente d’occasion, la clé est de réaliser une rapide étude de marché et de la concurrence puis de trouver le juste équilibre entre le montant que vous souhaiteriez gagner et la réalité de l’objet !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

Crédits photos :

Photo de covuerture : designed by Freepick

Appareil photo : PublicDomainArchive sur Pixabay

Vieux buffet : Jqd2cV sur Flickr

Meuble retapé « Buffet de mamie customisé devant une fresque » : boulotmetrodeco.com

Homme confus : designed by Asierromero pour Freepick

Les autres photos : photos personnelles de Céline

.

Hashtags-clé :

#revendre #vendre #revendredoccasion #marchedeloccasion #electromenager #entreparticuliers #acheteur #client #cible #leboncoin #marketplace #vinted #fringues #patience #vente #delais #affaires #occasion

 

 

 

Céline

Blogueuse et Home organiser certifiée

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. En 2019, je me suis lancée dans le blogging tout en me formant au métier de Home organiser.

Je vous partage mes conseils pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !

Revendre vos affaires d’occasion : mode d’emploi

Revendre vos affaires d’occasion : mode d’emploi

L’occasion (vente ou achat) est devenu pour moi une véritable philosophie de vie. Et je ne suis pas la seule puisque rien qu’en 2016, 18,5 millions de personnes ont acheté et/ou vendu un bien sur Leboncoin* !

Vous avez envie de vous y mettre mais ne savez pas vraiment comment vous y prendre, quoi vendre ? Vous vous demandez si ce n’est pas une simple perte de temps ?

Alors c’est parti pour la lecture de cet article !

Pourquoi revendre vos affaires ?

1. Les principaux arguments de la revente d’occasion

  • Argument financier : vous arrondissez vos fins de mois et ça, ça n’a pas de prix !
  • Argument financier bis : vous amortissez davantage vos dépenses en revendant un article que vous avez aimé et dont vous ne voulez plus. Exemple : vous avez adoré porter ce sac à main pendant 2 ans mais à présent, il vous lasse. Le revendre vous permet d’amortir l’investissement de départ ou constitue un apport pour en acheter un nouveau.
  • Argument commercial : vous vous constituez un budget pour partir ensuite à la recherche de LA bonne affaire (d’occasion bien sûr !).
  • Argument écologique : vous agissez de manière responsable, en confiant vos affaires à d’autres personnes, c’est bon pour l’environnement et ça non plus, ça n’a pas de prix !

2. Quoi vendre ?

C’est simple, tout se vend – dans la mesure où l’objet est légal, non contrefait et autorisé par le site sur lequel vous créez l’annonce.

  • Les vêtements
  • L’électroménager
  • Les appareils numérique et hifi
  • Les meubles
  • Les jouets
  • Les livres
  • La cosmétique
  • La maroquinerie
  • Le linge de maison
  • Les affaires de sport
  • Les affaires pour bébé…

… la liste est longue et non exhaustive !

Inutile que l’objet soit neuf pour le revendre, il suffit d’être transparent sur son degré d’utilisation, son état ou ses défauts potentiels. Vous trouverez toujours une personne intéressée (petit budget, bricoleur, collectionneur, etc.).

Je me souviens avoir vendu une plaque de cuisson électrique avec 2 feux dont l’un ne fonctionnait plus (il faisait sauter les plombs chaque fois que je l’allumais). Je ne bidouille pas avec l’électricité mais la personne qui l’a récupérée oui !

Par contre, parlons peu parlons bien : revendre suppose de prendre le temps et d’avoir de la patience. Une annonce de qualité ne se crée pas en 2 minutes. Si vous souhaitez avoir de la visibilité et trouver facilement votre acheteur, quelques principes de marketing s’imposent !

Ma méthode pour revendre vos affaires

1. Photographiez votre produit sous toutes les coutures !

Il faut que votre produit fasse « l’amour à la caméra » et que les photos soient nettes. Plus vous serez précis(e) dans la description visuelle de votre produit, plus les acheteurs se projetteront sur l’achat et concrétiseront l’acte ! Pour plus de détails, voir mon article « Comment prendre de bonnes photos qui font vendre sur internet ? »

.

              .

2. Choisissez le(s) site(s) de revente en fonction de votre cible et de votre produit

Cette règle, c’est la base ! Qui pourrait être intéressé par votre produit ? Une femme, un homme ? Quelle tranche d’âge ? 18-25 ans ? Trentenaire ? Une maman ? Un retraité ? Ces questions vous aident à choisir sur quel(s) site(s) vous allez publier votre annonce.

Voici pour moi le trio gagnant que j’utilise constamment :

3. Espionnez la concurrence !

Faites une recherche sur le/les site(s) que vous visez, pour savoir si des produits similaires au vôtre sont en vente, à quel prix et dans quel état. Cela vous aidera dans l’estimation du prix de vente de votre produit (voir mon article « Comment fixer un bon prix de vente pour vos affaires ? »).

.

4. Rédigez une annonce au top

Soyez précis(e) dans votre texte de présentation :

  • Caractéristiques de l’objet
  • Dimension/poids/taille
  • Date d’achat
  • Prix neuf
  • Défauts/endroits abîmés potentiels
  • Raison pour laquelle vous vendez (déménagement, achat d’un objet plus récent, cadeau non utilisé, vêtement trop petit, etc.)

Plus vous serez précis(e) dans la description, plus les acheteurs se projetteront !

 En revanche, précis ne signifie pas écrire un roman ! La concision est également de rigueur afin de ne pas décourager l’acheteur potentiel à la lecture de votre annonce.

N’oubliez pas de mentionner si vous proposez l’envoi postal : si oui, par quel(s) moyen(s) – La Poste, Mondial Relay, etc. – et si les frais de port sont inclus dans le prix de vente ou non.

Vous pouvez préciser comment vous souhaitez être contacté(e) : mail, appel ou SMS.

5. Augmentez votre visibilité !

homme qui se cache derrière des cartons

Si on ne vous voit pas, vous ne vendrez pas ! Si votre objet peut être vendu sur plusieurs sites, publiez votre annonce sur chacun ! Cela augmentera votre visibilité. Quand on sait que Leboncoin recense 25 millions de visiteurs par mois* et que Vinted compte 23 000 nouveaux inscrits par jour*, pourquoi s’en priver ?!

Bon à savoir :

  • Leboncoin n’accepte pas les cosmétiques (parfum, maquillage etc.) mais Vinted oui.
  • Vestiaire collective et Videdressing sont plutôt spécialisés dans les marques de luxe.
  • Je trouve que la Marketplace de Facebook est en train de détrôner Leboncoin sur le nombre de visites. Certains de mes produits se sont vendus en moins d’une semaine sur Marketplace alors que j’avais peu ou pas de message via Leboncoin. Il s’agissait pourtant exactement de la même annonce ! Par contre sur Marketplace, vous vous coupez de toutes les personnes qui n’ont pas de compte (attention donc à la génération que vous visez avec votre produit.

6. Dernière étape : patience et diplomatie !

Parfois, les personnes qui vous contactent sont sûres de leur achat et la vente est rapidement conclue. Parfois les questions sont nombreuses, le marchandage s’invite dans la discussion et les échanges traînent en longueur…

Mon conseil : gardez patience, répondez toujours aux questions, restez poli(e) et, si vous ne souhaitez pas baisser le prix, précisez à l’acheteur qu’il est non négociable. Comme le disait La Fontaine :

 Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage 

Vous tomberez parfois sur des personnes très sympathiques, compréhensives et parfois vous auriez préféré ne pas leur répondre ou ne pas les croiser… l’important, c’est que l’objet soit vendu non ?

Ne négligez aucune prise de contact ! Sur certains sites, l’acheteur peut faire un retour d’expérience (commentaire) et noter le vendeur. Votre notation augmente votre visibilité et votre taux de vente : meilleure elle sera, plus nombreuses seront vos ventes car les gens auront confiance en vous.

Bon à savoir :

Lorsque vous prenez l’habitude de revendre, notamment l’électroménager et l’électronique, prenez également l’habitude de garder l’emballage d’origine, les factures et les modes d’emploi. Cela rassure sur le soin que vous avez apporté au produit (si vous l’avez rangé après chaque utilisation dans son carton, il s’est abîmé moins vite que s’il reste à l’air libre), sur sa provenance, sur son âge.

Si l’appareil est encore sous garantie, fournir la facture permet à l’acheteur d’en bénéficier et grâce à cet argument, vous vous démarquerez de la concurrence. En fournissant l’emballage, la facture et le mode d’emploi avec le produit, vous donnez l’impression d’acheter un produit proche du neuf. C’est donc un avantage non négligeable que vous pourrez photographier et mettre en avant dans le descriptif de votre annonce.

De plus, dans certains cas, l’emballage d’origine/la facture sont demandés comme preuve d’authenticité (les articles de luxe vendus sur Vestiairecollective ou Videdressing, par exemple).

Enfin, suivant ce que vous vendez, l’objet sera plus facile à transporter et il sera protégé : une console de jeu, une télé, un piano électronique seront mieux protégés s’ils sont transportés dans leur emballage d’origine avec leurs blocs en polystyrène.

Un dernier argument pour vous convaincre ?

gagner de l'argent

Sur l’année 2018, petite année, j’ai gagné 388 € pour 27 produits vendus. Mon produit le plus cher était à 40 € (une paire de boucles d’oreille en perle nacrée d’Histoire d’or offerte par un ex, il y a quelques années et que je ne portais plus parce que je n’avais plus envie de penser à cette histoire). Les autres ventes oscillaient entre 5 et 25 €. Pour plus de détails, vous pouvez livre mon article  « Comment fixer un bon prix de vente pour vos affaires ? ».

En 2019, en seulement 5 mois j’étais déjà à 473 € pour 29 produits vendus. On va dire que l’emménagement avec l’Homme a boosté ma motivation  :

1. parce qu’en emménagement avec lui, on allait se retrouver avec pas mal d’objets en double

2. parce que ça fait toujours ça à ne pas déménager !

Alors, oui, ça prend du temps, j’en suis consciente. Ça m’est arrivé de passer des dimanches après-midi entiers à photographier, faire ma petite étude de marché puis poster les annonces. Et non, on ne devient pas richissime mais le coup de pouce global de ces ventes n’est pas négligeable !

Vous aimez cet article ?

Dites-le en commentaire et partagez-le autour de vous !

revendre vos affaires, mode d'emploie ,epingle pinterest

Crédits photos :

Photo de couverture : designed by Jcomp pour Freepick

Photos homme derrière les cartons et pièces dans le bocal : designed by Freepick

.

Hashtags-clé :

#rachat #bien #produitdoccasion #occasion #vendredesproduits #article #vendredesarticles #vendresavoiture #rachat #negociation #acheteurpotentiel #vetements #affaires #cash #miseenvente

Céline

Home organiser & Blogueuse

Trentenaire hyperactive, je suis passionnée par l’organisation, le désencombrement et la revente d’occasion. Home organiser, j’ai démarré ce blog pour partager mes conseils avec vous.

Le but : pour vous faire gagner en qualité de vie et en sérénité, en rendant l’organisation et le rangement passionnant !